Bibliothéque d'Elsamarie

Les accouchements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les accouchements

Message  elsalucie le Lun 11 Oct - 10:20

-Bon, alors nous allons voir aujourd'hui comment se déroule un accouchements d'un point de vu médical mais aussi traditionnel.
Il va de soit que le coté Médical vous concernera directement, mais sachez que bon nombre de parturiente aiment et sont attaché aux traditions.
Un accouchement a beau être un moment fabuleux, magique et tout ce que vous voudrez, il n'en reste pas moins, non plus un moment douloureux et stressant. Et n'oubliez pas qu'il ne faut jamais contrarié une femme enceinte !


Deedee les regarda un instant en souriant et se leva pour accrocher une gravure au tableau.



Comme vous pouvez le voir, lors d'un accouchement, il y a généralement beaucoup de monde pour assister la matrone. Les voisines, la famille, les amies, nombreuse sont les femmes à venir soutenir la parturiente. ET vous remarquerez, qu'aucun homme ne se trouve auprès de la futur mère.
Désolée pour vous messieurs mais comme on dit bien souvent, les naissances sont affaires de femmes... Enfin, la encore le sujet pourrait être débattus...

Les hommes attende généralement dehors ou chez des amis et ne sont appeler que lorsque l'enfant est né ou bien... S'il y a des complications que la vie de la mère est menacée... Ce qui malheureusement arrive bien souvent.


elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  elsalucie le Lun 11 Oct - 10:21

-Alors pour répondre a votre question Auda, les hommes ne sont pas « admis » lors d’un accouchement par pure superstitions. Personnellement, lors de la naissance de ma fille, son père était présent et mes amis aussi, femmes et hommes, donc je vais paraitre avangardiste, mais pour ma part si la parturiente le désirs alors pourquoi pas.
D’ailleurs voici tout une liste de petites superstitions, croyances et coutume qui peuvent etre fait pour rassurer la futur mère et son entourage.


Superstitions a écrit:
* Aucun homme ne doit être dans les murs lors d'un accouchement. (Sauf médecin ou accoucheur^^)

* Tous les noeuds doivent être déliés, rideaux, longes, fils ect...(maison, étables, écuries...)
(Pour éviter que l'enfant ne naisse étranglé avec le cordon ombilical).

* Louer une ceinture de sainte marguerite, à base de racines de courges

* accrocher un bout de corail à la cuisse droite

* serrer un diamant

* brûler ou enterrer la secondine et donner le cordon à l'accoucheuse
(qui en fait un filtre d'amour)

Maintenant ne me demandait pas si cela a un réel effet sur l’accouchement, je ne pourrais pas vous répondre. J’ai eu deux enfants sans tout ca, et tout c’est bien passé… ou presque.

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  elsalucie le Lun 11 Oct - 10:22

Deedee a écrit:La secondine, Luck, est tout simplement la matrice qui permet à l’enfant de vivre dans le ventre de sa mère et qu’il faut évacuer après la naissance. Mais nous verrons cela un peu plus tard.

Deedee lui adressa un petit sourire et regarda les autres élèves pour voir s’il avait d’autre suggestions.

-Pour le matériel, vous avez raison, vous aurez besoin :
  • Eau chaude en grosse quantités
  • Linges propres
  • Ciseaux ou couteau désinfectés et stérilisé,
  • Fils de soies
  • Aiguille
Mais aussi et je vous expliquerais pourquoi au fur et a mesure :
  • Huile de violette et de Laurier
  • Herbe à Fugmigation
  • Poivre ecrasé
  • Beure fondu
  • De la poudre de matrice de lièvre (pour accoucher plus vite)
  • Aigremoine, de la myrtille et de la Bourse à Pasteur.(En cas d’hémorragie)

Voilà pour le matériel qu’il vous faudra avoir sur vous ou a proximité, tout ne vous sera sans doute pas utile mais comme vous ne pourrez jamais savoir comment se déroule un accouchement, je vous conseille de tout avoir…

Deedee leur adressa un regard entendu et continua :

-Lorsqu’un accouchement se prépare et je pense que vous devez le savoir, les premiers signe sont avant tout des contractions douloureuse, répéter et qui s’amplifie dans le temps.

Légère grimace de la jeune femme en pensant aux douloureux souvenirs de son dernier accouchement…

-Ce temps peut durer plus ou moins longtemps suivant certaine femme et surtout suivant s’il s’agit de leur premier enfant ou non.
Voici quelque conseil lors de ces contractions pour aider la parturiente à les supporter le temps que l’ouverture nécessaire au passage de l’enfant se fasse :


* Respirer l'haleine de la paturiente (la future mère)
(si agréable, bon accouchement, sinon mauvaise haleine, accouchement difficile)

* Donner un bain bien tiède à la mauve, à la camomille, au fenouil, au lin et à l'orge.
(Pour se détendre)

* Puis faire marcher la future mère, monter et descendre les escaliers si c'est possible afin de favoriser la descente du bébé.

* Lui faire respirer de l'encens et du poivre pour la faire éternuer et ainsi augmenter les contractions.

* Faire boire un verre de vin contentant de la matrice de lièvre.
(favorise la rapidité de la naissance)

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  elsalucie le Lun 11 Oct - 10:24

[quote="Deedee"]Deedee souriait en entendant le silence dans la classe. Il n’y avait rien à dire, ils étaient tous attentif. Jetant donc un œil rapide à ses notes, la jeune femme continua.

-Vous devez demander a votre patiente de souffler et respirer en suivant les contractions. On parle souvent de faire le « petit chien ». Methode simpliste mais qui marche et pour inciter votre paturiente, torturer par la douleur, montrer lui l’exemple, vous verrez ca marche de suite.
Ensuite, lorsque le moment approche vous pouvez alors vous enduire les mains avec un mélange d’huile de violette et de laurier. Je vous arrête de suite, ce n’est pour vous parfumer les mains.
Une fois vos mains enduite de cette huile, vous pourrez, délicatement bien sûr, c’est déjà suffisamment douloureux pour la mère. Enfoncer votre main dans le col dilaté.


Deedee s’arrêta pour regarder les réaction et continua sur sa lancer :

-Non ce n’est pas un acte de torture, simplement ce geste permettra d’aider à la dilatation du col si les contractions durent trop longtemps, mais cela peut aussi aider à replacer correctement le bébé ou éventuellement nouer un fils autour du poignet du premier bébé rencontré lors d’une grossesse multiple.

Nouvelle pause, la jeune femme balaya du regard la pièce et continua :

-Lorsque le col de votre patiente est complètement dilaté, vous allez donc devoir lui demander de bloquer sa respiration et de pousser.
Ce moment est souvent difficile et la mère se trouve bien souvent déjà épuisé par les longues heures de douleur passé.
Pour que la délivrance aille plus vite, vous pouvez avec l’aide d’une tierce personne, maintenir la parturiente en position accroupie ou semi assise. Certaine famille noble possède même une chaise d’accouchement, on dit que le travail y est plus rapide.


Deedee afficha au tableau le dessin d’une chaise d’accouchement et se retourna vers ses élèves.

-A ce stade du travail, lors d’un accouchement classique, sans difficulté quelconques, la tête sortira peu à peu de la mère et vous n’aurez plus qu’à tirer légèrement pour dégager les épaules.
Mais hélas, il se peut aussi que tout ne se passe pas comme prévu. L’enfant peut se présenter à l’envers, la poche des eaux peut ne pas se rompre. ..


Deedee ne put s’empêcher d’envoyer un petit regard complice vers Domy… Ces deux situations, elles les avaient vécus… pfiouuuu.

-L’enfançon peut aussi avoir du mal à sortir, vous aurez alors recours au forceps, ou des cuillères en bois aussi, mais dans ces cas là, les risques pour la mère et l’enfant sont énorme, et peu survivent… Vous aurez parfois des choix a faire ou respecter le choix du père. Sauver la mère ou l’enfant…

Le jeune professeur s’arrêta un instant, déglutissant avec peine. Cette partie là de leur rôle était assez délicate, difficile même. Choisir de sauver une vie et pas l’autre, briser une famille un bonheur… Ce n’était jamais simple… Mais c’était la rôle d’un médecin.

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  elsalucie le Lun 11 Oct - 10:25

[quote="Deedee"]Ne voyant plus de question arrivée et les élèves plongés dans leur note, Deedee continua :

-Donc, lorsque l’enfant est sorti du ventre de sa mère, vous devez vous assurez dans un premier temps qu’il pleure bien. Si cela n’est pas le cas, débarrassez sa bouche et son nez d’éventuelle mucosité qui pourrait l’embarrasser et faites le pleurer en le maintenant par les talons, la tête vers le bas, une bonne tape sur les fesses.
Apres tout, ne dis-t-on pas qu’une bonne fessé stimule le sang ? Et bien, c’est prouvé ainsi.


La jeune femme les regarda en souriant, en pensant a son garnement de fils qui en méritait quelque unes de fessés…

-Ensuite, lorsque l’enfant pleure, qu’il à l’air vigoureux et en bonne santé, vous devez couper le cordon ombilical à 4 doigts du nombril qui symbolise les 4 saisons et les 4 stades de la vie.
Lorsque le cordon est coupé l’enfançon doit être nettoyé avec un onguent de rose pillée, de miel et de sel pour nettoyer les glaires et resserrer sa peau, pares quoi, emmailloté le chaudement et vous pourrez enfin le présenter au père.
Voilà pour les soins porter à l’enfant, soin que vous pouvez demander à une personne présente de faire, car pendant ce temps vous aurez surement à vous occuper de la mere.


Deedee s’arreta un instant et soupira un instant en s’essuyant le front. Il lui semblait qu’il faisait bien chaud dans cette classe. A moins que ce ne soit elle qui ait chaud de la sorte.

-Pour la mère, vous devez, une fois l’enfant sorti, faire sortir la secondine, toute la secondine, si vous en oubliez ne serais-ce qu’un petit morceau, c’est la mort assurer pour la mère.
En regle général, des contractions réapparaisse quelque minute après l’accouchement, vous devez tirez doucement sur le cordon en appuyant sur le ventre de la mère pour la faire sortir. Si elle ne sort pas, faites boire un jus de poireau avec du miel pour faire vomir la mère et sinon, il ne vous reste qu’a enduir vos main une fois de plus et tenter d’aller la chercher.


Deedee ne put s’empêcher de grimacer à cet idée. Par chance elle n’en avait jamais eu besoin…

-Si vous constatez une déchirure, ramollissez les chairs avec du beurre fondu et faites quelque points de suture avec du fil de soie.
Ensuite faite boire à la jeune mère un verre de vin, un bouillon léger et un peu de volaille et laissez lui enfin faire connaissance avec son bébé.

Votre travail après cela s’arrête là. La mère devra se relever de ses couches au bout d’un mois seulement et pourra de nouveau vaquer a ses occupation.


elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  elsalucie le Dim 9 Jan - 14:40

Devoir corrigé par le professeur Deedee :

elsalucie a écrit:
Citation:
Un homme vient vous chercher, un peu paniqué, sa femme est sur le point d’accoucher. Expliquez, sous forme de rp, ce que vous allez faire du moment où vous serez auprès de cette femme jusqu’à la délivrance.



- Bonjour Monsieur!

- Bonjour madame, venez vite j'ai besoin de vous!!! Ma femme est entrain d'accoucher!!!! Dépêchez vous!!!

M. X. prend Elsalucie par la main et commence à l'emmener ver la porte.

- Calmez vous monsieur, je prends mon sac et je vous suis.

Elsalucie prends son sac et suis le monsieur.

__________________________________________________________________________________________________________________

Quelques minutes plus tard, ils arrivent devant une chaumière.

- Monsieur rester la je vais aider votre femme. Je reviens vous chercher quand tout est fini.

Elsalucie rentre dans la chaumière et s'approche de la femme. En rentrant elle vérifie rapidement que les superstitions soient bien suivies. Effectivement aucun homme n'est présent dans la la chaumière, il n'y a aucun nœuds dans la chaumière. EN arrivant dans la chambre Elsalucie voit l'accouchée. Celle ci est allongée sur son lit. Elle porte quelques éléments de superstition, comme une ceinture de sainte marguerite, un bout de corail est attaché à sa cuisse droite. De plus elle serre un diamant dans sa main.

- Bonjour madame, je suis Elsalucie de Leslur, je viens vous aider à accoucher. Je suis une infirmière. Comment vous allez.
- Bonjour, ca va mais les contractions sont très douloureuses.
- Je vais préparer tout mon matériel puis je vais vous examiner pour voir où vous en êtes.

Elsalucie prépare tout le matériel dont elle aura besoin (ou pas) : de l'eau chaude (pour cela elle charge une femme présente de s'en occuper), elle charge la mère de la femme à procurer du linge propre, elle sort de son sac des ciseaux (qu'elle avait stérilisé déjà dans le cabinet), du fil de soie, des aiguilles ainsi que ses potions (de l'huile de violette et de laurier, de l'herbe à fumigation, du poivre écrasé, du beurre fondu, de la poudre de matrice de lièvre ainsi que de aigremoine de la myrtille et de la bourse à pasteur. Puis elle examine enfin la patiente, et vois qu'elle est bien dilatée.

- Madame je pense que nous allons pouvoir nous lancer à faire naitre ce petit. Je vois que quelqu'un vous a appris à bien respirer en fonctions de vos contractions.
- Oui ma mère m'a appris cela.
- Vous êtes prêtes?
- Oui et j'espère que cela sera vite fini.
- D'accord, alors à la prochaine contraction vous aller bloquer votre respiration et poussez jusqu'à ce qu'elle s'arrête.

Elsalucie demande alors à la belle mère de la femme de se mettre derrière l'accouchée pour la maintenir en position assise.

- Allez madame on y va, poussez bien jusqu'au bout.

Elsalucie voit au fur et à mesure la tête du bébé sortir de sa mère. Au moment où la tête est complétement passé elle tire légèrement afin que les épaules puissent à leur tour passés. Puis le tronc, les bras, les parties intimes et les jambes et pieds passent. Le bébé ne pleurant pas, Elsalucie vérifie qu'il n'y a pas de mucosités dans la bouche ou dans le nez du bébé. Puis elle le maintient pas les pieds la tête en bas et lui donne une petite tape sur les fesses. Enfin le bébé fait entendre sa petite voix. Alors Elsalucie le met sur le lit et mesure quatre doigts à partir du nombril du petit pour couper le cordon ombilical. Puis elle confie le petit à la mère de l'accouchée.

- Tenez madame je vous confie votre petit fils. Vous vous en occupez. Je présume que vous savez ce qu'il faut faire.
- Oui merci, puis à son petit fils, viens la mon gaillard.

Elsalucie retourne vers l'accouchée.

- Madame, vous avez un fils en bonne santé. Je l'ai confié à votre mère pour qu'elle s'en occupe. Nous on va finir l'accouchement. Vous allez avoir des contractions qui vont réapparaitre. Ne vous inquiétez pas cela est normal.
- D'accord.

Elsalucie tire un peu sur le cordon, et elle pousse sur le ventre de l'accouchée. Tout cela pour faire sortir la secondine. Une fois celle ci sortie elle vérifie qu'elle est bien intacte.

- Voila madame, cela est bien fini. Vous n'avez aucune déchirure. Vous allez pouvoir faire connaissance avec ce petit. D'ailleurs comment l'appelez vous?
- Il s'appelle Guillem.
- D'accord. Bé je te souhaite la bienvenu dans ce monde petit Guillem. Mais avant de le prendre buvez ce verre ce verre de vin puis je vous donnerais un peu de bouillon et enfin je vous donnerais un peu de poulet. Cela vous redonnera des forces.

Une fois tout cela fini la mère de l'accouché lui donne le bébé. Elsalucie quand à elle prends la sécondine qu'elle brulera plus tard.

- Madame je vous souhaite un bon courage, vous allez rester au lit pendant un mois et puis après vous pourrez retournez à vos occupations. Je reviendrais vous voir pour savoir comment ca ce passe et si tout vas bien. Je vais sortir et en profiter pour annoncer à votre mari que votre enfant est né et que tout les deux vous allez bien. Il viendra sans doute vous voir.
- Au revoir madame, et merci de votre aide.
- Au revoir madame.

Elsalucie sort de la chaumière, vas voir le père de l'enfant.

- Monsieur, vous êtes le père d'un petit Guillem. Il vas très bien ainsi que ca mère. Vous pouvez les voir. Moi je vous félicite. Je repasserai vous voir. A bientôt monsieur.
- A bientôt madame et merci de votre aide.


Note : A

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les accouchements

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum