Bibliothéque d'Elsamarie

Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Lun 27 Sep - 20:58

Les plantes et leurs propriétés médicales


Etant médecin herboriste je met en ce lieu une liste de plantes médicinales qui serviront aux infirmières en l'absence du médecin .
La liste commence par lettre alphabétique .

( HRP )Attention : les notes sur l'usage phytothérapeutique des plantes sont là à titre indicatif et elles ne remplacent en rien la consultation chez un médecin. Evitez absolument l'auto-médication. Si vous êtes malade allez voir un médecin, lui seul peut établir un diagnostic et vous prescrire le meilleur traitement.

A




Absinthe
Artemisia absinthium
Composées

Description :

L'Absinthe est une Armoise aromatique à croissance rapide, pouvant atteindre 1 m de haut. Ses tiges portent des feuilles profondément indentées, couvertes de poils fin, et de petites sommités fleuries rondes, de couleur jaune. On la connaît surtout pour sa liqueur aujourd'hui interdite à la vente. On sait moins qu'on peut l'utiliser dans les armoires pour faire fuir les mites et les fourmis, et sur les bêtes en décoction pour les débarrasser des mouches et des taons.

Propriétés Médicinales :


On utilise principalement les feuilles et les sommités fleuries.

Usage Interne :

En usage interne, l'Absinthe est utilisée pour soigner l'atonie digestive, les gastrites et spasmes de l'estomac, les troubles hépatiques, les flatulences, l'inappétence et l'asthénie chez les anémiques, les neurasthéniques et les convalescents, et l'anémie. Elle est aussi utilisée pour traiter le retard des règles, ou l'insuffisance menstruelle, les pertes blanches, les ascaris, les oxyures, le ténia, les fièvres intermittentes. Enfin chez les peintres elle est utilisée pour éliminer le blanc de plomb, la céruse (à raison d'1 à 2 cuillerées de vin d'Absinthe par jour).

Contre l'inappétence, et l'atonie digestive, vous pouvez prendre une infusion, amère, constituée de 5 à 15 g d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 tasses par jour, avant ou après les repas. Vous pouvez aussi prendre de la teinture d'Absinthe à raison de 20 gouttes avant les repas, ou de la teinture mère à raison de 15 à 20 gouttes dans une infusion de Menthe, 3 fois par jour (une demi-heure avant les repas, ou une heure après).

Contre les ascaris, les oxyures et le ténia, vous pouvez prendre une médication constituée de 2 à 3 g de poudre de feuilles d'Absinthe, 2 g de poudre de Réglisse, et 0,50 g de poudre d'Anis Vert ; pour une dose à prendre le matin à jeun dans de la pulpe de pruneaux. Ce traitement est à prendre pendant 5 j. Vous pouvez aussi prendre une tisane vermifuge constituée de 20 g de feuilles d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez infuser pendant 10 minutes. Cette tisane est à prendre tiède et sucrée, à raison d'un verre à bordeaux matin et soir.

Contre les flatulences et les fermentations gastriques, vous pouvez prendre des cachets absorbants constitués de 6 g de cendre tamisée de feuilles d'Absinthe, 6 g de cendre tamisée de Prêle, et 3 gouttes d'essence d'Anis Vert. Ce mélange est à diviser en 20 cachets, à prendre à raison d'un cachet après chaque repas.

Contre l'inappétence, l'atonie gastrique, les digestions difficiles, et les vers intestinaux, vous pouvez prendre du vin d'Absinthe, constitué de 30 g de sommités fleuries ou de feuilles pour 1 litre de vin blanc, que vous laisserez macérer 4 jours avant de filtrer. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à liqueur: avant le repas pour l'inappétence et l'atonie digestive, après le repas en cas de digestion difficile, le matin pour lutter contre le ténia.

Contre l'asthénie, les fièvres intermittentes, et les vers intestinaux, vous pouvez prendre de la poudre d'Absinthe à raison d'1 à 5 g dans un liquide quelconque pour lutter contre les fièvres, d'1 à 2 g contre l'asthénie, de 4 à 10 g contre les vers intestinaux.

Contre l'atonie digestive et les vers intestinaux vous pouvez prendre du sirop d'Absinthe, constitué de 150 g de sommités fleuries ou de feuilles, que vous laisserez infuser pendant 5 h dans un litre d'eau bouillante. Faites bouillir jusqu'à réduction d'un tiers, exprimez dans un linge pour filtrer, et ajoutez 500 g de miel. Faites cuire le tout en écumant jusqu'à obtenir une consistance de sirop.

Attention : l'essence d'Absinthe est un poison convulsivant, et l'abus d'Absinthe peut vous exposer à l'absinthisme, qui se manifeste par les désordres suivants: affections gastriques, hépatiques, rénales, convulsions, démence, hallucinations. Si vous en prenez régulièrement de fortes doses vous risquez de souffrir de troubles mentaux, de tremblements et d'impuissance. L'Absinthe favorise aussi l'apparition de la tuberculose. Elle est contre indiquée en cas d'allaitement (elle rend le lait amer), de tendance à la congestion cérébrale, d'irritation gastrique et intestinales, ou en cas de tempérament bilieux ou sanguin. Enfin, à cause de son tanin, elle est incompatible avec les sels de fer, de zinc et de plomb.

Usage Externe :


En usage externe, l'Absinthe est utilisée pour soigner les plaies atones, les ulcères, les dartres, les piqûres d'insectes et les vers intestinaux chez les enfants.

Pour les ulcères, les plaies atones et les piqûres d'insectes, vous pouvez faire des lavages avec une décoction d'une poignée d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez bouillir 5 minutes.

Contre les vers intestinaux chez les enfants vous pouvez faire bouillir des feuilles d'Absinthe dans du lait avec quelques gousses d'Ail ou des feuilles de Tanaisie, que vous appliquerez en cataplasmes sur le ventre de l'enfant. Vous pouvez aussi faire des compresses (toujours sur le ventre) avec une huile d'Absinthe, constituée de 20 g d'Absinthe pour un verre d'huile, que vous maintiendrez pendant 1 h au bain-marie.

----------




Aigremoine
Agrimonia Eupatoria
Rosacées

Description :


Cette plante vivace possède une tige rougeâtre, velue, de 50 à 80 centimètres de hauteur, atteignant parfois 1 m, portant un maigre épi de fleurs jaunes à 5 pétales étroits disposées en grappes le long de la tige. Les feuilles, composées de trois ou quatre paires de folioles, sont alternes.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles et les fleurs.

Usage Interne :


En usage interne, l'Aigremoine est utilisée pour soigner les diarrhées et dysentries, les pertes blanches, la lithiase rénale, et l'asthme. Pour cela prenez une infusion constituée de 30 à 50 g d'Aigremoine par litre d'eau, à raison d'une tasse 3 fois par jour entre les repas.

Elle est aussi utilisé dans le traitement du diabète, des hémoptysies, des coliques néphrétiques, de l'albuminurie, de l'hépatisme et de l'obésité.

La teinture d'Aigremoine peut être utilisée contre tous les maux cités ci-dessus à raison de 20 gouttes deux fois par jour. En cas d'hémoptysie (tuberculose), privilégiez plutôt une infusion de 10 à 12 gr de feuilles par demi litre d'eau, à prendre en guise de thé. Cette même infusion peut être utilisée en traitement de fond pour éviter d'attraper une angine.

Usage Externe :


En usage externe, l'Aigremoine est principalement utilisée pour soigner les angines, les stomatites, les aphtes, mais aussi les plaies infectées ou non, et les plaies atones. Elle sert aussi dans le traitement des entorses et contusions. Pour tous ces maux sauf les plaies infectées, vous pouvez utilisez en gargarismes ou compresses une décoction constituée de 3 poignées d'Aigremoine par litre d'eau à faire bouillir pendant 3 minutes. Cette décoction peut aussi être utilisée sous forme d'injections vaginales pour traiter les pertes blanches. Si vous devez appliquer des compresses de cette décoction sur une entorse ou une contusion, veillez à ce qu'elles soient chaudes.

Pour les ulcères de jambe et les plaies infectées, faites des lavages et des pansements avec un vin constitué de 200 g d'Aigremoine sèche bouillie 5 minutes et infusée pendant une heure dans 1 litre de vin rouge.

Enfin, en cas de névrite, de migraine ou de plaie atone, vous pouvez aussi utiliser les feuilles sous forme de cataplasme.

----------



Ail
Allium sativum
Liliacées

Description :

L'Ail est constitué d'un bulbe formé de gousses enveloppées dans une membrane, que surmonte une tige unique, portant des feuilles longues et minces. La tige porte à son extrémité une ombelle de fleurs comestibles.

Propriétés Médicinales :

Usage Interne :

L'Ail est utilisé en prophylaxie et en traitement des maladies infectieuses (grippe, typhoïde, dyphtérie), en traitement des diarrhées et dysentries, des affections pulmonaires (tuberculose, bronchites chroniques), de l'asthme et des emphysèmes, ainsi que de la coqueluche. Il est aussi utile en cas d'asthénie, de fatigue cardiaque, dans le traitement de certaines tachycardies, de l'hypertension artérielle, et autres troubles circulatoires. L'Ail est aussi réputé dans le traitement de l'arthériosclérose, des rhumatismes, de la goutte, de la lithiase urinaire et pour lutter contre les parasites intestinaux (ascaris, oxiures, ténia). L'Ail peut soigner bien d'autres maladies encore, qu'il serait fastidieux de nommer toutes ici, l'Ail étant en effet depuis longtemps connu comme étant un remède quasi universel et peu coûteux.

Pour tout cela, prenez l'habitude de manger de l'Ail régulièrement sous forme de condiment, dans vos plats, salades, etc .. Utilisez le alors cru de préférence. Si la mauvaise haleine ne vous rebute pas, vous pouvez aussi manger une à deux gousses d'Ail chaque matin, ainsi que pendant les repas. Vous pouvez aussi chaque soir hacher deux gousses d'Ail avec quelques branches de Persil et ajouter quelques gouttes d'huile d'Olive. Le lendemain matin, en faire une tartine pour le petit déjeuner. Vous pouvez aussi faire des cures discontinues de quelques jours de teinture d'Ail au 1/50 à raison de 10 à 15 gouttes deux fois par jour.

En traitement contre la bronchite, la coqueluche, l'emphysème et l'hypertension, vous pouvez prendre 20 à 30 gouttes d'alcoolature d'Ail deux fois par jour.

Pour vous débarrasser des parasites intestinaux, râpez 3 à 4 gousses d'Ail dans une tasse d'eau ou de lait bouillant, laissez macérer toute la nuit, et boire le mélange le lendemain à jeun. Ce traitement doit être suivi pendant 3 semaines. Vous pouvez aussi faire une décoction de 25 g d'Ail pendant 20 min dans un verre d'eau ou de lait, que vous prendrez à raison de deux verres par jour pendant 3-4 jours durant la lune descendante. Cette cure est à renouveller chaque mois. Contre les vers intestinaux vous pouvez aussi prendre 20 g de suc d'Ail dans 200 g de lait tiède à jeun. Ou prendre un sirop vermifuge, constitué de 200 g de gousses d'Ail écrasées que vous laisserez infuser pendant 1 heure dans d'un litre d'eau bouillante, puis passez le tout, et ajoutez 1 kg de sucre. Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 3 cuillérées à soupe le matin à jeun.

Pour lutter plus spécifiquement contre les ténias (qui sont des parasites particulièrement coriaces), râpez les gousses d'une grosse tête d'Ail, et faites les bouillir pendant 20 minutes dans du lait. Boire ce mélange chaque matin à jeun jusqu'à expulsion du ver, et ne rien manger avant midi.

Note : L'Ail doit être utilisé avec prudence par les sujets présentant des irritations du tube digestif. Chez les enfants, il est préférable de l'employer modérément. Les femmes allaitant doivent le supprimer de leur alimentation. Il est contre-indiqué dans les états d'inflammation violente des voies respiratoires.

Usage Externe :

En usage externe, l'Ail est utilisé contre les cors, les verrues, les durillons, les plaies, les plaies infectées et les ulcères, ainsi que contre les abcès froids, les tumeurs blanches et les kystes. On l'utilise également contre la gale, la teigne, les oltalgies et névralgies rhumatismales, la surdité rhumatismale, et contre les piqures de guêpe et d'insectes.

Contre les tumeurs blanches, faites vous un onguent, constitué d'Ail pilé avec de la graisse et de l'huile, que vous appliquerez sur la tumeur.

Pour désinfecter les plaies et les ulcères, utilisez une solution de suc d'Ail à 10 % avec 1 à 2 % d'alcool, ou faites des compresses de vinaigre d'Ail constitué de 30 g d'Ail râpé que vous ferez macérer pendant 10 jours dans un demi litre de vinaigre.

Contre la gale et la teigne, faites vous des lavages avec une décoction de 6 gousses d'Ail pour un litre d'eau, ou bien des frictions avec un mélange constitué d'une part d'Ail pour deux d'huile camphrée. Ce dernier mélange peut aussi être utilisé en friction contre l'asthénie et la fatigue générale.

Contre la surdité rhumatismale, introduisez un tampon de coton imbibé de suc d'Ail dans l'oreille chaque soir. Pour lutter contre les oltalgies, introduisez dans l'oreille une gaze assez longue (pour pouvoir la retirer facilement), contenant une gousse d'Ail rapée.

Contre les cors, les verrues et les durillons, pilez une gousse d'Ail que vous appliquerez le soir en cataplasme frais, en veillant bien à protéger avec un sparadrap les zones de peau saine. Les résultats doivent être visibles au bout de 15 jours. Une autre solution consiste à appliquer une gousse d'ail chaude, cuite au four, plusieurs fois par jour sur la zone à traiter. Vous pouvez aussi couper une rondelle d'Ail que vous appliquerez en la maintenant bien fermement sur la zone à traiter. Ce traitement est à renouveler matin et soir. Contre les verrues et les petits kystes, vous pouvez frotter la zone avec un morceau d'Ail plusieurs fois par jour. A la fin du traitement, faire de petits emplâtres d'argile.

Enfin, contre les piqures de guêpes et autres insectes, extrayez le dard, puis frottez la piqure avec un morceau d'Ail.

----------



Amande
Prunus Dulcis

Description :

L'Amandier est un arbre qui porte les noix bien connues ( les amandes ) dont la hauteur peut atteindre 3 à 6 mètres. Il est cultivé principalement dans le Sud de l'Europe, dans les pays de la Méditerranée, et en Californie.

Propriétés médicinales :

C'est l'Amande qui possède des propriétés médicinales. L'huile d'amande douce utilisée dans les cosmétiques et les huiles de massages est bien connue pour ses propriétés émollientes.

Une variété d'Amandes amères est utilisé aussi dans un sirop contre la toux mais elle ne doit pas être ingérée ou prise en usage interne.

----------




Angélique
Angelica Archangelica
Ombellifères

Description :

L'Angélique est une plante bisannuelle, vivant 3 ans, dont la taille peut atteindre les 2 mètres. Ses larges feuilles à folioles ovales, sont dentées, et possèdent une odeur très aromatique. Ses grandes tiges cylindriques sont cannelées, creuses, et de couleur vert violacé. Les fleurs, qui ne sont produites à l'extrémité des tiges et des ramifications qu'à la troisième année de la plante, se présentent sous la forme de grandes ombelles odorantes, de couleur jaune verdâtre. Une fois fécondées, elles produisent des graines, puis la plante meurt.

Propriétés médicinales :

La plante toute entière est utilisable, mais on utilise principalement les tiges, la racine et les semences.

Usage Interne :

En usage interne, l'Angélique s'utilise pour lutter contre la fatigue générale, l'anémie, l'atonie digestive des personnes faibles, l'acidité gastrique, l'insuffisance hépatique, l'aérophagie, les spasmes de l'estomac et de l'intestin, les vomissements spasmodiques, les ballonnements et l'entérite. On l'utilise aussi dans le traitement de la tuberculose, des bronchites chroniques, de l'asthme nerveux, des migraines nerveuses, des vertiges, des troubles de règles, des pertes blanches, et du rachitisme.

Pour tout cela vous pouvez prendre l'Angélique en infusion constituée de 40 g de racines ou de semences d'Angélique par litre d'eau, à prendre à raison d'une tasse après les repas. Vous pouvez aussi prendre de la teinture ou de l'alcoolature d'Angélique à raison de 20 à 30 gouttes avant les repas, ou de la poudre de racine à raison de 4 à 8 g dans du sirop ou un liquide quelconque.

Contre l'atonie digestive, et la fatigue générale, vous pouvez prendre du vin d'Angélique, constitué de 60 g de racines d'Angélique coupées, de 8 g de Cannelle fine, et de 2 litres de vin rouge, que vous laisserez infuser à froid pendant 4 jours dans un bocal fermé. Filtrez le tout, et prenez-en 1 cuillère à soupe matin, midi et soir au coucher. Contre l'atonie digestive, vous pouvez aussi prendre un vin tonique constitué de 30 g de racine d'Angélique, de 20 g de racine de Gentiane pour 1 litre de vin généreux, que vous laisserez macérer pendant une semaine. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à madère au tout début des repas.

Contre les problèmes de digestion, ou de manque d'appétit, vous pouvez prendre de la crème d'Angélique. Celle ci se fabrique en mélangeant 8.5 g de tiges fraîches d'Angélique coupées en petits morceaux, 4 g de Muscade, 1.5 g de Cannelle, 0.30 g de Clous de Girofle, 300 g de sucre, 300 g d'eau, et 1 litre d'eau de vie. Faites fondre le sucre dans l'eau, puis ajouter les autres constituants, laissez macérer pendant 6 semaines, puis filtrez le tout à froid. Cette crème est à prendre à raison d'un verre à liqueur. Vous pouvez aussi prendre, à la même posologie, de la liqueur d'Angélique, constituée de 45 g de tiges vertes d'Angélique, 1.250 litres d'eau de vie, 750 g d'eau et 1 kg de sucre. Laissez macérer les tiges coupées en petits morceaux pendant 4 jours dans l'eau de vie, puis ajoutez le sucre et l'eau, et laissez macérer le tout pendant une semaine. Filtrez et conservez dans un récipient bouché.

Usage Externe :

En usage externe, l'Angélique s'utilise dans le traitement des affections buccales, des algies rhumatismales et des contusions. Pour cela elle s'utilise sous forme de compresses et de gargarisme de teinture-mère dissoute à hauteur d'une cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillante.

----------



Anis Etoilé
Illicium verum
Magnoliacées

Description :


L'Anis Etoilé ou Badiane est issue du Badianier. Le Badianier est un arbuste à feuilles persistantes pouvant atteindre 18 m de haut, dont les branches portent des feuille vert foncé, lancéolées, lisses et aromatiques. Elles se couvrent ensuite de fleurs jaune pâle qui se transforment ensuite en gousses en forme d'étoile à 8 branches qui contiennent chacune une graine. Toutes les parties du Badianier sont aromatiques: du tronc gris-blanc et lisse, aux feuilles, fleurs et graines.

Propriétés Médicinales :


L'Anis Etoilé est principalement utilisé en usage interne, et on utilise principalement le fruit et la semence.

Il est utilisé sur de courtes périodes (pas plus de quelques jours) pour soigner les dyspepsies, les ballonnements et les vomissements nerveux.

Pour tout cela vous pouvez l'utiliser sous forme d'une infusion de 30 g de fruits par litre d'eau, à prendre à raison d'une tasse après chaque repas. Vous pouvez aussi prendre une infusion d'une cuillerée à café de semences par tasse d'eau bouillante, à raison d'une tasse après les repas, ou de la poudre d'Anis Etoilé à raison d'1 à 4 g par jour sous forme de cachets, ou enfin sous forme de teinture à raison de 5 à 20 g par jour.

Enfin contre les ballonnements, et les digestions difficiles vous pouvez prendre de la liqueur d'Anis, constituée de 40 g de semences d'Anis Etoilé concassées, 1 g de Cannelle, 500 g de sucre, et 1 litre d'eau-de-vie. Laissez macérer le tout 6 semaines et filtrez. Cette liqueur est à prendre à raison d'un verre à liqueur après les repas.

----------



Armoise
Artemisia vulgaris
Composées

Description :

L'Armoise est une plante vivace aromatique pouvant atteindre 2,50m de haut. Ses tiges à base rougeâtre portent des feuilles indentées de couleur vert-gris sur la face supérieure, et argentées et duveteuses sur la face inférieure. Elles se couvrent ensuite de grappes de fleurons de couleurs brun-rouge. Le meilleur moment pour cueillir l'Armoise est en Lune montante.

Propriétés Médicinales :


On utilise principalement les sommités fleuries, les racines et les feuilles.

Usage Interne:

En usage interne, l'Armoise est utilisée pour traiter l'absence de règles liée à l'anémie, au lymphatisme ou à la chlorose, les névralgies liées à des troubles menstruels, les troubles de la formation, les vertiges et la lipothymie, l'épilepsie et les accidents épileptiformes des jeunes filles juste avant la puberté, les troubles nerveux (hystérie, danse de St Guy), et les vomissements nerveux chroniques. Elle sert aussi à traiter les dyspepsies et les convulsions infantiles.

Pour tout cela vous pouvez prendre de la poudre de feuilles, à raison de 4 à 12 g par jour dans une boisson chaude, ou de la teinture à raison de 5 à 15 gouttes par jour.

Contre les vertiges, l'aménorrhée et les spasmes vous pouvez prendre une infusions constituée de 10 à 15 g de sommités fleuries pour un litre d'eau à laisser infuser 15 minutes. Cette infusion est à predre à raison de 3 tasses par jour entre les repas. Pour l'aménorrhée cette infusion est à prendre pendant les 10 jours qui précèdent la période des règles.

Contre l'aménorrhée vous pouvez prendre une infusion constituée d'une pincée de tiges d'Armoise, une pincée de tiges de Camomille, une pincée de tiges de Mélisse, une pincée de tiges de Marrube, une pincée de tiges de Rue, une pincée de tiges d'Absinthe et une pincée de fleurs de Souci pour un litre d'eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour, entre les repas.

Contre l'aménorrhée des chloritiques vous pouvez prendre de l'extrait aqueux en pilules à raison de 0,5 à 2 g par jour, ou du vin d'Armoise constitué de 60 g d'Armoise que vous ferez macérer dans un litre de vin rouge.

Contre l'épilepsie, vous pouvez prendre un mélange de 50 g de racine d'Armoise pulvérisée dans 50 g de miel, à raison de 4 cuillerées à café par jour. Contre les affections nerveuses vous pouvez prendre 2 à 4 g de poudre de racine dans une boisson chaude.

Enfin contre les règles douloureuses et trop abondantes vous pouvez vous faire une infusion de 3à à40 g d'Armoise et d'autant de Bourse à Pasteur pour un litre d'eau.

Attention: A doses trop fortes l'Armoise peut provoquer de graves intoxications (hépato-néphrite accompagnée de convulsions) qui peuvent être mortelles. Elle est aussi à éviter chez les femmes enceintes.

Usage Externe:

En usage externe l'Armoise est utilisée pour accélérer la délivrance et faciliter l'expulsion des caillots en cas de règles difficiles.

Pour cela vous pouvez, en plus de prendre l'infusion en usage interne, vous faire sur le bas ventre des cataplasmes de feuilles et de sommités fleuries d'Armoise.


----------




Aubépine
Crataegus oxyacantha
Rosacées

Description :

L'Aubépine est un arbuste à feuilles caduques dentées et lobées, qui est beaucoup utilisé dans nos contrées pour faire des haies à cause de ses épines. Elle porte des fleurs blanches en bouquets denses à la fin du printemps, qui donnent ensuite des petits fruits rouges.

Propriétés médicinales :

L'Aubépine s'utilise exclusivement en usage interne, et généralement pour des traitements de longue durée de type traitement de fond (elle met du temps à agir, et elle ne s'accumule pas dans le corps). Seules les fleurs et les baies sont utilisées.

L'Aubépine s'utilise dans le traitement des palpitations, des douleurs cardiaques, de l'angine de poitrine, des spasmes vasculaires, de la tachycardie et autres arythmies, et l'hypertension. Elle s'utilise aussi pour lutter contre les bouffées congestives, les insomnies et autres désagréments de la ménopause, contre l'athérosclérose, les troubles de dystonies neurovégétatives (angoisses, vertiges, bourdonnement d'oreille), mais aussi contre les diarrhées, la dysentrie, et la lithiase urinaire et biliaire.

Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d'infusion d'une cuillère à café d'Aubépine par tasse d'eau bouillante, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d'extrait fluide à raison de 10 à 15 gouttes, 3 fois par jour, ou de tisane de baies, constituée de 15 g de baies pour un litre d'eau, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour.

La teinture alcoolique d'Aubépine au 1/5, est à prendre à raison de 20 gouttes avant chaque repas, 3 semaines par mois en cas d'hypertension, ou à raison de 40 gouttes au coucher, en cas de spasmes, ou d'insomnie.

En cas de spasmes, vous pouvez vous faire une mixture composée de 20 g de teinture d'Aubépine, et de 10 g de teinture de Passiflore et d'alcoolature de Ballote à parts égales, à prendre à raison de 40 à 60 gouttes, 3 fois par jour.

En cas d'anxiétés, d'angoisse, ou de névroses, vous pouvez prendre un mélange, constitué de 1 g de teinture de Belladone, et de 10 g de teinture d'Aubépine et de teinture de Passiflore à parts égales, à raison de 20 gouttes dans un peu d'eau, 2 fois par jour.

En cas d'arythmies, tachycardies, et autres palpitations, vous pouvez prendre un mélange composé de 3 g de teinture de Passiflore et de teinture d'Aubépine à parts égales, de 4 g d'extrait de Valériane, et une quantité suffisante d'hydrolat de menthe pour un volume total de 90 ml, à prendre à raison d'une cuillérée à café dans un peu d'eau.

Enfin, contre les troubles de la ménopause, les dyspepsies nerveuses et les insomnies des cardiaques, vous pouvez prendre un vin composé de 100 g de Gui, 50 g d'Aubépine pour un litre de vin blanc, que vous laisserez macérer pendant une semaine. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à madère avant les 2 repas principaux.

----------



Avoine
Avena Sativa

Description :

C'est une herbe annuelle, qui produit un grain comestible connu dans le monde entier. Ses tiges peuvent atteindre un mètre de haut et ses fleurs sont petites et verdâtres.

Propriétés médicinales :

C'est un anti-spasmodique très puissant. Sa valeur nutritive est sa digestibilité en font un atout majeur dans la diète des convalescents, particulièrement les patients souffrant de gastro-entérite et de dyspepsie.

L'extrait d'avoine est un tonique très efficace pour calmer les nerfs et les spasmes utérins. On peut aussi s'en servir dans le bain pour soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales.

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Mer 29 Sep - 14:21

B




Basilic
Ocynium Basilicum
Labiées

Description :

Le Basilic est une plante annuelle ou vivace éphémère, dont les tiges quadrangulaires portent des feuilles dentées, au parfum fort et frais, évoquant le Clou de Girofle, puis des petites fleurs blanches à la fin de l'été. La plante peut atteindre une hauteur de 60 cm.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les sommités fleuries et surtout l'essence obtenue par distillation à la vapeur des feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, le Basilic est utilisé dans le traitement de l'asthénie nerveuse (surmenage intellectuel), des angoisses, de l'insomnie nerveuse, des spasmes gastriques, des infections intestinales, des vertiges, et de la coqueluche. Il sert aussi pour lutter contre les migraines, l'épilepsie, la paralysie, la goutte et les règles insuffisantes.

Pour tout cela vous pouvez prendre de l'essence de Basilic à raison de 2 à 5 gouttes, 3 fois par jour en solution alcoolique ou dans du miel.

Pour les problèmes de digestion, vous pouvez prendre une infusion faite d'une cuillérée à dessert de Basilic par tasse d'eau bouillante, à prendre à raison d'une tasse après chaque repas.

Contre les spasmes, vous pouvez prendre un saccharolé antispasmodique, constitué d'1 g d'essence de Basilic et d'essence de Marjolaine à parts égales et de 50 g de sucre en poudre. Ce saccharolé est à prendre à raison d'une demi à une cuillérée à café dans une tasse de Tilleul ou de Verveine après les repas.

Usage Externe :


En usage externe, le Basilic sert à traiter la perte d'odorat (principalement celui provoqué par le coryza chronique). Pour cela vous pouvez utiliser les feuilles sèches pulvérisées, ou l'essence de Basilic, que vous inhalerez.

L'essence ou les feuilles froissées peuvent aussi être utilisées pour traiter les piqures de guêpe, et comme traitement d'appoint des piqures de serpents.

Attention : Le Basilic stimulant les sécrétions hypophysaires, il est à éviter chez les femmes enceintes et les personnes présentant une peau sensible.

----------



Baume de Gilead
Commiphora opobalsamu

Description :

Il s'agit d'un arbre pouvant atteindre plus de 30 mètres de haut et dont les parties utilisées sont l'écorce et les bourgeons.

Propriétés médicinales :

On se sert des bourgeons dans la préparation de pastilles contre la toux. L'écorce est utilisée pour soulager les maux de tête et la douleur. On peut également en faire une infusion avec de l'écorce de Saule et du Romarin, ce qui soulage les douleurs arthritiques et rhumatismales.

----------



Bétoine
Stachys officinalis ou Betonica officinalis

Description :

La Bétoine est une plante vivace pouvant atteindre 1 m de haut. Ses racines pâles se prolongent en tiges portant des feuilles ovales ridées, festonnées et velues, au goût légèrement piquant. En été, les tiges se couvrent d'épis floraux de couleur rose vif.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement la racine et les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, la Bétoine est utilisée pour traiter l'ictère, les paralysies, les affection pulmonaires, l'hémoptysie, la goutte, les rhumatismes chroniques, les vertiges et les migraines nerveuses.

Pour tout cela (sauf l'ictère et les paralysies) vous pouvez prendre une infusion constituée de 5 à 15 g de feuilles pour un demi litre d'eau. Cette infusion est à prendre à raison d'une à deux tasses par jour. Vous pouvez prendre aussi de la poudre de Bétoine à raison d'1 à 2 g par jour, ou de la teinture de Bétoine à raison de 10 gouttes, 3 fois par jour.

Contre l'ictère et les paralysies, vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à café de racine de Bétoine pour une tasse, à faire bouillir, et à laisser infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison d'une demie tasse, 3 à 4 fois par jour.

Attention: la Bétoine est à utiliser avec prudence, car elle peut provoquer des vomissements.

Usage Externe :

En usage externe, la Bétoine sert à traiter les plaies infectées et les ulcères de jambe.

Pour tout cela vous pouvez faire des lavages ou des compresses avec une décoction constituée de 100 g de Bétoine que vous ferez bouillir 20 min dans un litre d'eau ou de vin. Vous pouvez aussi faire des cataplasmes de feuilles fraîches écrasées.

----------



Blé
Triticum

Description :

C'est une herbe qui pousse un peu partout dans le monde et dont le grain est synonyme de pain dans bien des pays. Les champs de Blé donnent l'impression d'une mer dorée lorsqu'ils arrivent à maturité.

Propriétés médicinales :

C'est dans le germe de Blé que l'on retrouve les propriétés nutritives les plus intéressantes. C'est une source très élevée de vitamine E et un supplément alimentaire très populaire. D'autres produits sont aussi issus du Blé :

On peut en extraire le liquide, ce qui en fait un excellent purificateur du sang en raison de son haut taux d'enzymes. Ce liquide est également très utile pour guérir la carie dentaire et guérir la pyorrhée. On peut de plus s'en servir de façon externe dans les cas de psoriasis et d'eczéma ( par exemple ) car c'est un très bon nettoyant pour la peau. Cet extrait est aussi fortement recommandé dans les cas d'anémie. Une autre de ses propriétés est d'aider à réduire l'hypertension en enlevant les toxines du sang et en fournissant du sang au système.

C'est en outre une très bonne source de vitamines A et C, de calcium, de magnésium, de potassium et de phosphore.

----------



Bouleau
Betula alba
Bétulacées

Description :

Le Bouleau blanc est un arbre pouvant atteindre 30 m de haut, bien connu sous nos latitudes. Son écorce blanche qui pèle le rend aisément reconnaissable. Malheureusement à notre époque la pollution noircit l'écorce du Bouleau, et il n'est donc pas toujours facile de le reconnaître uniquement à son écorce. Ses branches couvertes de glandes à résine portent des chatons à fruits au printemps, et des feuilles à limbe doublement denté en été. L'écorce imperméable du Bouleau donne un goudron que l'on utilise pour apprêter, parfumer et protéger le cuir de Russie. La sève se récolte en sciant une branche au printemps (une grosse branche peut fournir entre 4 à 5 litre de sève par jour). La sève fermentant assez vite une fois mise en bouteille, ajoutez 4 à 5 clous de Girofle par litre de sève pour éviter la fermentation.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles, les bourgeons, l'écorce et la sève.

Usage Interne :

En usage interne, on utilise le Bouleau pour soigner les oedèmes des cardio-rénaux, l'oligurie, l'hyperazotémie et ses syndromes, l'hypercholestérolémie, l'arthritisme, les rhumatismes goutteux, l'excès d'acide urique, la lithiase urinaire et les coliques néphrétiques. On s'en sert aussi pour traiter l'hydropisie, l'obésité, la pléthore, l'albuminurie, l'hypertension et ses troubles, les parasites intestinaux, l'athérosclérose, les fièvres intermittentes et certains cas de cellulite.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion, constituée de 40 g de feuilles de Bouleau que vous laisserez infuser 10 minutes dans un litre d'eau bouillante. Une fois que l'infusion atteint 40° environ, ajoutez 1 g de bicarbonate de soude pour dissoudre les principes résineux. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour entre les repas. Vous pouvez aussi prendre une décoction, constituée de 50 à 150 g de bourgeons pour un litre d'eau, auxquels vous ajouterez 1 g de bicarbonate de soude, que vous laisserez bouillir 10 minutes. Cette décoction est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour.

Vous pouvez aussi prendre de l'extrait alcoolique sous forme de pilules de 0,20 g à raison de 8 à 10 pilules par jour, ou de la teinture à raison de 10 à20 gouttes, 2 ou 3 fois par jour, ou de l'extrait fluide à raison d'1 à 3 g par jour, ou de la sève de Bouleau à raison d'un demi à un verre chaque matin à jeun pendant 15 à 20 jours.

Contre les fièvres intermittentes vous pouvez prendre une décoction constituée d'une cuillerée à café d'écorce par tasse, que vous laisserez bouillir 5 minutes. Cette décoction est à prendre à raison d'une tasse avant les repas. Vous pouvez aussi prendre un vin tonique et fébrifuge constitué de 50 g d'écorce de Bouleau que vous laisserez macérer pendant une semaine dans un litre de vin rouge. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à bordeaux avant les deux grands repas.

Contre la cellulite vous pouvez prendre un mélange de 40 g de feuilles de Bouleau, 30 g de Centelle asiatique entière et de 30 g de feuilles et bractées de Tilleul. Faites bouillir deux cuillerées de ce mélange dans un demi litre d'eau pendant 15 minutes, et filtrez. Cette décoction est à prendre deux fois par jour pendant un mois avant de de vous faire masser régulièrement.

Enfin, contre tous les problèmes d'excès d'acide urique, de chlorures et d'urée, vous pouvez prendre un sirop diurétique constitué de 50 g d'extrait fluide de feuilles de Bouleau, 100 g d'élixir de Garus, 40 g de Glycérine et 500 g de sirop simple. Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 3 cuillerée à soupe par jour.

Usage Externe :


En usage externe, on utilise le Bouleau pour traiter les dermatoses, les adénites et les plaies. On s'en sert aussi pour effacer les tâches de rousseur.

Pour tout ça vous pouvez faire des lavages ou des compresses avec une décoction constituée de 2 poignées de feuilles ou de 30 à 50 g d'écorce pour un litre d'eau, que vous laisserez bouillir 10 minutes.

Enfin pour faire disparaître les tâches de rousseur vous pouvez vous faire des lavages avec de la sève de Bouleau.

----------



Bruyère
Calluna

Description :

Il s'agit d'une herbe commune en Écosse et en Angleterre. C'est un arbuste rabougri dont les branches peuvent atteindre un mètre de longueur. Ses fleurs sont d'un rose violet profond et ont une forme de clochettes.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les sommités fleuries avec les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, on utilise la Bruyère pour soigner les cystites avec pyurie, la colibacillose, la phosphaturie, l'albuminurie, les pyélonéphrites, les oliguries, les rhumatismes et les pertes blanches.

Pour tout cela vous pouvez prendre une décoction d'une poignée de Bruyère pour un litre d'eau, que vous laisserez bouillir 3 minutes, et infuser 10 minutes. Cette décoction est à boire en 24 heures. Vous pouvez aussi prendre de l'extrait fluide de Bruyère à raison d'1 à 2 cuillérées à café par jour.

Contre la pyélonéphrite, vous devrez prendre par périodes successives de 10 jours, avant les deux principaux repas, 60 gouttes d'extrait fluide de Bruyère, puis 50 gouttes d'extrait fluide de Solidago, et enfin une cuillérée à soupe d'une potion faite de 3 g d'extrait mou de stigmates de Maïs, 10 g d'extrait fluide de Prêle, 100 g de sirop de Framboise, et une quantité suffisante d'eau pour un total de 300 ml.

Usage Externe :

En usage externe, on utilise la Bruyère pour traiter la goutte, les névralgies rhumatismales, les paralysies, les dartres et les tâches de rousseur.

Contre la goutte, les rhumatismes et les paralysies, vous pouvez prendre un bain complet chaud auquel vous ajouterez une décoction de 500 g de Bruyère entière que vous aurez fait bouillir dans quelques litres d'eau. Pour les rhumatismes et la goutte, vous pouvez aussi vous faire un cataplasme constitué de bouillie de fleurs, que vous appliquerez sur les articulations douloureuses. Enfin vous pouvez vous faire des frictions avec de l'huile de Bruyère.

Contre les tâches de rousseur, et les dartres, faites vous des massages légers le soir avec un mélange constitué de 60 g de sommités fleuries de Bruyère et de 250 g d'huile d'olive que vous aurez laisser macérer pendant 15 jours, tout en remuant énergiquement de temps en temps. Passez le mélange et conservez le dans un récipient bouché.

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Mer 29 Sep - 14:28

c




Camomille
Anthemis nobilis

Description :

Dans sa forme sauvage elle ressemble à une petite marguerite. Elle pousse un peut partout dans les champs. Ses tiges peuvent atteindre 30 cm, ses feuilles sont recouvertes d'un fin duvet soyeux, ses pétales sont blancs et son coeur jaune.

Propriétés médicinales :

Usage Interne :

La Camomille est surtout connue comme un agent calmant très doux, que l'on peut administrer à des bébés pour soulager leurs douleurs de colique et d'indigestion. Elle sert aussi à calmer la douleur liée aux maux d'oreilles, de dents et de névralgie. C'est de ce fait le sédatif le plus sûr. Si vous manquez d'appétit, si vous avez une digestion difficile, de l'insuffisance biliaire, une vésicule paresseuse, des spasmes des voies digestives, de la constipation ou de la diarrhée pour cause d'atonie digestive, alors vous devriez prendre de l'infusion de Camomille non sucrée au plus tôt 30 min avant les repas. Pour faire cette infusion faites infuser pendant 10 min 1 cuillère à café de fleurs séchées pour 150 g d'eau bouillante. Vous pouvez y ajouter, au cas ou, une pincée de plantes aromatiques du type anis vert ou menthe. Evitez de boire cette infusion après le repas, car la présence de la nourriture l'empêche d'être pleinement active. Vous pouvez prendre cette infusion pour calmer aussi les vomissements nerveux, ou pour remettre sur pied un estomac mal en point.

Si vos enfants ont des vers, faites bouillir et laissez infuser pendant 15 minutes une pincée de fleurs de Camomille pour 120 g d'eau, passez et ajoutez un petit morceau de sucre, une cuillérée de jus de citron et une d'huile d'olive. Faites prendre le tout à vos enfants en deux fois.

En cas de névralgies, principalement dans les migraines, ou lors d'une grippe, prenez une infusion de Camomille au dosage donné pour les problèmes des voies digestives, ou prenez 4 g de poudre de Camomille par jour (soit l'équivalent de 8 cachets), à étalez en plusieurs prises toutes les 4 heures. On peut aussi faire macérer les fleurs dans de l'huile pour en faire un excellent liniment pour soulager les douleurs musculaires.

La Camomille est aussi utilisée depuis longtemps en tant que fébrifuge dans le traitement des fièvres périodiques ou du paludisme. Pour cela faites infuser 5 à 10 g de fleurs sèches par litre d'eau bouillante pendant une heure, puis ajoutez un peu de réglisse ou d'anis vert pour contrecarrer l'amertume, et buvez-en 2 à 3 tasses par jour. En cas de grippes vous pouvez associer cette infusion à de la Piloselle fraîche, ou mettre à infuser en même temps 10 g de feuilles de Bourrache sèches, et 3 cuillères à soupe de fleurs de Camomille par litre d'eau. Boire de dernier mélange à hauteur de 3 à 4 tasses par jour.

Attention : A hautes doses la Camomille devient vomitive !! Si vous vous sentez gêné, réduisez de suite les doses.

Usage Externe :

En usage externe l'infusion de Camomille peut être utilisé pour soigner les plaies, les panaris, les ulcères des jambes, ainsi que divers inflammations (aphtes, gerçures, coups de soleil, ulcérations de la bouche). En cas de conjonctivite ou d'inflammation des paupières, vous pouvez utiliser un collyre fait d'une infusion à 1%. Dans les cas d'entorses, de foulures, ou de douleurs dues à la goutte ou aux rhumatismes, frictionnez la zone blessée avec de l'huile de Camomille. Pour cela faites macérer au bain-marie pendant 2 heures 50 g de fleurs pour un demi litre d'huile d'olive.

Enfin si vous voulez entretenir la blondeur de vos cheveux de façon naturelle, ou si vous souhaitez les éclaircir en douceur, utilisez une infusion concentrée de 50 à 100 g de fleurs de Camomille par litre d'eau, que vous laisserez macérer pendant 30 minutes.

----------



Cèdre
Cedrus libani ou Tuya occidentalis
Pinacées

Description :


Cet arbre qui fait partie de la famille des conifères, pousse dans toutes les régions tempérées du globe, et peut mesurer jusqu'à 45 m. Il est connu principalement pour son bois aromatique. Le Cèdre a failli s'éteindre à cause de son utilisation massive pour la construction des jardins suspendus de Babylone et du temple de Salomon.

Propriétés Médicinales :

La résine odorante du Cèdre sert depuis l'Antiquité comme encens, mais aussi dans les cosmétiques, l'embaumement, et le traitement de la lèpres et des parasites. Aujourd'hui on distille le bois issu du Cèdre de l'Atlas pour en extraire son huile essentielle qui sert à chasser la vermine.

L'aromathérapie utilise le Cèdre contre l'anxiété chronique, la cystite, et les affections de la peau et des bronches.

----------



Centaurée
Centaurium Erythraea
Gentianacées

Description :


La Centaurée est une plante bisannuelle pouvant atteindre une hauteur de 30 centimètres, et présentant des petites fleurs en forme d'étoile bleues à roses.

La décoction de cette plante peut aussi servir en teinturerie : seule elle teint la laine en jaune verdâtre, en jaune citron si on y ajoute de l'alun et en brun verdâtre si on y ajoute du sulfate de fer.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les sommités fleuries.

Usage interne :

En usage interne, la Centaurée est utilisée pour lutter contre l'inappétence, la faiblesse générale (due à l'anémie ou à une convalescence), la paresse digestive, la congestion hépatique, les dyspepsies douloureuses, les affections fébriles, la goutte, les dermatoses eczématiformes et les parasites intestinaux.

Pour tout cela, vous pouvez la prendre sous forme d'une infusion constituée d'une poignée de fleurs pour un litre d'eau, que vous ferez bouillir et que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour avant les repas. En raison de l'amertume de cette infusion, il sera souhaitable de la sucrer au miel. Vous pouvez aussi prendre de la teinture de Centaurée à raison de 2 à 5 g par jour, ou de l'extrait aqueux sous forme de pilules à raison de 0,50 à 1 g par jour, ou de la poudre sous forme de cachets de 0,25 g chacun, à raison de 2 à 4 cachets par jour pendant les repas.

En cas d'anémie, de chlorose ou de convalescence traînante, vous pouvez prendre du vin de Centaurée, constitué de 60 g de Centaurée que vous laisserez macérer pendant 8 jours dans un litre de vin. Au bout de 8 jours, passez et filtrez le tout, puis bouchez bien la bouteille et laissez la au frais. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à bordeaux avant chaque repas.

Usage externe :

En usage externe, la Centaurée est utilisée pour soigner les plaies atones et la chute des cheveux. Pour cela faites vous une décoction de 2 poignées de Centaurée par litre d'eau que vous ferez bouillir pendant 10 minutes. Appliquez ensuite cette décoction sous forme de compresses ou de lotions sur les plaies ou sur le cuir chevelu.

----------



Cerise
Prunus Avium

Description :

Le cerisier est un arbre à feuilles caduques caractérisé principalement par ses fleurs blanches superbes, qui fleurissent au printemps. Cette floraison est tellement appréciée par les Japonais, qu'elle constitue un évènement national.

Propriétés Médicinales :

Usages internes :

Les queues de cerises sont la seule partie utilisée. Celles ci ont des propriétés diurétiques, et laxatives, qui les indique comme traitement dans des cas d'insuffisances rénales, de cystites, de lithiase urinaire, de rhumatisme goutteux, d'oedèmes et de constipation.

Les queues de cerisier peuvent être préparées sous forme d'infusion, à raison d'une poignée de queues de cerises fraîches par litre d'eau à faire bouillir pendant 10 min ( si les queues sont sèches alors il faut les faire macérer au préalable pendant 12 h dans de l'eau froide ). La posologie est d'un demi litre d'infusion par jour.

Elles peuvent aussi êtres prises sous forme de potion diurétique. Pour cela mélanger 3 g d'extrait de cerise avec 100 g de sirop de cerise, et un litre d'eau. Cette potion est à boire en un ou deux jours au plus.

----------



Chardon Bénit
Carduus benedicta ou Cnicus benedictus
Composées

Description :

Le Chardon Bénit est une plante annuelle, faisant partie de la vaste famille des chardons, pouvant atteindre 60 cm de haut. Ses tiges velues et rouges portent des feuilles dentées et épineuses, et des fleurs jaunes entourées de bractées épineuses de l'été à l'automne. Autrefois très commun dans les champs de céréales en région méditerranéenne, il s'est tellement raréfié à cause de l'usage des herbicides et de l'abandon de l'agriculture sèche collinéenne, que l'on est désormais obligé de le cultiver pour pouvoir l'utiliser comme plante médicinale. La plante doit être récoltée entière avant épanouissement de toutes les fleurs (au début du mois de juin) et séchée dans un lieu chaud et sec.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les sommités fleuries et les feuilles.

Usage interne :

En usage interne, le Chardon Bénit est utilisé pour soigner l'inappétence, les affections hépatiques et rénales, l'atonie gastrique, les vomissements de la grossesse, les fièvres intermittentes, la fièvre de Malte, les fièvres éruptives avec atonie (en cas de rougeole ou de scarlatine), la convalescence des affections pulmonaires, les rhumes traînants, les oedèmes, l'hydropisie, les rhumatismes et la chorée.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à café (5 g) de Chardon Bénit pour une tasse d'eau bouillante, à laisser infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison d'une tasse avant les deux repas principaux. Vous pouvez prendre aussi de la teinture de Chardon Bénit à raison de 40 à 60 gouttes par jour, ou de l'extrait aqueux à raison de 0,30 à 1 g par jour sous forme de pilules.

En cas de convalescence ou de rhume traînant, vous pouvez prendre une infusion vineuse constituée de 20 à 40 g de Chardon Bénit pour un litre de vin. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 3 cuillerées à soupe avant le repas de midi.

Contre la chorée et le zona vous pouvez prendre de l'extrait fluide à raison de 100 à 400 gouttes par jour. Contre l'inappétence et l'atonie gastrique, vous pouvez prendre des pilules apéritives constituées chacune de 0,05 g à parts égales d'extrait hydro-alcoolique de Chardon Bénit et d'extrait hydro-alcoolique de colombo, et d'une quantité de poudre de réglisse suffisante pour une pilule.

Enfin contre la fièvre de Malte, vous pouvez prendre une décoction constituée d'une poignée de capitules de Chardon Bénit séchés pour 750 ml de vin rouge, à faire réduire jusqu'à 500 ml. Cette décoction est à prendre à raison d'une tasse matin et soir.

Attention :à fortes doses le Chardon Bénit provoque des vomissements. Si vous êtes pris de nausées arrêtez immédiatement le traitement.

Usage externe :


En usage externe, le Chardon Bénit est utilisé pour traiter le zona, les plaies atones et les plaies cancéreuses.

Pour tout cela vous pouvez faire des lotions ou des compresses avec une décoction constituée d'une poignée de feuilles de Chardon Bénit pour un litre d'eau, à laisser bouillir 10 min. Ensuite saupoudrez la zone avec de la poudre de feuilles de Chardon Bénit. Vous pouvez utiliser l'eau distillée de Chardon Bénit pour les mêmes usages.

----------



Chêne
Quercus alba

Description :

Le chêne est un arbre qui pousse naturellement dans les forêts tempérées d'Europe et d'Amérique du Nord. Les parties utilisées sont l'écorce, les feuilles et les glands.

Propriétés Médicinales :

L'écorce de chêne est un astringent et un tonique qui peut être utilisé aussi bien de façon interne, qu'externe.

Usages internes :

Le Chêne peut être utilisé sous forme de lavement pour soulager les hémorroïdes et autres problèmes rectaux. Contre les leucorrhées, les hémorragies, les hémoptysies, les diarrhées tenaces et l'incontinence urinaire, faire bouillir une poignée de feuilles par litre d'eau, faire bouillir 10 minutes, et boire 3 tasses par jour. Comme traitement d'appoint de la tuberculose, il faut utiliser l'écorce, à raison de 5 g par litre à faire bouillir pendant 10 minutes. Boire 3 tasses par jour entre les repas. Contre les hémoptysies et les selles sanglantes, prendre 3 g de poudre d'écorce avec du miel, le matin à jeun. Contre les gastralgies rebelles faire une infusion avec 30 g de poudre de gland par litre, et en boire une tasse additionnée de sucre après les repas. Enfin pour soigner la paresse digestive, les diarrhées et la dysenterie, préparer du café de gland, c'est dire une infusion de glands torréfiés et pulvérisés.

Usages externes :

Le Chêne peut être utilisé en usage externe pour soigner les angines, les stomatites et les pharyngites, sous forme de gargarisme ( 15 g par litre ). Il sert aussi à soigner les ulcères atones, les engelures, les dermatoses, la transpiration excessive des pieds, les fistules anales et les hémorroïdes, sous forme de pansements, de bain de pied ou de siège. Pour cela faire une décoction d'écorce moulue, utilisée en bain de pieds chauds pendant 20 à 30 minutes. Pour soigner des métrites, les leucorrhées ou des blennorragies utiliser l'écorce ou les feuilles, à raison de 2 poignées par litre. Faire bouillir pendant 10 minutes et utiliser en douches vaginales froides. Pour soigner la faiblesse générale, le lymphatisme et le rachitisme, utiliser une décoction d'écorce dans un grand bain.

----------



Chèvrefeuille
Lonicera caprifolium

Description :

Le Chèvrefeuille est une plante grimpante à fleurs blanches puis jaune-orangées brillantes dont le nectar est très apprécié des oiseaux-mouches. Il fleurit de juin à août, puis les fleurs laissent place à des baies noires qui sont toxiques.

Propriétés Médicinales :

Le Chèvrefeuille est utilisé, en tant que plante médicinale, principalement en Chine. La fleur et la tige entrent dans la composition des boissons d'été chinoises. Ces boissons sont utilisées contre la diarrhée, comme diurétique, et aussi comme antipyrétique. La consommation du chèvrefeuille modifie la glycémie du sang, et ses propriétés antivirales et antibactériennes en font un bon remède contre la grippe, l'angine, les collibacilloses et les oliguries, la laryngite, la toux, les furoncles, les intoxications alimentaires et les enflures des glandes lymphatiques. Pour ces usages, faites une infusion de 10 à 20 g de feuilles par litre d'eau. Buvez en 3 tasses par jour.

Le Chèvrefeuille peut être utilisé pour des gargarismes, pour cela faites une décoction avec la même dose de feuilles par litre que pour l'infusion.


----------



Chicorée
Cichorium intybus
Composées-Chicoracées

Description :

La Chicorée est une plante vivace bisannuelle qui pousse à l'état sauvage en Europe et en Amérique du Nord, surtout sur les sols calcaires, dans les prés secs, les friches et au bord des chemins. Elle possède des branches angulaires et des feuilles dentelées, sa tige contient un liquide amer et ses fleurs sont de couleur bleu clair. Elle est cultivée pour ses endives, ses feuilles font partie des herbes amères de la Pâque juive, et ses fleurs donnent un colorant bleu. La racine jeune de la Chicorée neutralise les effets excitants du café une fois torréfiées.

Propriétés Médicinales :

La Chicorée est une très bonne tonique-amère, elle est aussi apéritive, stomachique, cholagogue, laxative et diurétique. Pour ces usages la Chicorée peut être utilisée fraîche, préférentiellement en décoction de 100 g de feuilles par litre pendant 10 minutes, à raison d'une tasse avant les repas ; ou sèche en infusion des feuilles ( à raison de 10 à 20 g de feuilles par litre ) ou en décoction des racines concassées à raison de 20 g par litre. La Chicorée est une tonique non irritante, c'est-à-dire qu'elle stimule les sécrétions gastriques, combat le manque d'appétit, l'atonie digestive et la constipation. Pour ce dernier problème une personne adulte prendra 2 tasses d'infusion le matin à jeun et un enfant, même jeune, prendra 3 à 4 cuillerées à café du sirop dont voici le mode de fabrication : dans 100 cc. de suc fraîchement extrait et filtré de Chicorée sauvage, ajouter 100 g de sucre et faire réduire le tout à feu doux jusqu'à ce que le sirop prenne de la consistance ( il peut alors se conserver pendant un certain temps dans des flacons bien bouchés ).

La Chicorée a aussi une action stimulante sur la sécrétion biliaire, et c'est aussi un très bon dépuratif, elle peut donc être un adjuvant très utile dans des cas d'insuffisance hépatique, et de propension à la lithiase biliaire. Pour cela prendre l'infusion ou, mieux, le suc frais en mélange à parts égales avec du suc de pissenlit, à raison d'une à deux cuillerées à soupe chaque matin à jeun. Le suc de Chicorée a aussi des propriétés diurétiques, et il a servi à ce titre à soigner l'hydropisies, la gravelle et la goutte, en association avec d'autres diurétiques, ainsi que les affections cutanées. Pour tous ces cas, il est conseillé de consommer la Chicorée en salade.

----------



Chrysanthème
Chrysanthemum morrifolium
Composées

Description :

Le Chrysanthème est une plante annuelle qui possède des fleurs jaunes pâles, de petite taille, très appréciées par les Chinois. Les jeunes feuilles peuvent servir de condiment ou se manger comme des légumes, les tiges se mangent frites, et les fleurons peuvent garnir les plats.

Propriétés Médicinales :

Les fleurs du Chrysanthème peuvent être utilisée sous forme de tisane et d'extrait, pour soigner des inflammations, des fièvres et des étourdissements. Elles peuvent aussi servir à traiter la pneumonie et apaiser le foie. Le Chrysanthème purifie le sang et rend les yeux brillants. On dit aussi qu'une infusion permet de traiter l'ivresse. Enfin les Chinois l'utilisent pour soigner les maladies d'origine yang.

----------



Citron
Citrus limon

Description :

Le Citron est un fruit bien connu, d'un beau jaune brillant qui pousse sur un arbre des climats chauds. Le jus de citron peut être utilisé pour éclaircir les cheveux, et l'huile essentielle est un puissant agent de blanchiment. D'ailleurs si vous devez nettoyer des bijoux en argent pensez au citron : frottez les avec une tranche de citron, rincez les à l'eau chaude et enfin séchez les à la peau de chamois.

Propriétés Médicinales :

Le jus de Citron est utilisable de façon très simple en application sur une plaie pour nettoyer celle-ci, le citron étant un très bon antiseptique et un hémostatique. Son action bactéricide permet de l'utiliser pour purifier de l'eau douteuse à hauteur du jus d'un citron pour un litre d'eau.

En usage interne, le Citron peut être utilisé sous forme de citronnade (citron frais en tranches dans de l'eau, ou jus d'un citron dans un demi verre d'eau sucrée ) comme boisson de choix pour les gens fiévreux, les gens qui vomissent et les hémorragiques. Le Citron est aussi un très bon vermifuge. Pour cela écraser l'écorce, la pulpe et les pépins d'un citron, faire macérer le tout pendant 2 heures dans de l'eau avec du miel, passer ensuite avec expression, et boire cela au coucher. Contre les vers intestinaux, une décoction de tout le fruit peut également être indiquée. Contre les oxyures, prendre des pépins broyés avec du miel chaque matin à jeun. Le Citron peut aussi être utilisé dans des cas d'engorgement du foie. Pour cela verser le soir de l'eau bouillante sur 3 citrons coupés, et boire le lendemain à jeun. Le Citron a aussi une action sur l'embonpoint. Pour cela verser le soir une tasse d'eau bouillante sur 2 têtes de camomille et un citron coupé en rondelles ; laisser macérer toute la nuit, passer le tout le matin et boire à jeun. Enfin le Citron peut être utilisé contre l'aérophagie en infusion, et si de l'essence de citron vous est conseillée prenez la à hauteur de 5 à 10 gouttes dans du miel ou en potion.

En usage externe le Citron peut être utilisé en traitement des rhumes de cerveau et de sinusites, à raison de quelques gouttes de suc dans les narines plusieurs fois par jour. En cas de saignement de nez utilisez un tampon de coton imbibé de jus de citron. Contre les aphtes et les stomatites, utilisez du citron avec du miel en bains de bouche prolongés. Pour soigner une angine faites vous des gargarismes avec un jus de citron mélangé dans un verre d'eau tiède. Une ou deux gouttes de jus de citron peuvent être appliquées dans les yeux pour traiter les blépharites. En cas de migraines faites vous des compresses de jus de citron ou mettez vous des tranches de citron sur les tempes. Cela vous soulagera. Le jus de Citron peut aussi être utilisé en frictions pour traiter et prévenir les engelures, et en mettre dans les oreilles permet de traiter les otites. Contres les verrues utilisez des badigeons deux fois par jour avec un vinaigre fort dans lequel vous aurez fait macérer pendant 8 jours l'écorce de 2 citrons.

L'application de jus de Citron sur les ongles pendant une semaine permet de traiter les ongles cassants. En cas de peau grasse nettoyez vous la peau matin et soir avec un coton imbibé de jus de citron et laissez sécher 20 min avant de mettre une crème ou une poudre. Si vous voulez faire disparaître des taches de rousseur, appliquez vous en lotion tous les jours du jus de citron légèrement salé. Des lotions de citron deux fois par semaine permettent d'éviter les rides et d'éclaircir le teint. Si vous souhaitez entretenir la douceur de vos mains enduisez les régulièrement d'un mélange à parts égales de jus de citron, de glycérine, et d'eau de cologne. Le citron peut aussi servir à conserver des dents blanches, pour cela brossez vous chaque semaine les dents avec du jus de citron. En cas de pieds sensibles faites vous des bains de pieds au tilleul suivis de frictions au jus de citron. En cas de piqûre d'insecte, frottez contre celle-ci une tranche de citron. Ce traitement peut être utilisé comme traitement d'appoint en cas de morsure de serpent. Enfin vous pouvez frotter l'envers de la peau d'un citron sur vos gencives pour les tonifier, et sur le visage et les mains pour entretenir les téguments.

----------



Clou de Girofle
Syzygium aromaticum

Description :

Le Clou de Girofle est issu d'un arbre à feuilles effilées vert foncé, qui pousse dans les régions tropicales, les boutons floraux vont de la couleur crème à la couleur rouge, et ses baies sont pourpres. Les clous sont en fait les boutons floraux séchés au soleil.

Propriétés Médicinales :


On utilise les Clous de Girofle ainsi que l'essence obtenue par distillation à la vapeur.

Usage Interne :

En usage interne, les Clous de Girofle sont un excitant, et un tonique utérin utilisé pendant l'accouchement. Pour préparer l'accouchement utilisez le Clou de Girofle dans les potages durant les derniers mois de la grossesse, puis avant l'accouchement prendre une infusion de Clous de Girofle.

C'est aussi et surtout un antiseptique énergique ( une émulsion à 1% de Clous de Girofle a un pouvoir antiseptique 3 à 4 fois supérieur à celui du phénol). C'est un stomachique utilisable contre les nausées, et un carminatif. C'est aussi un vermifuge, un antispasmodique, et il est réputé pour être aphrodisiaque. Pour cela vous pouvez fabriquer des diablotins appelés aussi pastilles aphrodisiaques de Naples. Il vous faut : 500 parties de sucre, 12 de mastic, 8 de safran, 1 de musc, 2 de gingembre, 2 de girofle, 4 d'ambre gris, et une quantité suffisante d'infusé de marum. Faites en des pastilles de 0,50 à 1 g, et prenez-en 4 à 5 fois par jour.

Ils peuvent aussi être utilisés contre l'asthénie physique et intellectuelle, pour la prévention des maladies infectieuses, contre les dyspepsies, les fermentations gastriques, les flatulences et les diarrhées. Ils peuvent aussi être utilisés contre les affections pulmonaires, les névralgies dentaires et les parasites intestinaux. Pour tout cela vous pouvez prendre 2 à 4 gouttes d'essence de Clou de Girofle 3 fois par jour en solution alcoolique ou diluées dans du miel. Vous pouvez aussi très simplement utiliser régulièrement les Clous de Girofle dans la cuisine quotidienne.

Usage Externe :


En usage externe, les Clous de Girofle peuvent être utilisés contre la gale, mais aussi pour soigner les plaies infectées ou non, ainsi que les ulcères de jambe. Pour cela le mieux est de les utiliser sous forme d'essence de girofle pure. Cette essence pure peut aussi être utilisée comme pansement du cordon ombilical, puisqu'elle n'est ni toxique, ni irritante, et qu'elle est aussi analgésique. On peut aussi utiliser la girofle sous forme de fumigations, de lotions, ou compresses.

Les Clous de Girofle peuvent être utilisés pour soigner les névralgies dentaires (sous forme de bains de bouches), le lupus, et les taies de la cornée (sous forme d'extrait aqueux fluide de girofle). Pour le lupus utilisez l'essence en dilution alcoolique entre 5 et 10 % en frictions. Contre la gale, utilisez la pommade d'Helmerich (que je mettrais à la page de la lavande). Enfin, pour éloigner les moustiques et les mites, piquez une orange avec des clous de girofle.

----------



Consoude
Symphytum officinale

Description :

La Consoude, ou Grande Consoude est une plante à feuilles ovales, pointues, à texture rugueuse, et à fleurs bleu-mauve. Elle pousse de préférence dans des zones humides et fraîches, et ses feuilles, tout comme sa racine pivotante qui s'ancre profondément dans le sol, peuvent capter et retenir de grandes quantités d'eau. La Petite Consoude se distingue de la Grande Consoude par la couleur de ses fleurs qui sont roses ou de couleur crème.

Propriétés Médicinales :

La Consoude est riche en calcium, potassium, phosphore, allantoïne, vitamine B12, fer et silice, ce qui la rend très utile en traitement d'appoint lors de cicatrisations de fractures.

Usage Interne :


En usage interne, la Consoude peut être utilisée pour soigner les entérites, les diarrhées, la dysenterie ou les ulcères digestifs. Pour soigner la diarrhée, vous pouvez fabriquer un sirop antidiarrhéique en ajoutant 10 g d'extrait fluide de consoude à 100 g de sirop de coing, et à 90 g de sirop de cassis. Elle peut aussi être utilisée dans le traitement du cancer gastrique, de la tuberculose ou des hématuries. Pour cela faites macérez 3 à 4 poignées (soit 100 à 150 g) de racines de Consoude par litre d'eau. Faites bouillir et macérer toute la nuit, et buvez toute la préparation dans les 24 heures. Vous pouvez aussi utilisez la consoude sous forme d'extrait fluide, à quantité de 1 à 3 g par jour, ou sous forme de teinture à dose de 10 à 20 gouttes 3 fois par jour.

La Consoude peut aussi être utilisée pour combattre la tuberculose, et surtout pour enrayer l'hémoptysie. Pour cette affection, ainsi que pour les toux, les affections des voies respiratoires, les diarrhées et les hémorragies, vous pouvez utiliser le sirop de Consoude de Fernel. Pour cela piler ensemble et exprimer le jus dans un linge de 250 g de sommités de Consoude, 450 g de pétales de Roses rouges, 450 g de bétoine, 450 g de Plantain, 450 g de Pimprenelle, 450 de Scabieuse, et 450 g de Tussilage. Ajoutez 1.250 kg de sucre et porter le tout à ébullition, et dès que le mélange bout ajouter 250 g de racines de Consoude propres et râpées. Faire cuire le tout jusqu'à ce qu'il prenne la consistance d'un sirop. Passez le tout et mettez le dans des flacons bien bouchés.

Usage Externe :

La Consoude est un astringent et un cicatrisant. on peut donc l'utiliser sur les plaies, les brûlures, les escarres, les ulcères des jambes, les crevasses du mamelon, ou les gerçures, ainsi que sur les fissures anales. Les Romains l'utilisaient aussi pour les fractures et les lésions osseuses. Pour tous ces usages externes vous pouvez l'utiliser en macération plus concentrée que pour l'usage interne (faites bouillir pendant 15 minutes) sous forme de compresses, de lavages, ou d'injections vaginales (pour soigner la métrite, la vaginite, la leucorrhée, ainsi que la plupart des inflammations des organes génitaux féminins). Vous pouvez aussi faire une décoction de 200 g de racine sèche concassée par litre d'eau, que vous ferez bouillir pendant 20 min à feu doux et à couvert. Vous pouvez aussi vous faire une pommade cicatrisante constituée de 10 g d'extrait fluide de consoude et de lanoline en quantités équivalentes pour 40 g de pommade de concombre. La Consoude peut aussi s'utiliser en cataplasme imbibé d'huile pour soigner les entorses. Pour calmer instantanément la douleur d'une brûlure au 1er degré, ou pour guérir des crevasses du mamelon, utilisez une racine fraîche râpée que vous poserez en cataplasme sur la zone à traiter.

----------



Coquelicot
Papaver rhoeas
Papavéracées

Description :

Le Coquelicot est une plante annuelle de la famille du Pavot, pouvant atteindre 60 cm de haut. Cette plante autrefois commune dans les champs a failli en disparaître à cause de l'usage massif des herbicides. Sa tige qui porte des feuilles allongées découpées et velues, se termine par une fleur rouge, dont le nectar est toxique pour les abeilles. Le fruit du coquelicot est le même que celui du Pavot: une capsule renflée, aplatie sur le dessus, contenant de minuscules graines.

Propriétés Médicinales :

On utilise uniquement les fleurs du Coquelicot.

Usage interne :

En usage interne le Coquelicot est utilisé pour traiter les insomnies chez les personnes délicates comme les enfants ou les vieillards, les toux spasmodiques (coqueluche, asthme), les angines, la bronchite, la pneumonie, la pleurésie, et les fièvres éruptives.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une pincée de fleurs sèches par tasse d'eau bouillante (soit 10 à 15 g par litre d'eau) à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre de l'extrait mou à raison de 0,20 à 0,40 g par jour, sous forme de pilules constituées de 0,10 g d'extrait mou de Coquelicot et de 0,05 g d'extrait mou de Réglisse par pilule. Vous pouvez prendre 2 à 4 pilules par jour au coucher.

Contre les insomnies vous pouvez prendre un suppositoire calmant constitué de 0,20 g d'extrait de Coquelicot, 1 g d'onguent populeum, 3 g de beurre de Cacao, et une quantité de cire suffisante pour un suppositoire.
Usage externe :

En usage externe, le Coquelicot est utilisé pour soulager les abcès dentaires et l'inflammation des paupières.

Contre l'inflammation des paupières, vous pouvez vous faire des cataplasmes de fleurs de Coquelicot chaudes après infusion (sur la joue pour l'abcès dentaire).

----------



Coriandre
Coriandrum sativum

Description :


La Coriandre est une plante annuelle, dont les feuilles inférieures sont lobées et incisées, et qui est principalement utilisée pour ses propriétés aromatiques. Pour parfumer les plats on utilise selon les besoins, les feuilles, les fruits, la racine ou les tiges (qui sont comestibles).

Propriétés Médicinales :


Pour soigner, on utilise principalement les fruits, sous forme broyée, ou sous forme d'essence obtenue par distillation à la vapeur.

Usage Interne :


En usage interne, la Coriandre peut être utilisée pour traiter l'aérophagie, les digestions pénibles, les flatulences, les spasmes, ainsi que l'anorexie nerveuse ou la fatigue nerveuse. Pour tous ces usages vous pouvez l'utiliser sous forme d'infusion, à raison d'une cuillère à café de fruits pour une tasse d'eau, que vous laisserez bouillir et infuser pendant 10 minutes. Boire une tasse de cette infusion après chaque repas. Vous pouvez aussi la consommer sous forme de teinture, à raison de 10 à 20 gouttes après chaque repas, ou sous forme d'essence, en prenant 1 à 3 gouttes dans du miel, 2 à 3 fois par jour, après les repas.

Usage Externe :

La Coriandre est utilisée pour soigner les douleurs rhumatismales, sous formes de lotions ou de pommades.

Attention : à l'état frais, le suc de la Coriandre est un euphorisant puissant, dont l'effet peut ressembler à celui de l'alcool à faible dose, mais qui, à fortes doses, peut provoquer un état d'euphorie suivi d'un état de prostration. A manier donc avec précaution.

----------



Cumin
Cuminum cyminum

Description :

Le Cumin est une plante annuelle dont les feuilles sont parfumées et finement divisées. Ses fleurs de petites taille, qui poussent en été, sont regroupées en ombelles, et leur couleur va du blanc au rose. Les fruits du Cumin, eux aussi, sont aromatiques.

Propriétés Médicinales :

Le Cumin est principalement aromatique : les tiges sont utilisées dans la cuisine vietnamienne, et les fruits servent à produire nombre de mélanges d'épice tels le curry indien, le curry thaïlandais, le baharat arable, etc...

Usage Interne :

En usage interne, le Cumin est conseillé dans les cas de ballonnements, d'aérophagie ou de dyspepsies nerveuses. On l'utilise aussi contre l'éréthisme cardio-vasculaire, les règles insuffisantes, et contre les parasites intestinaux. Pour tous ces usages vous pouvez ajouter tout simplement du Cumin dans votre nourriture de tous les jours. Vous pouvez aussi le prendre sous forme d'infusion à raison d'une cuillérée à café pour une tasse d'eau, que vous ferez bouillir puis infuser pendant 10 minutes. Prenez une tasse de cette infusion après chaque repas. Vous pouvez prendre le Cumin sous d'autres formes : sous forme de poudre à raison de 0,2 à 2 g par jour, sous forme de teinture à raison d'1 à 3 g par jour, ou sous forme d'alcoolat à raison de 5 à 15 g par jour.

Usage Externe :

Le Cumin peut être utilisée contre l'engorgement des seins. Pour cela faites en des cataplasmes que vous déposerez sur les seins jusqu'à dégorgement. En cas de diminution de l'audition, vous pouvez utiliser le Cumin sous forme de décoction chaude (pas trop tout de même, attention à ne pas vous brûler) que vous verserez directement dans l'oreille.

----------





Cyprès
Cupressus sempervirens

Description :


Le Cyprès, est un grand arbre (jusqu'à 40 m de haut) "toujours vert" (d'où l'appellation semper virens) à l'écorce gris-brun, et à très petites feuilles vert foncé. C'est un conifère, dont les cônes mâles sont jaunâtres, et les cônes femelles sont verts à bruns selon le degré de maturité.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les cônes, les feuilles, les jeunes rameaux, et l'huile essentielle obtenue par distillation des fruits (appelés noix de Cyprès).

Usage Interne :

En usage interne, le Cyprès est utilisé contre l'hémoptysie, les hémorroïdes, les varices, les troubles ovariens, et il est une aide au moment de la ménopause. On l'utilise aussi dans le traitement de la coqueluche, de la grippe, de l'énurésie, des rhumatismes et de l'irritabilité. Pour tous ces usages, vous pouvez l'utiliser sous forme d'extrait fluide et de teinture à raison de 15 à 30 gouttes avant les deux repas principaux, pour l'énurésie, et à raison de 30 à 60 gouttes pour les autres indications. Pour les hémorroïdes et les varices, préférez la teinture à raison de 30 à 60 gouttes avant les deux principaux repas. Vous pouvez aussi prendre du Cyprès sous forme d'extrait mou, sous forme de pilules, à raison de 0,15 à 0,20 g par jour. Enfin vous pouvez le prendre sous forme d'huile essentielle à raison de 2 à 4 gouttes, 2 à 3 fois par jour, en solution alcoolique ou diluées dans du miel.

Usage Externe :

Le Cyprès s'utilise en usage externe contre les hémorroïdes, et contre la transpiration des pieds. Pour les hémorroïdes, utilisez une solution aqueuse à 5 % de teinture ou d'extrait fluide sous forme de lavements, ou des suppositoires à 0,15 ou 0,30 g d'extrait mou. Pour fabriquer ces suppositoires il fout faut 0,15 ou 0,30 g d'extrait mou de noix de Cyprès, 5 g de beurre de cacao, et deux centigrammes en parts équivalentes d'extrait mou d'opium, et d'extrait mou de Belladone. Prendre un à trois suppositoires par jour. Pour les hémorroïdes, vous pouvez aussi utiliser une pommade constituée d'1 g d'extrait mou de Cyprès et de 50 g d'onguent populéum.

Pour combattre la transpiration excessive des pieds, prenez des bains de pieds constitués d'une décoction de 20 ou 30 g de Cyprès par litre d'eau. En cas de coqueluche, ou de toux spasmodique, vous pouvez utilisez le Cyprès en usage externe, en plus de l'utilisation interne. Pour cela déposez quelques gouttes d'huile essentielle de Cyprès sur l'oreiller 4 à 5 fois par jour.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:14

D




Dictame de Crête
Origanum dictamnus
Lamiacées

Description :

Le Dictame de Crête, appelé aussi Origan Dictame, est une plante vivace pouvant atteindre 30 cm de haut qui pousse sur les rochers de Crête (d'où son nom). Elle est cultivée en Crête et ailleurs pour ses vertus phytothérapeutiques et ornementales. Les tiges portent de petites feuilles blanchâtres arrondies et cotonneuses, et des épis d'inflorescences penchées. Le Dictame de Crête dégage une odeur fortement aromatique, et sa saveur est piquante.

Propriétés Médicinales :


On utilise principalement les sommités fleuries.

Usage Interne :

En usage interne on utilise le Dictame de Crête pour lutter contre les rhumes, l'asthénie, et l'absence de règles. Les anciens Grecs l'utilisaient aussi lors des accouchements.

Pour tout vous pouvez prendre une infusion constituée de 4 à 15 g de sommités fleuries de Dictame de Crête pour un demi litre d'au bouillante. Cette infusion est à prendre à raison de 2 tasses à thé par jour. Vous pouvez prendre aussi une macération constituée de 30 g de sommités fleuries à laisser macérer dans un litre de vin blanc pendant 15 jours. Cette macération est à prendre à raison de 2 petits verres à moutarde par jour.

Usage Externe :


En usage externe, on utilise le Dictame de Crête pour soigner les plaies et les contusions. Pour cela vous pouvez vous faire des cataplasmes avec les sommités fleuries broyées.

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:17

E





Eucalyptus
Eucalyptus globulus
Myrtacées

Description :


L'Eucalyptus comporte plus de 500 espèces d'arbres et d'arbustes dont l'écorce est caduque. Le plus commun est l'Eucalyptus globulus, appelé aussi gommier bleu dont les étamines des fleurs sont blanches, le tronc est gris-bleu, et les feuilles initialement bleu-vert deviennent vertes. Cet arbre, originaire d'Australie et de Tasmanie, peut atteindre jusqu'à 70 m de hauteur.

Propriétés Médicinales :


Les feuilles de l'Eucalyptus sont utilisées par les aborigènes d'Australie pour panser les blessures, le nectar de sa fleur donne du miel, et l'huile obtenue par distillation des feuilles et des rameaux sert de remède en aromathérapie, et de parfum.

Sous nos latitudes on l'utilise surtout sous forme d'infusion, d'inhalation ou d'huile essentielle. L'Eucalyptus est préconisé dans les affections des voies respiratoires (bronchites, grippe, tuberculose pulmonaire, gangrène pulmonaire, asthme et toux), les affections des voies urinaires, contre les parasites intestinaux (ascaris et oxyures), contre le diabète, dans le traitement de la malaria, du typhus, de la rougeole, de la scarlatine ou du choléra. On l'utilise aussi dans le traitement des rhumatismes, des névralgies, des migraines et de l'asthénie. Ces usages multiples sont dus au fort pouvoir antiseptique et bactéricide de l'Eucalyptus, ainsi qu'à son pouvoir hypoglycémiant, fébrifuge, vermifuge et antirhumatismal.

Usage Interne :

L'Eucalyptus peut être utilisé sous forme d'infusion à raison de 3 à 4 feuilles (ou une cuiller à café de feuilles coupées) par tasse, à faire bouillir pendant une minute et à laisser infuser 10 minutes. Boire 3 à 5 tasses de cette infusion par jour. Les feuilles peuvent aussi être utilisées sous forme de poudre en cachets de 0.50 g, à raison de 6 à 10 par jour. On peut aussi utiliser l'alcoolature à raison de 2 à 4 g par jour en potion (5 gouttes par années d'âge et par jour pour les enfants), ou la teinture au 1/5ème à raison de 1 à 10 g par jour sous forme de potion.

L'huile essentielle d'Eucalyptus s'utilise soit sous forme de gouttes (2 à 5 gouttes, 2 ou 3 fois par jour en solution alcoolique ou dans du miel) soit sous forme de perles ou de capsules de 0.10 à 0.20 g à raison de 2 à 10 capsules par jour.

Usage Externe :

L'infusion d'Eucalyptus peut être utilisée sous forme de fumigation dans les chambres ou sous forme d'inhalation à raison de 10 g pour un litre, on peut aussi l'appliquer directement sur les plaies pour les désinfecter. L'essence d'Eucalyptus peut elle aussi être utilisée sous forme d'inhalation à raison de 10 à 15 gouttes dans un bol d'eau bouillante.

En cas de grippe, de sinusites ou de bronchite vous pouvez utiliser cette formule pour inhalation : 1 g d'huile essentielle de Lavande, 2 g d'huile essentielle de Pin, 2 g d'huile essentielle de Thym, 4 g d'huile essentielle d'Eucalyptus et une quantité suffisante d'alcool à 90° pour 150 ml. Mettre une cuillérée à café à une cuillérée à soupe pour un bol d'eau bouillante, et pratiquer 2 à 3 inhalations par jour pendant 8 à 15 jours.

Un autre mélange pour inhalation peut être utilisé sous forme de comprimés à dissoudre à raison d'un à deux comprimés par bol d'eau très chaude : 0.001 g de menthol, 0.06 g d'essence d'Eucalyptus, 0.03 g d'essence de Thym et 0.03 g de teinture de Benjoin par comprimé.

En cas de brûlure, on peut utiliser une mixture huileuse antiseptique sous forme de pansements composée comme suit : 2 g d'essence d'Eucalyptus et de Thym à parts égales, 3 g d'essence de Romarin et de Lavande à parts égales, 0.50 g de Menthol, 1 g de Salicylate de Méthyle, 100 g de baume Tranquille et 1000 g d'huile d'Oeillette.

On peut aussi utiliser un mélange désinfectant à laisser évaporer dans la chambre sur des compresses, et composé comme suit : 15 g d'essence d'Eucalyptus et de Phénol à parts égales et 100 g d'essence de Térébenthine.

Enfin pour éloigner les moustiques vous pouvez enduire les parties découvertes du corps avec cette lotion : 3.50 g d'essence d'Eucalyptus, 2.50 g d'essence de Géranium, 3.50 g d'essence de Citronnelle et une quantité suffisante d'alcool à 90° pour 90 ml.

Si vous souhaitez planter de l'Eucalyptus, veillez à le planter loin des autres car ses racines secrètent une substance toxique qui freine la croissance des autres plantes.

Attention : L'Eucalyptus est contre-indiqué en usage externe sur la peau du visage des jeunes enfants.

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:24

F




Fenouil
Foeniculum vulgare
Ombellifères

Description :


Le Fenouil est une plante vivace à racine épaisse, possédant des ombelles de petites fleurs jaunes vers le milieu de l'été. Ses graines sont courbes et côtelées, et la plante peut atteindre les 2 mètres de haut. La saveur du Fenouil est légèrement anisée.

Propriétés Médicinales :

Le Fenouil s'utilise principalement en tant que condiment, mais il possède aussi des usages thérapeutiques. Pour ceux-ci toutes les parties de la plante peuvent être utilisées.

Usage Interne :

La racine du Fenouil s'utilise en cas d'oligurie, de lithiase urinaire, de cystite ou de goutte. Pour lutter contre les oliguries et la goutte, faire une décoction de 25 g de racine de Fenouil pour 1 litre d'eau. Faire bouillir 2 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Boire trois tasses par jour de cette décoction. Pour les problèmes urinaires vous pouvez prendre le sirop des 5 racines (diurétique), fait de Fenouil, racines de petit Houx, Ache, Persil et Asperge à raison de 60 à 100 g par jour.

Les semences et l'essence de Fenouil s'utilisent quant à elles en cas de météorisme, d'inappétence, d'atonie des voies digestive ou de digestion lente, d'aérophagie, de vers intestinaux, de douleurs gastriques, voire de vomissements nerveux. On s'en sert aussi dans les cas d'oligurie et de lithiase urinaire ou de goutte, en cas de règles insuffisantes, d'affections pulmonaires, ou de grippe. On s'en sert enfin pour faire monter le lait en cas d'insuffisance lactée chez la jeune mère. Les semences peuvent utilisées sous forme de poudre à raison de 1 à 4 g par jour, ou d'infusion d'une cuillerée à café par tasse que vous aurez laisser infuser 10 minutes, à raison d'une tasse après chaque repas. Afin d'éviter d'attraper la grippe, vous pouvez mâcher des semences de Fenouil. En cas de lithiase urinaire vous pouvez prendre une boisson de régime obtenue en faisant bouillir pendant quelques secondes une poignée de barbes de maïs dans 1 litre d'eau, puis laissez infuser en ajoutant 2 cuillerées à café de graines de Fenouil. Laissez refroidir puis passez la boisson, et buvez-en à volonté. L'essence quant à elle peut être prise sous forme d'huile essentielle diluée dans du miel à raison d'une à 5 gouttes 2 à 3 fois par jour.

Pour tonifier les intestins et le système nerveux, vous pouvez prendre une infusion de feuilles à raison de 30 g de feuilles par litre d'eau, en boire un verre après les repas.

Attention : L'essence de Fenouil est à proscrire chez les épileptiques et les enfants !!! Et à hautes doses le Fenouil peut provoquer des convulsions.

Usage Externe :


Les feuilles de Fenouil peuvent être utilisées en cas d'engorgement des seins, ou d'ecchymoses. Pour cela faire des cataplasmes résolutifs de feuilles fraîches que vous appliquerez sur la zone à traiter. On peut aussi utiliser le Fenouil pour prendre soin de ses gencives. Pour cela vous pouvez fabriquer un dentifrice constitué à parts égales de semences de Fenouil pulvérisées, de charbon de peuplier et de quinquina gris.

----------



Fougère Mâle
Dryopteris filix-mas
Dryoptéridacées

Description :


Les Fougères sont des plantes communes sous nos latitudes. La Fougère Mâle possède de large feuilles vertes, caduques, élégamment divisées qui se déroulent en partant de la racine.

Propriétés Médicinales :

Attention : Cette plante est fortement toxique, il faut donc l'utiliser avec prudence. Ne surtout pas l'utiliser chez l'enfant de moins de 4 ans !!!

On utilise surtout le rhizome (la racine) et la base des frondes.

Usage Interne :

La Fougère est surtout utilisée pour détruire les parasites intestinaux tels le ténia, l'ascaris, l'ankylostome, les douves, le bothriocéphale et les oxyures. Pour cela on peut l'utiliser sous forme d'extrait éthéré en capsules de 0,50 g, à raison de 10 à 16 capsules (soit 5 à 8 g) par jour à la fréquence d'une toutes les 5 minutes. Une demi-heure après la dernière dose, prendre un purgatif (de type sirop de Nerprun, ou alcoolature de grand liseron, mais surtout pas d'huile). Observer une diète hydrique la veille et le jour de la cure, et rester au repos alité le jour de la cure. On peut aussi utiliser une décoction de 15 à 50 g de rhizome pour 1 litre d'eau à faire réduire de moitié, et à prendre le matin à jeun. une heure après boire une infusion constituée d'une cuillérée à soupe de bourdaine pour une tasse d'eau, laisser bouillir 2 minutes, puis ajouter une cuillérée à soupe de follicules de séné, laisser infuser 10 minutes, passer et boire.

On peut aussi prendre de la poudre de Fougère à raison de 15 g dans du miel ou de la mélasse sous forme de bols. On peut mélanger la Fougère à d'autres plantes. Ainsi on peut fabriquer une formule vermifuge en mélangeant 30 gr à parts égales de racine de Fougère Mâle, de racine de Valériane, et de racine de Grenadier, avec 15 gr à parts égales d'Absinthe et de Tanaisie. Faire bouillir ce mélange une demi-heure dans 2 litres d'eau, passer et sucrer.

Pour les enfants on peut utiliser l'extrait éthéré à raison de 0,50 gr par année d'âge, sous forme de miel de Dunglison. Pour un enfant de 4 ans ce mélange serait le suivant : 2 g d'extrait éthéré de Fougère pour 16 g de miel rosat, à prendre en 4 fois, en une demi-heure maximum. On peut aussi utiliser la potion de Lemoine constituée de 0,50 à 5 g d'extrait éthéré de Fougère, plus 10 g de sirop d'éther, 1g de gomme pulvérisée et 60 g de looch. Le tout est à prendre en 4 prises, là encore en une demi-heure.

Usage Externe :


En usage externe, la Fougère sert à soigner la goutte, les douleurs rhumatismales et les migraines. Contre la goutte il est conseillé de se faire des bains de pieds faits de décoction de racine de Fougère, et contre les rhumatismes et les migraines il est recommandé de prendre des bains entiers faits de cette même décoction.

----------



Frêne
Fraxinus excelsior
Oléacées

Description :

Le Frêne est un arbre à feuilles caduques, à écorce grise et lisse, dont la hauteur peut atteindre 20 m. Au printemps il porte des fleurs de couleur crème en bouquets, dont le parfum peut parfois gêner. Les feuilles sont généralement groupées par 5 ou 7, elles sont longues, dentées et pointues.

Propriétés Médicinales :


On utilise surtout les feuilles, les semences et l'écorce.

Usage Interne :


En usage interne, le Frêne est principalement utilisé pour soigner le rhumatisme goutteux, les lithiases urinaires, les oliguries, l'hydropisie et l'artériosclérose.

Pour tout cela vous pouvez prendre de l'extrait aqueux de Frêne à raison de 1 à 2 g par jour. Contre le rhumatisme et la goutte, vous pouvez prendre une infusion d'une poignée de feuilles par litre d'eau, que vous ferez bouillir et laisserez infuser 10 minutes. Vous pouvez en prendre à volonté. Contre le manque d'appétit et les problèmes digestifs, vous pouvez vous faire une décoction constituée d'une poignée d'écorce de Frêne par litre d'eau que vous laisserez bouillir 5 minutes. Cette décoction est à prendre à raison d'une tasse avant les repas.

Contre la goutte, vous pouvez vous faire une infusion constituée de 50 g à parts égales de feuilles de Frêne et de feuilles de Cassis, et de 25 g de fleurs d'Umaire. Laissez infuser 1 cuillérée à soupe de ce mélange pour une tasse d'eau bouillante pendant 15 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour entre les repas. Vous pouvez aussi vous faire un sirop constitué de 8 g d'extrait mou d'Alkékenge, 10 g d'extrait aqueux de feuilles de Frêne, et d'une quantité suffisante de sirop des cinq racines pour 400 ml. Ce sirop est à prendre à raison d'une cuillérée à soupe 3 fois par jour, en dehors des repas, dans une infusion de pelures de Pommes.

Enfin pour prévenir une infection par le parasite du paludisme, vous pouvez prendre 1 verre à madère avant les repas d'une macération vineuse constituée comme suit : 30 g à parts égales d'écorce de Frêne et d'écorce de Saule pour un litre de vin rouge, que vous laisserez macérer une semaine.

Usage Externe :


En usage externe, le Frêne est utilisé contre les névralgies goutteuses et rhumatismales. Pour cela vous pouvez vous faire des compresses avec une décoction d'une poignée de feuilles pour un litre d'eau que vous laisserez bouillir pendant 15 minutes.


Dernière édition par elsamarie le Ven 1 Oct - 14:44, édité 1 fois
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:37

G




Genévrier
Juniperus communis
Cupressacées

Description :


Le Genévrier est un arbre ou un arbuste semper virens (ses feuilles ne sont pas caduques) qui porte des aiguilles groupées par trois et des cônes en forme de baies de couleur bleu-noir lorsqu'elles atteignent 2 à 3 ans. Ces baies sont souvent appelées Genièvres ou baies de Genièvre. Ce sont ces baies qui servent à parfumer les alcools et les plats. L'arbre peut atteindre jusqu'à 10 mètres de haut et il pousse un peu partout dans les régions de montagne et de broussaille dans la zone tempérée de l'hémisphère Nord.

Propriétés Médicinales :

On utilise surtout les baies, le bois, les feuilles et l'essence de Genévrier obtenue par distillation à la vapeur des baies.

Usage Interne :


Le Genévrier est utilisé dans les cas de lassitude générale ou organique, d'affection des voies urinaires de type blennorragie ou cystite (à éviter toutefois en cas d'inflammation grave des reins), de lithiase urinaire, d'albuminurie, d'oligurie, d'hydropisie ou de cirrhose. A des fins diurétiques et stomachiques on peut prendre une infusion de baies de Genévrier, faite de 20 à 30 g de baies par litre d'eau (ou une cuillérée à café par tasse), que vous laisserez infuser 10 minutes. En boire 3 tasses par jour. On l'utilise aussi pour prévenir l'apparition de maladies contagieuses, et pour calmer les fermentations intestinales, l'artériosclérose, la goutte, les rhumatismes, et l'arthritisme. Il sert enfin dans le traitement du diabète et des règles douloureuses. Dans le traitement du diabète on utilise les baies sous forme de poudre, à raison d'une dizaine de baies par jour à absorber avec de l'eau pendant 15 jours à un mois, à renouveler.

On peut aussi utiliser de la teinture mère de baies à raison de 15 gouttes dans une infusion après les repas, l'extrait aqueux à raison de 1 à 5 g par jour, sous forme de potion ou de pilules, ou l'essence à raison de 0,10 à 0,20 g par jour, sous forme de solution alcoolique ou dans du miel.

Le Genévrier entre aussi dans la composition de plusieurs remèdes. Par exemple le sirop antiarthritique constitué de 10 g à parts égales d'extrait mou de baies de Genévrier et d'extrait fluide de Prêle, auxquels on ajoute 400 g de sirop des 5 racines (voir page du Fenouil pour la recette). Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 5 cuillérées à soupe par jour. Il entre aussi dans la composition du vin de Genièvre, qui est indiqué dans les cas de lithiase urinaire, de paresse intestinale, ou de manque d'appétit, ainsi qu'en cas de fièvre d'automne. Ce vin est constitué de 30 g de baies de Genévrier concassées, 15 g de rameaux de Genévrier coupés et d'un litre de vin blanc. Le tout est à laisser macérer 4 jours, avant de le passer et d'y ajouter 30 g de sucre. En boire un verre à liqueur à un verre normal par jour. Si on veut renforcer son action tonique on peut ajouter une pincée de petite Absinthe et 15 g de racine de Raifort sauvage.

Enfin le Genévrier entre dans la composition du vin diurétique de l'Hôtel Dieu (ou vin de Trousseau). Celui-ci est composé comme suit : 5 g de Digitale, 15 g de Scille, 25 g de baies de Genévrier, 50 g d'acétate de postasse, 100 g d'alcool et 900 g de vin blanc. Ne pas oublier que 20 g de ce mélange contient 0,10 g de Digitale.

Usage Externe :

En usage externe, le Genévrier sert dans le traitement des séquelles de paralysie, de l'eczéma suintant, de l'acné, des plaies atones ou non, et des ulcères. Pour nettoyer les plaies et les ulcères et accélérer leur cicatrisation on utilise une décoction de bois de Genévrier à raison de 50 g de bois par litre d'eau. Pour lutter contre les paralysies on utilise un liniment excitant composé comme suit : 2 g d'essence de Genièvre, 1 g de menthol, 20 g d'essence de Térébenthine, et de 120 g d'alcool à 90 °. Contres les rhumatismes et l'arthrite on peut faire des bains de Genièvre.

Enfin on peut l'utiliser sous forme de baies grillées pour désinfecter sa maison.

----------



Gentiane
Gentiana lutea L.
Gentianacées

Description :

La Gentiane, ou Gentiane jaune est une plante vivace (qui peut vivre jusqu'à 50 ans), fleurissant au mois de juin. Sa tige haute et robuste porte de grandes feuilles opposées et ovales, et de nombreuses fleurs jaunes comprenant 5 à 9 pétales (souvent 6). Sa racine est très longue et peut atteindre jusqu'à un mètre de long. On la trouve principalement dans les zones de basse altitude des massifs montagneux.

Propriétés Médicinales :

On utilise surtout la racine de la Gentiane. Elle est connue depuis longtemps en Europe pour ses propriétés fébrifuges.

Usage Interne :

La Gentiane est indiquée dans les cas de fatigue générale, d'inappétence, d'anémie, de convalescence ou de scrofulose. On l'utilise aussi en cas de dyspepsie, d'atonie gastrique et intestinale, de parasites intestinaux, de diarrhée, de dysenterie, ou d'insuffisance hépatique. Elle sert aussi à soigner la goutte, le paludisme et la tuberculose. Pour cela on peut faire une infusion faite de 30 g de racine coupée pour 1 litre d'eau, à laisser bouillir 2 minutes, puis laisser infuser toute la nuit. En boire une tasse avant les repas (attention cette infusion est très amère). Pour combattre l'atonie digestive on peut prendre 1 g de poudre de racine dans une cuillérée de potage. On peut aussi faire une macération à raison de 3 g de poudre de racine pour une tasse d'eau froide à laisser macérer pendant 4 h avant de passer, et boire (attention très amer). On peut aussi l'utiliser sous forme de vin constitué de 30 g de racine dans 1 litre de vin blanc à laisser reposer 10 jours. En boire un verre à liqueur avant les repas. La teinture de Gentiane à raison de 30 à 50 gouttes avant les repas, ou l'extrait mou à raison de 0,50 à 2 g pour un usage stomachique, ou à raison de 6 à 8 g pour un usage fébrifuge peuvent aussi être utilisés.

La Gentiane entre aussi dans la composition e plusieurs mélanges. Par exemple dans une formule stimulant l'appétit, constituée de teinture de Gentiane, teinture de Colombo, teinture de Badiane et de teinture de Noix vomique à parts égales pour une quantité totale de 45 ml. Cette formule est à prendre à raison de 20 à 40 gouttes dans un demi verre d'eau ou de vin sucrés, 10 minutes avant les repas. Elle entre aussi dans la composition d'un infusé apéritif constitué de 8 g de racine de Gentiane, 12 g à parts égales de Petite Centaurée et de Trèfle d'eau et de 500 g d'eau bouillante. Laisser infuser le tout pendant 2 heures, passer, et boire une tasse avant le déjeuner et le dîner. En cas de convalescence on peut fabriquer un Vin de Gentiane composé de 65 g de racine de Gentiane, 15 g d'Absinthe, 8 g d'écorce d'Orange et 2 litres de vin blanc, laisser infuser le tout à froid pendant 4 jours et filtrer. Boire une tasse avant les repas.

Attention : A fortes doses, la Gentiane peut entraver la digestion et provoquer des vomissements.

----------



Géranium
Pelagonium odoratissimum
Géraniacées

Description :


Le Géranium est une plante à feuilles persistantes, possédant en été et en automne des fleurs blanches ou roses. Les feuilles sont rondes à marge festonnée, et elles dégagent une odeur de pomme. La plante peut atteindre jusqu'à un mètre de hauteur.

Propriétés Médicinales :

On utilise surtout les feuilles, les fleurs et les tiges.

Usage Interne :


Le Géranium est utilisé dans les cas d'asthénies, de diarrhées, de gastro-entérite, d'ulcère gastrique, d'oxyures ou d'ascarides. Il sert aussi contre les hémorragies utérines, les hémoptysies, le diabète, et les lithiases urinaires. Pour cela on l'utilise sous forme d'infusion à raison d'une cuillérée à dessert de Géranium par tasse d'eau bouillante ; ou sous forme d'huile essentielle à raison de 2 à 4 gouttes 2 à 3 fois par jour en solution alcoolique ou dilué dans du miel à laisser infuser 10 minutes. Prendre 3 tasses par jour entre les repas. pour les hémorragies utérines et les hémoptysies il faut mieux utiliser une décoction de feuilles.

Usage Externe :

En usage externe, le Géranium sert à lutter contre l'engorgement des seins, les dermatoses, la pédiculose, les plaies, les brûlures, les ulcérations, et les engelures. Pour soigner les coupures, les brûlures et les plaies appliquez des feuilles pilées ou de l'huile essentielle pure. Contre les engelures utilisez une crème ou un cérat à base de Géranium, et contre l'engorgement des seins utilisez le sous forme de pommade. Les fleurs fraîches écrasées seront appliquées sur les yeux pour soigner les ophtalmies.

Il sert aussi à soigner les angines, les stomatites, les aphtes, et les glossites. Pour cela faites des gargarismes avec un mélange fait d'une poignée de Géranium par litre d'eau que vous aurez laisser bouillir 10 minutes.

Il soigne aussi les ophtalmies, les névralgies faciales et du zona, et les douleurs gastriques et lombaires. Pour cela faites des applications avec la plante cuite ou avec une décoction de la plante. Ces applications peuvent aussi être utilisées pour les dartres, les eczémas secs, les oedèmes des jambes et l'engorgement des seins.

Ses feuilles servent aussi à faire fuir les moustiques.

----------



Gingembre
Zingiber officinale
Zingibéracées

Description :

Le Gingembre est originaire d'Inde, de Chine et de l'Ile de Java, mais il est aussi cultivé dans d'autres pays tels les Philippines et Tahiti. Ses tiges érigées portent deux rangées de feuilles lancéolées et des épis de fleurs blanches, et peuvent atteindre 1 mètre 50 de haut. Le Gingembre est estimé depuis l'Antiquité jusqu'au Moyen Age aussi bien en tant qu'épice qu'en tant que drogue. La racine seule est aromatique.

Propriétés Médicinales :

On utilise surtout la racine, brute ou sous forme d'essence..

Usage Interne :

Le Gingembre est utilisé en cas d'inappétence, de digestion difficile, de flatulences, ou de diarrhées. On peut aussi en prendre pour prévenir les maladies contagieuses ou pour combattre l'impuissance. Pour cela on peut le prendre sous plusieurs formes possibles dont la plus simple est l'utilisation du Gingembre en tant que condiments dans la cuisine et les pâtisseries. Vous pouvez aussi en prendre 1 à 3 gouttes d'essence de Gingembre dans du miel, plusieurs fois par jour. Ou enfin sous forme de teinture constituée de 10 g de teinture de Gingembre et 5 g de teinture d'Absinthe, à raison de 10 à 20 gouttes du mélange avant les repas. Sous forme cristallisée ou sous forme d'infusion, le Gingembre permet de diminuer les nausées, et pris en inhalation il vous aidera à combattre les rhumes et les infections pulmonaires. Le Gingembre est aussi utilisé pour stimuler la sécrétion thyroïdienne ainsi que celle des hormones masculines.

Usage Externe :

En usage externe, le Gingembre sert à combattre les douleurs rhumatismales. Pour cela faites vous des frictions avec le liniment constitué comme suit : 40 g de teinture de Gingembre, 2 g d'essence d'Origan et 60 g d'alcoolature de Romarin. Vous pouvez aussi vous frictionner avec cet autre liniment constitué de 180 g de teinture de Gingembre, 6 g d'essence d'Origan et d'essence de Genièvre à parts égales, 3 g d'essence de Cyprès, 12 g d'esssence de Térébenthine et une quantité suffisante d'alcoolat de Romarin pour un total de 500 ml de liniment. Vous devez vous frictionner 2 à 3 fois par jour avec l'un de ces liniments sur les zones douloureuses pendant 15 à 21 jours même si les douleurs disparaissent avant.

Le Gingembre peut aussi être utilisé en cas d'angine, et plus particulièrement en cas d'oedème accompagnant cette angine. Pour cela faites vous des gargarismes avec une demi cuillère à café de teinture de Gingembre pour un verre d'eau bouillie tiède.

----------



Ginseng
Panax ginseng
Araliacées

Description :


Le Ginseng est une plante orientale à racine pivotante, charnue et aromatique, qui porte une tige pouvant atteindre 80 cm de haut surmontée de feuilles caduques. Avec l'âge les plants de Ginseng peuvent porter plusieurs tiges. Il faut attendre 3 ans avant qu'ils ne produisent une ombelle et 2 ou 3 baies rouges. La racine est réputée depuis des millénaires chez les Chinois et les Japonais, qui n'arrachent celle-ci chez la plante sauvage que lorsqu'elle a atteint au moins l'âge de 10 ans. La racine peut alors atteindre un mètre de long et avoir un diamètre de 5 à 10 cm.

Propriétés Médicinales :

Le Ginseng est surtout une plante aidant à renforcer l'organsime, plus qu'un traitement d'une maladie particulière. Il agit en stimulant les systèmes endocrinien, métabolique, circulatoire et digestif. On utilise surtout la racine sous forme de teinture mère, de poudre ou de comprimés. Le Ginseng est recommandé en cas de fatigue générale physique et intellectuelle, en cas de convalescence, d'impuissance ou de frigidité, en cas d'inappétence, de sénescence, et enfin en cas d'affections pulmonaires ou psychosomatiques. Pour cela vous pouvez le prendre sous forme de comprimés de 2e décimale à laisser fondre sous la bouche, à raison de 4 ou 5 fois par jour pendant 2 à 3 mois. Vous pouvez aussi le prendre sous forme de teinture mère à raison de 15 à 25 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois par jour pendant 4 à 6 semaines.

----------



Gui
Viscum album
Loranthacées

Description :


Le Gui est une plante semi-parasite à rameaux fourchus, qui pousse sur différentes espèces d'arbres dont le plus connu par la légende est le chêne. Mais il en pousse aussi sur les pommiers et les poiriers par exemple. Les bouquets floraux se transforment en hiver en baies blanches, collantes et toxiques dont on peut se servir pour faire de la glu. Une pousse de Gui peut atteindre jusqu'à 1 mètre d'envergure.

Propriétés Médicinales :

Attention : A fortes doses le Gui est Toxique !!

Les Guis les plus efficaces sont ceux de poirier et de pommier. On utilise principalement les feuilles et les jeunes tiges.

Usage Interne:

En usage interne, le Gui s'utilise principalement pour lutter contre l'hypertension, l'athériosclérose, les hémorragies congestives, les crises nerveuses et d'épilepsie, l'asthme, la migraine, l'albuminurie, la ménopause et ses symptômes, le prostatisme, la goutte et la néphrite chronique.

Pour cela on peut l'utiliser sous différentes formes. On peut le prendre sous forme d'une infusion constituée d'une ou deux pincées de feuilles coupées pour une tasse d'eau, que l'on fait infuser dans l'eau bouillante pendant 10 minutes. Il faut en prendre 2 tasses par jour entre les repas. On peut aussi utiliser une macération vineuse faite de 30 à 40 g de feuilles macérées dans un litre de vin blanc, que l'on prend à raison d'un verre par jour. Le Gui peut aussi se prendre sous forme de cachets de 0.20 g de poudre, à raison d'1 à 1.50 gr par jour, que l'on peut faire monter jusqu'à 4 à 5 g lorsqu'il doit être utilisé comme antispasmodique.

On peut aussi utiliser l'extrait aqueux sous forme de pilules, constituées de 0.05 g d'extrait aqueux de Gui et de poudre de Réglisse en quantité suffisante pour une pilule. Ces pilules sont à prendre à raison de 4 à 8 pilules par jour. Enfin on peut utiliser l'extrait sous forme de potion, constituée de 0.50 g d'extrait aqueux de Gui et de 200 g de sirop simple, à prendre à raison de 4 à 8 cuillérées à soupe par jour.

Usage Externe :


En usage externe, le Gui s'utilise contre les pertes blanches, les névrites, les sciatiques et les algies rhumatismales. Pour cela faites bouillir pendant un quart d'heure une poignée de feuilles de Gui pour un litre d'eau. Faites de cette décoction des injections vaginales dans les cas de pertes blanches, et des cataplasmes pour les algies rhumatismales, les névrites et les sciatiques.

Autrefois on utilisait aussi des cataplasmes de Gui contre les engelures et les crevasses des mains.

----------



Guimauve
Althea officinalis
Malvacées

Description :


La Guimauve est une plante possédant de hautes tiges florales (pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de haut) qui portent des feuilles veloutées, et vers la fin de l'été des fleurs roses groupées à la base des feuilles. Lorsqu'elles sont fécondées, les fleurs donnent des fruits circulaires qui portent un anneau de graines. Les fleurs étaient utilisées pour produire un colorant, et les sucres naturels contenus dans la racine donnent la guimauve, friandise médicinale..

Propriétés Médicinales :


On utilise principalement la racine, les feuilles et les fleurs.

Usage Interne :

En usage interne, la Guimauve est utilisée pour soigner les irritations des muqueuses de la bouche et du pharynx (pharyngites, stomatites, glossites), les affections pulmonaires (toux, bronchite), les inflammations et irritations gastro-intestinales, les entérites et les affections des voies urinaires (cystites).

Pour cela faites vous une infusion de feuilles ou de fleurs, à raison d'une cuillérée à dessert par tasse d'eau, à faire bouillir une minute, et infuser 10 minutes. En prendre 3 tasses par jour.

En cas de constipation avec irritation intestinale, fabriquer des paquets constitués de 2 g de poudre de racine de Guimauve, 1 g de poudre de racine de Réglisse et d'1 g de lactose. Prendre 1 à 2 paquets dans un peu d'eau au lever.

Usage Externe :

En usage externe, la Guimauve est utilisée comme maturatif des abcès et furoncles, pour soigner les plaies enflammées, et les affections aigües de l'intestin. Elle est aussi utilisée sous forme de gargarismes dans les angines, les gingivites et les abcès dentaires.

Pour les gargarismes, lavages, compresses, lavements et injections vaginales vous pouvez utiliser une décoction de la racine de Guimauve, faite d'une poignée de racines coupées pour un litre d'eau, que vous faites bouillir 10 minutes. Vous pouvez aussi faire des cataplasmes de racines ou de fleurs sur les abcès, ainsi que sur les plaies sèches et douloureuses. Si vous avez des ampoules douloureuses, faites vous un bain de pieds avec la décoction, cela les soulagera.

Vous pouvez aussi faire un gargarisme émollient et calmant, en mélangeant 30 g de racine de Guimauve avec une tête de Pavot, que vous faites bouillir pendant un quart d'heure dans un litre d'eau, puis vous ajoutez 100 g de Mellite simple.

Enfin si vous avez des enfant qui font leurs dents, vous pouvez leur donner une racine de Guimauve à mâcher dont la surface aura été grattée et lavée, et suffisamment longue pour ne pas qu'ils l'avalent, cela facilitera la sortie des dents.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:43

H




Herbe à Chats
Nepeta Cataria
Labiées

Description :

L'Herbe à Chats appelée aussi Cataire est une plante à feuilles triangulaires dentées aromatiques, dont l'odeur rappelle celle de la menthe. La tige quadrangulaire et laineuse, qui peut atteindre jusqu'à 1 m de haut, porte des épis de fleurs à double lobe de couleur lavande avec des mouchetures blanches. Cette plante doit son nom au fait que son odeur mentholée attire les chats qui se frottent dessus frénétiquement.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les fleurs en usage interne.

L'Herbe à Chats s'utilise principalement pour lutter contre les spasmes des voies digestives, et des voies respiratoires (comme le hoquet). Elle est aussi utilisée dans le traitement de la coqueluche, de l'ictère et de l'hystérie. Pour tout cela vous pouvez l'utiliser sous forme d'infusion constituée d'une cuillérée à soupe d'Herbe à Chats par tasse d'eau, que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à boire à raison de 4 tasses par jour entre les repas. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d'alcoolature à raison de 1 à 3 g par jour. Enfin vous pouvez aussi prendre de l'huile volatile à raison de 3 à 5 gouttes sur un morceau de sucre, ou sous forme de saccharolé constitué de 50 gouttes d'essence d'Herbe à Chats et de 25 g à parts égales de sucre blanc et de lactose, le tout à prendre à raison de 2 à 5 g dans une infusion au coucher.

L'Herbe à Chats ayant un goût assez désagréable, il est difficile de l'utiliser sous forme d'infusion pendant de longues périodes, alors si l'alcool ne vous rebute pas vous pouvez la prendre sous forme de vin constitué de 20 g de fleurs séchées pour un litre de vin liquoreux que vous laisserez macérer 8 jours en agitant chaque jour. Filtrez à la fin des 8 jours, et si nécessaire sucrez le vin au moment de l'utiliser. Contre la coqueluche ce vin est à prendre à raison d'un petit verre 3 à 5 fois par jour.

----------



Houx
Ilex aquifolium
Iléacées

Description :
Le Houx est un arbuste bien connu dans nos contrées, dont les feuilles sont permanentes, dures et généralement épineuses. Les branches portent de petites fleurs blanches parfumées qui laissent la place à de petites baies rouges, toxiques (elles font vomir donc évitez d'en avaler).

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles et l'écorce en usage interne.

Le Houx est principalement utilisé dans le traitement des rhumatismes, des coliques intestinales, de l'atonie gastrique et des affections fébriles (comme le paludisme). Pour tous ces usages on utilise les feuilles en décoction d'une cuillérée à soupe de Houx par tasse que vous ferez bouillir 2 minutes et infuser pendant 10 minutes. Cette décoction est à prendre à raison de 2 ou 3 tasses par jour, entre les repas.

Le Houx est aussi utilisé dans le traitement contre l'épilepsie. Pour cela on utilise l'écorce, à raison d'une poignée par litre d'eau que vous laisserez infuser toute la nuit. Cette infusion est à prendre à raison de 2 ou 3 tasses par jour, entre les repas.

----------



Hysope
Hyssopus officinalis
Labiées

Description :

L'Hysope est un arbrisseau ou sous-arbrisseau pouvant atteindre 1,50 m de haut. Ses tiges portent des feuilles aromatiques étroites et pointues qui ont un goût de miel poivré, et se couvrent en été d'épis de fleurs bleues violettes bilabiées. L'hysope est un très bon condiment qui sert à parfumer salades, plats chauds et liqueurs.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles, les sommités fleuries, et l'huile essentielle obtenue par distillation.

Attention: l'Hysope est à éviter chez les femmes enceintes et les personnes souffrant d'hypertension. Son huile essentielle est neurotoxique, et à trop fortes doses elle peut provoquer des crises d'épilepsie.

Usage Interne :

En usage interne l'Hysope est utilisé pour soigner l'asthme, le rhume des foins, la dyspnée, les bronchites chronique, la toux, la grippe, et la tuberculose. On s'en sert aussi pour traiter l'inappétence, les dermatoses, les rhumatismes, l'hypotension, la lithiase urinaire, les fièvres éruptives, les dyspepsies, les atonies digestives, les gastralgies, les coliques, les ballonnements, les parasites intestinaux et les leucorrhées.

Pour tout cela, vous pouvez prendre une infusion constituée de 20g d'Hysope pour un litre d'eau. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. En cas de toux vous pouvez ajouter à l'Hysope des fleurs de Mauve, de Guimauve et de Bouillon Blanc. Vous pouvez prendre aussi de l'alcoolature d'Hysope à raison de 10 à 30 gouttes dans un demi verre d'eau, ou l'huile essentielle d'Hysope à raison de 2 à 4 gouttes 3 fois par jour, dans du miel ou en suspension alcoolique.

Contre les affections respiratoires vous pouvez prendre un sirop composé d'une infusion constituée de 100 g d'Hysope par litre d'eau que vous laisserez infuser plusieurs minutes. Passez, ajoutez 1,5 kg de sucre et faîtes cuire jusqu'à obtenir un sirop. Ce sirop est à prendre à raison de 5 cuillerées à soupe par jour.

Contre l'asthme vous pouvez prendre une tisane constituée de 30 g à parts égales de racine d'Ache, de racine de Bardane, de racine de Chiendent, et de racine d'Aunée, 30 g de feuilles de Capillaire, de 3 g à parts égales de feuilles de Marrube, et de feuilles d'Hysope, et 15 g de semences de Fenouil. Ce mélange est à faire bouillir pendant 3 minutes dans un litre d'eau. Cette tisane est à prendre comme boisson ordinaire.

Usage Externe :


En usage externe l'Hysope sert à soigner les plaies, les ecchymoses, les syphilides, les végétations cancéreuses et les eczémas.

Pour nettoyer les plaies vous pouvez faire des compresses ou des lavages avec une infusion de 30 g d'Hysope par litre d'eau. Pour traiter les ecchymoses, les blessures et les entorses, vous pouvez faire des cataplasmes.

L'Hysope entre dans la composition de l'Elixir végétal de la Grande Chartreuse. Cet élixir est constitué de 640 g de Mélisse fraîche, 640 g d'Hysope fraîche, 320 g d'Angélique fraîche, 160 g de Cannelle, 40 g de Safran et 40 g de Macis. Faîtes macérer ce mélange dans 10 litres d'alcool pendant 8 j, exprimez et distillez sur une bonne quantité de Mélisse et d'Hysope fraîches. Ajoutez ensuite 1250 g de sucre et filtrez.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 14:51

I




Iris
Iris germanica (ou Iris versicolor)
Iriacées

Description :
L'Iris est une fleur à haute tige, pouvant atteindre 1 mètre, dont les fleurs bleu pâles à blanches laissent place ensuite à un fruit violet à rouge pourpre. A la base de la tige se trouve une racine (ou rhizome) de grosse taille dont l'odeur se rapproche de celle de la violette.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement la racine séchée en usage interne.

Attention : les feuilles et les racines fraîches de tous les Iris sont vénéneuses.

L'Iris est utilisé pour traiter les céphalées, les migraines menstruelles avec vomissements bilieux, et les inflammations des organes respiratoires, digestifs et urinaires. Pour tout cela vous pouvez râper la racine et la mélanger aux aliments, ou la prendre en infusion à froid, le matin à jeun, de 125 g de racine râpée que vous aurez laisser macérer toute la nuit dans 125 g d'eau. Enfin vous pouvez le prendre sous forme de teinture mère à raison de 10 gouttes dans un peu d'eau, 2 à 3 fois par jour.


avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 15:04

L





Laurier d'Apollon
Laurus nobilis
Lauracées

Description :
Le Laurier d'Apollon, ou Laurier-sauce, est bien connu de par son usage fréquent dans nos cuisines. Le Laurier est un arbre ou un arbuste, dont la hauteur peut atteindre 15 m, à feuilles aromatiques permanentes un peu dures, de forme effilée, et de couleur vert sombre. Il porte de petites fleurs jaune pâle, et de petites baies (ou drupes) noires et brillantes. Ces baies donnent une huile grasse, que l'on utilise en savonnerie.

Attention : ne pas le confondre avec le Laurier Rose (dont les fleurs ne sont pas jaunes mais rose vif), qui lui est un poison dangereux !!

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles et les baies.

Usage Interne :

En usage interne, le Laurier est utilisé contre les dyspepsies atoniques, la fatigue, les flatulences et fermentations intestinales, les bronchites chroniques et états grippaux, l'hydropisie, les rhumatismes, les insomnies et les règles douloureuses.

Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d'infusion de 3 à 4 feuilles par tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour avant les repas en cas de dyspepsie, et après contre les fermentations, et flatulences.

Vous pouvez aussi prendre une décoction de baies, faite de 5 à 10 g de baies par litre d'eau, que vous ferez bouillir pendant une minute, puis que vous laisserez infuser. Cette décoction est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour.

Usage Externe :

En usage externe, le Laurier est utilisé pour soigner les angines, les infections de la sphère ORL, les sinusites, et les règles douloureuses.

Contre les douleurs des règles, et les douleurs rhumatismales vous pouvez vous faire un onguent avec les baies (contre les rhumatismes on utilise aussi le beurre de Laurier en frictions, ce beurre est en fait l'huile issue des baies, une fois solidifiée). Pour la désinfection des plaies, et contre les sinusites vous pouvez utiliser en compresses (à mettre sur le front pour la sinusite) une décoction faite de 5 feuilles pour une tasse d'eau que vous ferez bouillir 3 minutes. Contre les angines et les infections de la sphère ORL, vous pouvez vous faire des gargarismes avec cette même décoction.

Enfin contre les abcès, contusions, et névralgies, vous pouvez vous faire des compresses chaudes avec une décoction faite de 10 feuilles pour une tasse d'eau, que vous ferez bouillir 3 minutes.

----------



Lavande
Lavandula officinalis
Labiées

Description :

La Lavande est un sous-arbrisseau vivace, pouvant atteindre 1 m de haut, à petites feuilles linéaires et persistantes, portant au bout de ses tiges des épis de fleurs bilabiées bleues pourpre à violettes. Les fleurs sont les parties les plus aromatiques de la plante. On utilise la Lavande dans les sachets à mettre dans les armoires, car elle parfume agréablement le linge.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les fleurs et l'huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur.

Usage Interne :

En usage interne, la Lavande est utilisée pour traiter l'irritabilité, les spasmes, les insomnies, les fièvres éruptives, les maladies infectieuses, les affections des voies respiratoires (asthme, toux quinteuses, grippe, bronchite, tuberculose), la mélancolie, l'atonie gastrique et intestinale, et la neurasthénie. Elle s'utilise aussi contre les oliguries, les parasites intestinaux, les rhumatismes, les migraines, les vertiges, les séquelles de paralysie, les diarrhées, la typhoïde, les cystites, les blennorragies, la chlorose, les scrofules, les règles insuffisantes, les leucorrhées, et l'hypertension.

Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d'infusion d'une cuillérée à dessert de fleurs par tasse d'eau bouillante, à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour entre les repas. Vous pouvez aussi prendre l'alcoolature de Lavande, à raison de 40 gouttes, 4 fois par jour dans un peu d'eau. Vous pouvez aussi prendre la Lavande sous forme d'huile essentielle à raison de 2 à 5 gouttes dans du miel ou en solution alcoolique, 2 à 3 fois par jour. Si c'est pour soulager des douleurs portez la dose jusqu'à 1 g à jeun, cela inhibera votre sensibilité à la douleur sans embrumer votre cerveau.

Contre la Blennorragie, utilisez des perles d'essence de Lavande déterpénée à raison de 0,05 à 0,10 cg pendant 2 à 10 jours. Contre les maladies infectieuses et les fièvres éruptives, prenez de l'infusion des cinq fleurs (diurétique). Pour cela mélangez 10 g de fleurs de Lavande, 5 g de fleurs de Souci, 5 g de fleurs de Bourrache, 5 g de fleurs de Genêt, et 5 g de fleurs de Pensée Sauvage. Mettez une cuillérée à soupe de ce mélange à infuser pendant 10 minutes dans une tasse d'eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour.

Usage Externe :

En usage externe, la Lavande est utilisée pour soigner les plaies de toutes natures, l'eczéma chronique périnéal et péri-anal, les leucorrhées, les brûlures, les affections pulmonaires, l'acné, la couperose, les piqûres d'insectes et les morsures d'animaux et de vipères (en traitement d'appoint), la pédiculose, la gale et la pelade.

Contre tout cela vous pouvez l'utiliser sous forme de décoction (en compresses, ou injections vaginales) d'une poignée de fleurs pour un litre d'eau, que vous ferez bouillir 10 minutes, puis ajoutez un litre d'eau. Contre l'eczéma sec, mettez une poignée de fleurs dans un demi litre d'huile d'olive, que vous laisserez au bain marie pendant 2 heures, puis que vous laisserez macérer pendant toute une nuit. Filtrez à travers un linge, et faites-en des onctions sur les zones touchées. Contre les rhumatismes, faites vous des frictions avec l'alcoolat de Lavande.

Pour soigner les plaies et les brûlures, faites des lavages irrigations et pansements avec un mélange fait de 100 g d'essence de Lavande déterpénée et de 900 g de sulforicinate de soude (à 33 %), que vous diluerez à raison de 2 à 4 % dans de l'eau. Pour soigner les plaies atones associez l'essence de Lavande à l'essence de Thym, ou utilisez un mélange de 10 g d'essence de Lavande pour 100 g d'huile d'Olive avec lequel vous badigeonnerez les plaies.

Contre les plaies syphilitiques, les chancres, les fistules anales et la pelade, faites vous faire des attouchements à l'essence déterpénée. Contre les leucorrhées, faites vous un mélange de 100 g de borax pulvérisé et de 5 g d'essence de Lavande déterpénée, que vous fractionnerez en sachets de 10 g. Chaque sachet de 10 g devra être dissout dans 1 litre d'eau tiède, vous vous ferez des injections vaginales avec ce mélange.

Contre les fissures anales, vous pouvez utiliser une pommade faite d'1 g de Lavande déterpénée, 5 g d'huile de vaseline, 10 g d'oxyde de zinc, 4 g de sous-nitrate de bismuth, et de 15 g de vaseline blanche. Contre la gale vous pouvez vous fabriquer la pommade d'Helmerich, constituée de 1 g de gomme adragante, 50 g de sous-carbonate de potasse, 100 g de soufre sublimé, 200 g de glycérine et 1 g à parts égales d'essence de Lavande, d'essence de Citron, d'essence de Menthe, d'essence de Girofle, et d'essence de Cannelle.

Contre la pelade vous pouvez utiliser en frictions sur le cuir chevelu une lotion stimulante de Sabouraud, constituée de 30 g de teinture d'essence de Lavande, 30 g d'acétone pure, 30 g d'eau distillée, 0,50 g de nitrate de sodium pur, 50 cg de nitrate de philocarpine, et d'une quantité suffisante d'alcool à 90 ° pour 250 ml. Contre les piqûres d'insectes frictionnez la zone avec un mélange à parts égales d'essence de Lavande et d'alcool.

----------



Lierre
Hedera helix
Araliacées

Description :

Bien connu sous nos latitudes, le Lierre grimpant (ou Lierre Commun), est une plante grimpant sur les arbres ou les murs, à feuillage persistant de couleur vert sombre, dont les feuilles jeunes sont trilobées, au contraire des feuilles adultes qui ont une forme ovale effilée. Les sommités florales présentent des étamines jaunes bien visibles, qui laissent la place ensuite à des baies noires bleuté toxiques. La plante qui peut atteindre une hauteur de 30 m, possède des racines aériennes qui produisent une substance collante.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, le Lierre est utilisé pour lutter contre la coqueluche, l'hypertension, les trachéites, les laryngites, les bronchites chroniques, la goutte et les rhumatismes, la lithiase biliaire, les règles insuffisantes et les leucorrhées.

Pour tout cela vous pouvez le prendre sous forme d'infusion de 3 cuillérées de feuilles coupées par litre d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes, et que vous prendrez à raison de 3 tasses par jour (cette infusion n'est pas à prendre de façon prolongée sous peine de risquer la cirrhose hépatique). Contre la coqueluche et l'hypertension, vous pouvez le prendre sous forme de teinture au 1/10e à raison de 5 à 10 gouttes par prise selon l'âge, avec un maximum de 40 à 50 gouttes par jour.

Usage Externe :

En usage externe, le Lierre est utilisé contre la cellulite, les séquelles de phlébites, les névralgies et les rhumatismes, les névrites, les plaies et les brûlures, les cors, les durillons et les polypes du nez.

Pour tout cela vous pouvez utiliser une pommade à 10 % de Lierre. Contre les brûlures, les douleurs rhumatismales et la sciatique, vous pouvez utiliser des feuilles fraîches en application, à renouveler dès qu'elles se dessèchent. Contre les rhumatismes, les névrites et la cellulite douloureuse, vous pouvez utiliser une décoction de 200 g de feuilles fraîches pour un litre d'eau que vous ferez bouillir 10 minutes, ou des bains locaux ou enveloppements humides chauds d'eau à laquelle vous aurez ajouté 2 cuillérées à soupe d'alcoolature par litre. Vous pouvez aussi utiliser des cataplasmes constitués d'1/4 de feuilles de Lierre fraîches et de 3/4 de farine de Lin. Pour soigner la cellulite douloureuse vous pouvez aussi utiliser en massage (en dehors des crises inflammatoires) un liniment constitué de 10 g d'alcoolature de Lierre, 20 g de Baume tranquille et 30 g d'huile de Camomille.

Contre les rhumatismes et les névralgies, vous pouvez utiliser en massage (là encore en dehors des crises inflammatoires importantes) une pommade constituée de 5 g d'alcoolature de Lierre, 10 gouttes d'essence d'Origan, 20 g de Lanoline, et 40 g d'Axonge ou de Vaseline. Contre les cors et les durillons vous pouvez utiliser les feuilles confites dans du vinaigre, ou la teinture de Lierre pure.

----------



Lilas
Syringa vulgaris
Oléacées

Description :
Le Lilas est un arbuste ou un petit arbre à feuilles caduques, fortement ramifié, et très feuillu, dont la hauteur peut atteindre exceptionnellement 7 mètres. Sur ses branches apparaissent au printemps, au milieu des feuilles en forme de coeur, des petits amas de fleurs cireuses fortement parfumées, de petite taille et de couleur blanche, bleue, pourpre ou rose. Attention néanmoins de ne pas trop respirer le parfum du Lilas, car il pourrait vous donner la nausée.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, le Lilas est utilisé pour traiter les fièvres intermittentes et états fébriles, et la congestion hépatique.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion de 6 feuilles par tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes, et que vous prendrez à raison d'une tasse avant les repas.

Usage Externe :


En usage externe, le Lilas est utilisé contre les algies rhumatismales. Pour cela vous pouvez utiliser en application sur les zones touchées par les rhumatismes une macération de 2 poignées de feuilles fraîches que vous laisserez macérer 15 jours dans un demi litre d'huile d'olive en exposant le mélange au soleil.

----------



Lin
Linum usitatissimum
Linacées

Description :
Le Lin est une plante cultivée annuelle, pouvant atteindre 1 mètre 20 de haut, à tiges fines et feuilles linéaires vertes. L'extrémité des tiges porte de belles fleurs bleues à coeur jaune aplaties, qui laissent la place à des graines brunes encapsulées riches en huile. Ses tiges donnent le fameux tissu de Lin, et l'huile pressée à chaud de ses graines est utilisée par les artistes peintres.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les graines, et l'huile de Lin obtenue par pression à froid de ces graines.

Usage Interne :

En usage interne, le Lin est utilisé pour lutter contre la constipation, l'inflammation des voies digestives (entérite, gastrite), et celle des voies urinaires (cystite, blennorragie, pyélite).

Pour tout cela vous pouvez prendre le Lin sous forme de macération constituée de 3 cuillérées à soupe de graines que vous laisserez macérer toute une nuit dans un litre d'eau chaude. Cette macération est à prendre à raison de 3 à 4 tasses dans la journée. Contre la constipation vous pouvez prendre une cuillérée à café de graines concassées dans un verre d'eau, ce traitement est à prendre matin et soir. L'huile de Lin a le même effet laxatif, mais attention de ne pas en abuser, elle peut devenir toxique à hautes doses.

Usage Externe :

En usage externe, le Lin est utilisé pour traiter les furoncles, les abcès, les dartres et les eczémas. Pour tout cela vous pouvez l'utiliser sous forme de cataplasmes constitués de 15 à 25 g de farine de Lin bien fraîche délayée dans un demi litre d'eau sans calcaire. Faites bouillir le tout pour épaissir et appliquez une fois qu'il est un peu refroidi. La farine de Lin sert comme base de beaucoup de cataplasmes en tant que liant, mais assurez vous toujours que cette farine soit bien fraîche, n'utilisez jamais de la farine ancienne, vous risqueriez de développer une dermatose au contact de l'huile rancie contenue dans la farine.

Vous pouvez aussi l'utiliser sous forme de lavements contre la constipation et les inflammations intestinales et de la vessie. Pour cela faites bouillir 50 g de graines dans 1 litre d'eau pendant 2 minutes, laissez refroidir un peu avant d'utiliser.

----------



Lis Blanc
Lilium candidum
Liliacées

Description :
Le Lis Blanc est une plante vivace à bulbe blanc ou jaune pâle enfoncé en terre duquel partent des tiges pouvant porter chacune jusqu'à 20 fleurs blanches en trompettes, au pollen doré et dégageant un fort parfum. Les feuilles ovales sont pointues, nombreuses, et elles enveloppent la tige florale. Ces feuilles apparaissent en rosettes basales à l'automne, et c'est à partir de ces rosettes que grandissent au printemps les tiges qui porteront les fleurs. Le Lis Blanc peut mesurer jusqu'à 2 mètres de haut.

Propriétés Médicinales :
On utilise le Lis Blanc uniquement en usage externe, et on utilise principalement les fleurs et le bulbe (ou oignon).

Le Lis Blanc est utilisé sur les plaies, les contusions, les abcès, les furoncles, les panaris, et les brûlures. Sur les plaies et les contusions, appliquez des fleurs de Lis que vous aurez fait tremper dans de l'eau de vie pendant au moins 6 heures. Sur les brûlures appliquez des pétales frais imbibés d'huile d'olive. Enfin, sur les abcès, furoncles et panaris, appliquez le bulbe cuit sous la cendre, à renouveler toutes les 6 heures.



avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 15:30

M




Maïs
Zea mays
Poacées

Description :
Le Maïs est une céréale annuelle bien connue de nos jours, et dont tout un chacun peut reconnaître aisément les fameux épis portant une multitude de grains jaunes, et surmontés de barbes qui ressemblent à des cheveux. Ces épis se trouvent portés par des tiges épaisses et solides pouvant atteindre jusqu'à 4 mètres de haut, et ils sont entourés de bractées vertes très longues formant une enveloppe protectrice. En été les fleurs mâles apparaissent au sommet des tiges, tandis que les fleurs femelles (porteuses de ces barbes si caractéristiques) poussent à la base des feuilles.

Propriétés Médicinales :
On utilise le Maïs quasi uniquement en usage interne, et on utilise principalement les stigmates (les "cheveux"). En usage externe, on utilise un cataplasme à base de bractées et de stigmates pour faire sortir le pus d'une plaie infectée.

Le Maïs est utilisé contre les lithiases urinaires, les cystites, les néphrites, les oliguries, la goutte, l'albuminurie, les cholécystites chroniques et les hépatites (en dehors des crises aiguës). Pour tout cela vous pouvez prendre un sirop constitué de 25 g d'extrait de stigmates de Maïs et de 975 g de sirop de sucre, que vous prendrez à raison de 2 à 4 cuillérées à soupe par jour. Vous pouvez aussi prendre l'extrait aqueux sous forme de pilules ou de potions à raison de 0,5 à 2 g par jour.

Contre la lithiase urinaire, vous pouvez boire à volonté une décoction faite d'une poignée de stigmates par litre d'eau que vous laisserez bouillir 10 minutes. Contre les cystites, vous pouvez prendre une potion constituée de 5 g d'extrait mou de stigmates de Maïs, 15 g d'extrait fluide de gousses de Fèves des marais et une quantité suffisante pour 400 ml de sirop des cinq racines.

----------



Marjolaine
Origanum marjorana
Labiées

Description :
La Marjolaine est une plante annuelle ou bisannuelle, semi rustique, dont les tiges se divisent directement depuis la racine, et peuvent atteindre une hauteur de 60 cm. Ces tiges portent des petites feuilles rondes aromatiques et duveteuses de couleur gris-vert, et des fleurs blanches à mauves qui laissent la place à des akènes divisés en quatre parties.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les sommités fleuries et l'essence de Marjolaine.

Usage Interne :

En usage interne, la Marjolaine est utilisée pour combattre les syndromes infectieux, les spasmes digestifs (aérophagie) et respiratoires, l'insomnie, les migraines, les tics, l'anxiété, la neurasthénie, l'instabilité psychique, les syndromes artéritiques, le météorisme et l'éréthisme génital.

Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d'une infusion d'une cuillérée à dessert de plante coupée pour une tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d'essence à raison de 3 à 4 gouttes, 2 à 3 fois par jour dans du miel.

Contre les spasmes, l'anxiété et l'insomnie, vous pouvez prendre l'hydrolat de Marjolaine à raison de 5 à 20 g par jour, seul ou dans le mélange suivant : 50 g d'hydrolat de marjolaine, et 25 g à parts égales d'hydrolat de Valériane et d'hydrolat de Laitue. Ce mélange est à prendre à raison d'une à trois cuillérées à soupe au coucher.

Contre les spasmes vous pouvez aussi prendre l'oléo-saccharure constitué de 50 g d'essence de Marjolaine, et 25 g à parts égales de sucre blanc et de lactose. Cet oléo-saccharure est à prendre à raison d'une cuillérée à café dans une infusion au coucher.

Enfin contre les syndromes artéritiques, vous pouvez prendre un mélange constitué de 300 gouttes de teinture d'Arnica, 100 gouttes d'alcoolat de racine de Mandragore et une quantité d'hydrolat de Marjolaine suffisante pour 100 ml. Ce mélange est à prendre à raison d'une cuillérée à café deux fois par jour.

Usage Externe :


En usage externe, la Marjolaine est utilisée pour lutter contre les névralgies rhumatismales, le coryza, les inflammations buccales et l'asthénie.

Contre les algies rhumatismales, vous pouvez vous faire des compresses avec l'infusion, ou des frictions avec une pommade contenant 1 à 2 % d'essence de Marjolaine. Contre l'asthénie vous pouvez prendre des bains fortifiants à base de Marjolaine. Contre le Coryza il vous suffit de renifler l'infusion. Contre les inflammations buccales vous pouvez vous faire des bains de bouche et des gargarismes avec l'infusion.

----------



Marronnier
Aesculus hippocastanum
Hippocastanacées

Description :
Le Marronnier (appelé aussi Marronnier d'Inde, ou faux Châtaigner) est un arbre vigoureux bien connu de nos régions, pouvant atteindre 30 m. Ses branches portent des feuilles composées palmées comportant 4 à 7 folioles, dentées et sessiles. Au début de l'été elles se couvrent de fleurs odorantes de couleur crème, qui laissent la place à l'automne à des fruits verts épineux (les bogues) qui contiennent entre 1 et 3 graines appelées communément Marrons. Pendant l'hiver les bourgeons sont protégés par une résine gluante qui fond au printemps pour leur permettre de se développer.

Attention: les bogues sont légèrement narcotiques, et les graines sont toxiques lorsqu'elles ne sont pas traitées.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement le fruit décortiqué, l'écorce et les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, le Marronnier est utilisé pour soigner les hémorroïdes, les varices, la varicocèle, la congestion du foie, la congestion prostatique et du petit bassin, et les troubles de la ménopause.

Pour tout cela vous pouvez prendre une décoction d'une poignée de copeaux d'écorce de Marronnier que vous laisserez bouillir 15 min dans un litre d'eau. Cette décoction est à boire en deux jours. Vous pouvez prendre aussi de l'alcoolature stabilisée à raison de 20 à 40 gouttes par jour, avant les repas, pendant des périodes de 10 à 15 jours par mois, pas plus, ou une solution d'intrait à 5 % aux mêmes doses (sauf en cas de crise hémorroïdaire ou vous pouvez passer à 100 gouttes par jour, voire même plus).

Contre les bouffées de chaleur de la ménopause vous pouvez prendre un mélange constitué de 2 g d'acide phosphorique officinal, et d'une quantité suffisante pour 125 ml à parts égales de teinture mère de Marronnier, de teinture mère d'Hamamélis, de teinture mère de Passiflore, et de teinture mère d'Aubépine. Ce mélange est à prendre à raison de 50 gouttes dans un demi verre d'eau avant les 3 repas.

Usage Externe :
En usage externe, le Marronnier est utilisé pour soigner les plaies infectées , les maux gangréneux, la congestion pelvienne féminine, les hémorroïdes et les engelures.

Pour tout ça (sauf les engelures) vous pouvez faire des compresses (plaies), des lavements (hémorroïdes) ou des injections (congestion pelvienne) d'une décoction de 50 g d'écorce de Marronnier par litre d'eau.

Contre les engelures et les hémorroïdes, vous pouvez utiliser une pommade à 20 % d'alcoolature de Marronnier. Contre les hémorroïdes vous pouvez utiliser des suppositoires constitués de 0,03 g d'intrait de Marron, 0,02 g d'intrait de Jusquiame, de 0,05 g d'intrait de Morelle et d'une quantité de beurre de cacao suffisante pour un suppositoire, ou une pommade constituée de 20 g d'alcoolature de Marron, 20 g de Lanoline, et 60 g d'onguent populeum.

----------



Marrube Blanc
Marrubium vulgare
Labiées

Description :
Le Marrube Blanc est une plante laineuse dont les tiges pouvant atteindre 45 cm de hauteur portent des feuilles opposées ovales à rondes, duveteuses, à marge dentée, et à la base desquelles poussent des verticilles de petites fleurs blanc-jaune. La plante toute entière exhale une faible odeur d'absinthe, et elle ressemble fortement à la grande Ortie.

Propriétés Médicinales :
On utilise le Marrube Blanc uniquement en usage interne, et on utilise la plante toute entière.

Le Marrube Blanc s'utilise contre l'inappétence (surtout en cas de tuberculose), l'anémie, les digestions difficiles, l'insuffisance biliaire, l'oligurie, l'obésité et la cellulite. On l'utilise aussi contre l'asthme, les bronchites, la tuberculose la laryngite, les arythmies extrasystoliques, les infections fébriles, les sueurs profuses, le rhumatisme, l'arthritisme, les dermatoses et l'eczéma chronique, les insuffisances menstruelles et l'hystérie.

Pour tout cela vous pouvez prendre le Marrube Blanc sous forme d'infusion d'une cuillérée à soupe par tasse d'eau bouillante que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison d'une tasse avant les repas. Vous pouvez aussi le prendre sous forme d'extrait hydro-alcoolique sous forme de pilules de 0,10 g, à raison de 4 à 8 pilules par jour. Enfin vous pouvez le prendre sous forme de teinture à raison de 10 à 15 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Contre l'obésité et la cellulite vous pouvez prendre un vin obtenu par macération de 60 g de plante sèche pour un litre de vin blanc, que vous laisserez macérer pendant 15 jours avant de filtrer. Ce vin est à prendre à raison d'un demi verre avant les repas.

----------



Mauve
Malva rotundifolia et sylvestris
Malvacées

Description :
La Mauve est une plante à racine pivotante pouvant atteindre 60 cm de haut. Ses tiges ramifiées portent des feuilles rondes faiblement lobées, finement découpées, légèrement musquées et duveteuses, et pendant tout l'été, de grandes fleurs roses ou blanches. Les fleurs peuvent être utilisées pour parfumer les salades, et les feuilles et les jeunes pousses peuvent être bouillies comme des légumes.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les fleurs et les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, la Mauve s'utilise contre la constipation chronique (d'origine atonique ou spasmodique), l'entérocolite, les stomatites, les glossites, les pharyngites, les bronchites aigues, les rhumes, la grippe, et l'asthme.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion de fleurs et/ou de feuilles constituée d'une poignée de Mauve par litre d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes, et que vous pouvez prendre à volonté. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d'extrait fluidique de Mauve stabilisée à raison d'une cuillérée à café dans une infusion, deux fois par jour.

Pour les personnes ayant un estomac fragile ou souffrant d'entérocolite, vous pouvez mélanger la Mauve à des crudités lors des repas. Enfin contre la grippe et la toux, vous pouvez prendre une tisane constituée de 100 g à parts égales de fleurs de Mauve, fleurs de Violette et fleurs de Bouillon-Blanc. Faites infuser 25 g de ce mélange pour un litre d'eau et buvez-en 3 à 4 tasses par jour.

Usage Externe :


En usage externe, la Mauve s'utilise contre les aphtes, les piqûres d'insectes, les dermatoses, les furoncles, les abcès, les tumeurs et la vaginite.

Pour tout cela vous pouvez utiliser une décoction d'une poignée de feuilles par litre d'eau que vous laisserez bouillir 15 minutes et que vous pourrez utiliser sous forme d'injections vaginales, de lavages oculaires, de lavage des plaies, ou en bains de bouche.

Contre les affections de la peau (tumeurs, abcès, dermatoses etc...), vous pouvez vous faire un cataplasme de feuilles dans de la farine de lin. Enfin, contre les piqûres de guêpes vous pouvez utiliser le suc de la plante encore fraîche.

----------



Mélisse
Melissa officinalis
Labiées

Description :

La Mélisse est une plante buissonnante dont les tiges quadrangulaires et les feuilles ovales à marges festonnées sentent le citron. La Mélisse peut atteindre une hauteur d'un mètre cinquante, et à la fin de l'été les tiges portent de petites fleurs blanches. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées pour parfumer les plats, les vinaigres, les huiles, et les liqueurs.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les sommités fleuries et les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, on utilise la Mélisse contre la migraine liée à une mauvaise digestion, les névralgies (qu'elles soient de la face, des dents, de l'oreille ou de la tête), l'émotivité, les crises de nerfs, les convulsions, l'épilepsie, les spasmes (digestif, cardiaque ou asthme), les syncopes, les vertiges et les bourdonnements d'oreille. Elle sert aussi à lutter contre la mémoire déficiente, la mélancolie, l'indigestion, les règles douloureuses et l'anémie.

Contre tout ça vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillérée à dessert de sommités fleuries pour une tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes, et que vous prendrez à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi faire bouillir 20 g de Mélisse dans 1 litre de vin blanc pendant 2 à 3 minutes. Cette décoction est à prendre à raison d'un demi verre 2 fois par jour. Vous pouvez aussi prendre l'hydrolat de Mélisse à raison de 10 à 20 g par jour, ou l'alcoolat composé du Codex à raison de 2 à 5 g par jour dans une infusion ou sur du sucre. Enfin vous pouvez prendre la teinture mère à raison de 40 à 50 gouttes dans une infusion de fleur d'orangers après les repas.

Contre les spasmes et l'indigestion, vous pouvez prendre de l'Eau de Mélisse appelée aussi Eau des Carmes, à prendre à raison de petits verres lorsque le besoin s'en fait sentir. Pour fabriquer cette Eau de Mélisse, laissez macérer pendant 9 jours dans une cruche en grès bouchée, en agitant tous les jours, 3 litres d'esprit de vin à 33°, 500 g de feuilles et fleurs de Mélisse, 16 g de racines sèches d'Angélique, et 125 g de zeste de Citron. Au bout des 9 jours passez le tout à travers un tissu fin en exprimant. Puis remettez le liquide dans la cruche et ajoutez 200 g de Coriandre, 40 g de Noix de Muscade concassée, 4 g de Cannelle fine concassée, et 2 g de Clous de Girofle. Bouchez à nouveau et laissez macérer 8 jours en agitant chaque jour. Puis passez en exprimant et ajoutez 350 g d'eau distillée. Laissez reposer 24 h, puis filtrez, mettez en bouteilles puis bouchez les bien. Cette Eau peut aussi être utilisée en usage externe pour nettoyer les plaies. Attention : ne pas en boire en cas de chaleur car elle donne une forte soif.

Usage Externe :


En usage externe, la Mélisse sert à lutter contre les migraines, les rhumatismes, les piqûres d'insectes, les troubles nerveux, les spasmes, les règles douloureuses, l'engorgement mammaire et les ecchymoses.

Contre les migraines et les rhumatismes, utilisez de l'huile de Mélisse en friction. Contre les troubles nerveux, les spasmes et les règles douloureuses, prenez vous un bon bain dans lequel vous ajouterez une décoction de feuilles de Mélisse. Les feuilles peuvent aussi être utilisées en compresses sur les ecchymoses et engorgements mammaires. Enfin, sur les piqûres de guêpes utilisez le suc de la plante fraîche.

----------



Menthe
Mentha spicata et Mentha piperita
Labiées

Description :

La Menthe est une plante bien connue sous nos latitudes où elle parfume salades et plats. C'est une plante rampante à tiges quadrangulaires ascendantes pouvant atteindre 1,20 m de haut, qui portent des feuilles rondes à allongées, généralement d'une belle couleur verte, souvent ridées, parfois duveteuses, desquelles se dégage une forte odeur de "menthe" facilement reconnaissable. Les fleurs, qui poussent en grappes à l'aisselle des feuilles sont de couleur rose. La variété Menthe Poivrée (Mentha piperita) a des tiges pourpres.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles de la Menthe Poivrée et l'essence obtenue par distillation à la vapeur des feuilles et sommités fleuries.

Usage Interne :


En usage interne, la Menthe s'utilise contre l'atonie digestive, l'indigestion, la fatigue générale, les gastralgies, l'aérophagie, les spasmes gastriques et coliques, les flatulences, les diarrhées, le choléra, les parasites intestinaux, les intoxications gastro-intestinales, les affections hépatiques, les vomissements nerveux, et l'haleine fétide des dyspepsiques. On l'utilise aussi contre les palpitations et vertiges, les migraines, les tremblements, les paralysies, les règles insuffisantes ou douloureuses, l'asthme, la bronchite chronique, et la tuberculose.

Pour tout ça, vous pouvez l'utiliser sous forme d'une infusion d'une cuillérée à dessert de feuilles par tasse d'eau bouillante, à prendre à raison de 3 tasses par jour après ou entre les repas (attention cette infusion peut empêcher de dormir chez certaines personnes). Vous pouvez aussi prendre de l'alcoolat de Menthe à raison de 15 à 20 gouttes dans un verre d'eau sucrée, ou du sirop de Menthe à raison de 20 à 100 g par jour, ou enfin de l'essence de Menthe à raison de 2 à 5 gouttes plusieurs fois par jour en potion ou dans du miel.

Contre la fatigue vous pouvez prendre quelques cuillérées à café ou à soupe de l'élixir stimulant constitué de 20 g d'alcool de Menthe, 100 g de sirop de sucre, et 50 g d'eau de Cannelle. Contre l'atonie digestive et l'indigestion, vous pouvez prendre quelques cuillérées à café ou à soupe de la potion stomachique constituée de 15 g à parts égales d'alcool de Menthe et d'alcool d'Anis, 30 g de sirop de Cannelle et 120 g d'eau de Tilleul.

Usage Externe :


En usage externe, la Menthe s'utilise contre la gale, l'asthme, la bronchite, la sinusite, les migraines, les névralgies dentaires, et les moustiques. Contre la gale appliquer la pommade d'Helmerich (voir à la fiche sur la Lavande). Contre l'asthme, la bronchite et la sinusite utiliser la Menthe en inhalations. Contre les migraines et les névralgies dentaires se masser avec l'huile essentielle de Menthe. Enfin pour éloigner les moustiques mettez quelques gouttes de Menthe sur votre oreiller.

----------




Millepertuis
Hypericum perforatum
Hypericacées

Description :
Le Millepertuis est une plante à racine rampante et à tiges à base ligneuse pouvant atteindre 1,10 m de haut. Ces tiges portent de petites feuilles rondes à allongées au bord lisse et qui dégagent une odeur balsamique, ainsi que des fleurs dégageant une odeur de citron, à cinq pétales lancéolés d'un beau jaune orangé vif, et portant des étamines dorées. Ces fleurs donnent des colorants jaunes et violets.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les sommités fleuries et les feuilles.

Usage Interne :

En usage interne, le Millepertuis s'utilise pour lutter contre la bronchite, l'asthme, les affections pulmonaires, les dyspepsies atoniques, la diarrhée, la cystite, la congestion hépatique, les pertes blanches, les oliguries, les fièvres intermittentes, les affections d'origine médullaire, les névrites, l'insuffisance circulatoire, l'artérite oblitérante et les maladies infectieuses infantiles.

Pour tout cela vous pouvez l'utiliser sous forme d'une infusion de 15 à 30 g de sommités fleuries pour un litre d'eau, à prendre à raison de 3 ou 4 tasses par jour (à diluer en fonction de l'âge pour les enfants).

Contre la bronchite, l'asthme et les cystites, vous pouvez prendre un mélange à parts égales de Millepertuis, de Lierre terrestre et de racine d'Aunée, à raison d'une cuillérée à dessert que vous laisserez infuser 10 minutes dans une tasse d'eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour avant ou entre les repas.

Usage Externe :


En usage externe, le Millepertuis s'utilise pour soigner les plaies, les brûlures et les ulcères de jambe. Pour tout cela vous pouvez imbiber des compresses de gaze que vous appliquerez sur la zone à traiter avec une huile constituée de 500 g de sommités fleuries fraîches de Millepertuis, 1 litre d'huile d'Olive et 500 g de vin blanc. Laissez macérer le tout pendant 5 jours, puis faire bouillir au bain marie jusqu'à évaporation complète du vin. Cette même huile peut être utilisée en friction sur les névralgies rhumatismales. Cette huile s'altérant facilement à l'air, conditionnez la en petits flacons d'environ 20 g. Pour ces mêmes usages vous pouvez aussi faire bouillir au bain marie pendant 2 heures un mélange d'une poignée de Millepertuis coupé dans un demi litre d'huile d'Olive, puis laisser macérer le tout à froid pendant 3 jours avant de filtrer à travers un linge.

----------



Moutarde Noire
Brassica nigra ou Sinapis nigra
Brassicacées

Description :
La Moutarde Noire est une plante annuelle à feuilles ovales découpées d'un beau vert vif, qui peut atteindre 2 mètres de haut. En été la Moutarde porte des bouquets de fleurs jaunes à quatre pétales qui laissent ensuite la place à des graines brun foncé quasiment inodores. Les fleurs sont ajoutées aux salades, et les graines sont broyées et mélangées à d'autres produits (dont le verjus) pour fabriquer la fameuse moutarde de Dijon.

Propriétés Médicinales :
On utilise la Moutarde Noire uniquement en usage externe, et on utilise principalement les graines.

La Moutarde Noire s'utilise contre la congestion pulmonaire, la bronchite, la pleurite (ou pleurésie), les névralgies, les douleurs rhumatismales et la congestion cérébrale.

Pour tout cela vous pouvez utiliser la Moutarde Noire sous forme de cataplasme sinapisé constitué de farine de Moutarde Noire saupoudrée sur un cataplasme de farine de Lin tiède. Vous pouvez aussi l'utiliser sous forme de sinapisme constitué de farine de Moutarde malaxée dans de l'eau tiède. Imbibez une mousseline avec ce sinapisme à conserver sous forme d'enveloppement pendant 10 à 15 minutes.

Contre la congestion cérébrale vous pouvez prendre un bain de pieds sinapisé constitué de 20 à 30 g de farine de Moutarde Noire par litre d'eau tiède. Enfin, contre les paralysies, vous pouvez prendre un bain sinapisé constitué de 150 g de farine de Moutarde dans un sachet que vous plongerez dans le bain.

----------



Muguet
Convallaria majalis
Liliacées

Description :
Le Muguet est une plante rustique bien connue, dont la tige verte portant des feuilles lancéolées très nervurées peut atteindre 23 cm de haut. La tige est portée par un rhizome ramifié caractérisé par une odeur épicée. A la fin du printemps la tige porte des grappes de petites fleurs blanches parfumées en forme de clochettes, qui laissent ensuite la place à de petites baies de couleur rouge vif.

Propriétés Médicinales :
Attention : le Muguet est une plante toxique à ne pas laisser dans votre chambre sous peine de migraines violentes, de spasmes, de convulsions et de délire, et à ne pas utiliser sans contrôle médical.

On utilise le Muguet uniquement en usage interne, et on utilise principalement le rhizome, les feuilles et les fleurs.

Le Muguet s'utilise contre l'insuffisance cardiaque, l'asystolie, l'hyposystolie, l'arythmie, l'angine de poitrine, les palpitations (pour tous ces usages il remplace avantageusement la Digitale car contrairement à elle le Muguet ne s'accumule pas), la maladie de Basedow, les néphrites chroniques et la goutte.

Pour tout cela vous pouvez prendre le Muguet sous forme d'extrait aqueux de la plante entière à raison de 0,50 à 1,50 g par jour, sous forme de teinture de fleurs à raison de 20 à 40 gouttes par jour, sous forme d'une infusion de 3 à 5 g de feuilles pour 200 g d'eau bouillante à laisser infuser 10 minutes et à boire en plusieurs fois tout au long de la journée, ou sous forme d'une infusion d'une à deux pincées de fleurs que vous laisserez infuser 10 minutes dans une tasse d'eau bouillante à prendre au lever ou au coucher.

Vous pouvez aussi le prendre sous forme d'intrait à raison de 0,10 à 0,15 g par jour, ou prendre directement des fleurs avec du miel à raison de 2 g pour un usage purgatif, 1 g pour lutter contre les palpitations et 5 g pour un usage émétique.

----------



Muscade
Myristica fragrans

Description :
La Muscade ou Noix de Muscade est le fruit du Muscadier, arbre buissonnant pouvant atteindre une hauteur de 10 mètres, portant des feuilles persistantes odorantes et de minuscules fleurs blanches qui laissent ensuite la place à un fruit contenant la Noix de Muscade enrobée de son macis rouge vif.

Attention : A hautes doses la Noix de Muscade est toxique à cause de l'hallucinogène qu'elle contient (la myristicine).

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement la poudre et l'essence obtenue par distillation à la vapeur de la noix.

Usage Interne :

En usage interne, la Noix de Muscade s'utilise contre les infections intestinales, les diarrhées chroniques, les digestions difficiles, l'haleine fétide, les flatulences, l'asthénie, la lithiase biliaire et les règles insuffisantes.

Pour tout cela vous pouvez en prendre simplement dans votre alimentation, ou prendre 2 à 3 gouttes d'essence de Muscade 2 à 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel, ou sous forme d'un saccharolé constitué de 25 gouttes d'huile essentielle de macis pour 40 g de sucre en poudre, à prendre à raison d'une demie cuillère à café dans une tasse d'eau chaude.

Usage Externe :

En usage externe, la Noix de Muscade s'utilise contre les douleurs rhumatismales et les névralgies dentaires.

Pour tout cela vous pouvez vous faire un liniment avec du beurre de Muscade ou utiliser le baume nerval qui est un mélange de beurre de Muscade, d'essence de Romarin et de Girofle.

----------



Myrrhe

Commiphora myrrha, abyssinica

Description :
La Myrrhe est la résine issue du Commiphora myrrha ou du Commiphora abyssinica, elle s'écoule directement depuis des boursouflures qui apparaissent dans le tronc de l'arbre à la fin de l'été. Cette résine est ensuite distillée afin d'obtenir l'huile essentielle de Myrrhe qui a de multiples usages depuis l'Antiquité.

Propriétés Médicinales :
On utilise l'huile de myrrhe dans certains dentifrices et parfums, et elle est réputée pour avoir des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Elle servait à l'embaumement dans l'Antiquité.

----------



Myrte
Myrtus communis
Myrtacées

Description :
Le Myrte est un arbuste pouvant atteindre 5 mètres de haut, à petites feuilles vert foncé lancéolées et persistantes, dont les feuilles et les boutons floraux sont aromatiques. Les fleurs de couleur blanc cassé laissent ensuite la place à des baies de couleur bleu-noir. Les feuilles, les boutons floraux et les baies parfument plats et dessert.

Propriétés Médicinales :
On utilise la plante toute entière.

Usage Interne :

En usage interne le Myrte est utilisé pour lutter contre les bronchites et dilatations bronchiques, les catarrhes muco-purulentes des voies respiratoire et urinaire, la tuberculose pulmonaire, la rhinorrhée, la sinusite, les otites, les diarrhées, les prostatites, les pertes blanches et les hémorroïdes.

Pour tout cela vous pouvez le prendre sous la forme d'une infusion constituée d'une cuillérée à café de feuilles pour une tasse d'eau bouillante que vous laisserez infuser 15 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi le prendre sous forme de teinture à raison de 2 à 4 g par jour, ou sous forme de solution alcoolique de myrtol (essence de Myrte) à 3 % à raison de 0,25 g en capsules ou sous forme liquide à raison de 2 à 5 gouttes pendant les repas dans un peu d'eau.

Usage Externe :

En usage externe le Myrte s'utilise pour les mêmes problèmes qu'en usage interne.

Pour cela vous pouvez prendre le Myrte sous forme de suppositoires de myrtol à 0,25 ou 0,50 g, ou de soluté huileux de myrtol à 10 % en injections sous-cutanées.

Contre les plaies suppurantes vous pouvez vous faire des compresses ou des lavages avec l'infusion de feuilles.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 19:45

N




Noisetier
Corylus avellana
Cupulifères

Description :
Le Noisetier est un arbuste à feuilles caduques, bien connu sous nos latitudes. Ses feuilles vertes sont rondes et dentées. Pouvant atteindre 10 m de haut, il porte au printemps des chatons mâles de couleur jaune-brun qui pendent des branches, puis à l'automne des noisettes en grappes. Celles-ci sont contenues dans une coque dure de couleur brune. Les Noisettes sont utilisées crues ou cuites en confiserie et en pâtisserie, et l'huile comestible qui en est extraite sert en cuisine, en parfumerie, ainsi que pour les huiles de massage, les savons et les lubrifiants. Les feuilles de Noisetier étaient autrefois utilisées pour remplacer le tabac. Le Noisetier porte parfois le nom de Coudrier.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, l'écorce des jeunes rameaux et les chatons.

Usage Interne :

En usage interne, les feuilles du Noisetier sont utilisées pour soigner les varices, les troubles circulatoires, les oedèmes des jambes et les dermatoses. L'écorce du Noisetier est utilisée contre les états fiévreux et les chatons contre l'obésité.

Contre les varices, les troubles circulatoires, les oedèmes des jambes et les dermatoses, vous pouvez utiliser une infusion de feuilles à raison de 25 g de feuilles par litre d'eau bouillante que vous laisserez macérer toute la nuit. Contre les varices et les oedèmes des jambes vous pouvez aussi utiliser de l'extrait fluide de feuilles à raison de 60 à 80 gouttes par jour.

Contre les états fiévreux, faites vous une décoction d'écorce de jeunes rameaux à raison de 25 g par litre d'eau. Enfin contre l'obésité vous pouvez utiliser une décoction de 30 g de chatons par litre d'eau.

Usage Externe :
En usage externe on utilise les feuilles et l'écorce de Noisetier pour traiter les plaies atones et les ulcères.

Pour cela vous pouvez utiliser une infusion de feuilles ou d'écorce en compresses ou en lotions sur la plaie ou l'ulcère. Vous pouvez aussi faire une infusion d'écorce dans un mélange d'eau et de vin à parties égales, en pansement sur les ulcères de jambe.

----------



Noyer
Juglans regia
Juglandacées

Description :
Le Noyer est un arbre, pouvant atteindre 30 m de haut, à feuilles caduques dont l'écorce lisse et argentée se fissure avec l'âge, et qui porte sur ses branches des feuilles vertes, lisses qui deviennent aromatiques si on les froisse. Ses branches portent au printemps ou au début de l'été des chatons mâles, puis des fruits seuls ou par groupes de 2 ou 3 à l'automne. Ces fruits sont les Noix que nous connaissons bien sous nos latitudes. La partie dure qui entoure le cerneau n'est pas comestible contrairement à ce dernier, verte et relativement "molle" au début de la pousse du fruit, elle devient par la suite brune et dure. L'huile de Noix, comestible et qui ne sèche pas, est utilisée pour fabriquer des savons. On fabrique avec l'enveloppe encore verte du fruit une teinture brune : le brou de Noix. Pour le faire, vous devrez faire une décoction de 500 g d'écorce fraîche de Noix pour deux litres d'eau, que vous ferez bouillir pendant 20 minutes.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles, le tronc et l'huile.

Usage Interne :

En usage interne, le Noyer est utilisé pour traiter le rachitisme, le lymphatisme, les adénopathies, la scrofulose, l'asthénie, les maladies osseuses, la tuberculose, les bronchites chroniques, le diabète, l'anémie, la goutte, les rhumatismes, les diarrhées et le ténia.

Pour tout ça vous pouvez prendre 1 à 2 g par jour d'extrait de Noyer. Vous pouvez aussi vous faire un vin tonique obtenu par macération de 50 g de feuilles fraîches par litre de vin, pendant 8 jours. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à liqueur avant les repas.

Contre la tuberculose, le lymphatisme, le rachitisme, les affections osseuses, la gourme et le diabète, vous pouvez utiliser une infusion d'une poignée de feuilles de Noyer par litre d'eau bouillante que vous laisserez infuser 15 min. Cette infusion est à boire à volonté, à raison d'au moins 3 verres par jour à jeun. Cette infusion calme la soif des diabétiques.

Contre la tuberculose vous pouvez vous fabriquer une potion constituée de 60 g d'extrait de feuilles de Noyer, 120 g de glycérine, et une quantité suffisante d'eau pour obtenir une potion de 300 ml. Cette potion est à prendre à raison d'une cuillerée à café après les repas.

Usage Externe :

En usage externe on utilise le Noyer pour soigner les pertes blanches, l'hyperhidrose palmaire et plantaire, les angines, les plaies atones, les abcès froids, les scrofules, les eczémas suintants, la blennorragie et le charbon.

Pour tout cela vous pouvez utiliser une décoction constituée de 2 poignées de feuilles ou de brou de Noix pour 2 litres d'eau à faire bouillir pendant 15 min. Cette décoction est à utiliser sous forme d'injections vaginales pour traiter les leucorrhées et les ulcérations du col de l'utérus, en lavements contre les diarrhées et les dysentries, en gargarisme contre les angines, en bains contre les engelures et les rougeurs des mains, en lavages et compresses contre les eczémas, l'impétigo, les pyodermites, le psoriasis, les ulcères de jambes et les plaies atones, en bains de pied contre l'hyperhidrose, et enfin en rinçages pour l'entretien des cheveux qu'elle rend plus foncés, souples et luisants.

Contre les scrofules, le rachitisme, la nervosité et l'affaiblissmeent général vous pouvez utiliser une forte décoction de 500 g de feuilles bouillies dans 5 litres d'eau que vous ajouterez à votre bain (vous pouvez y ajouter 2 kg de sel marin). Contre la transpiration excessive des mains faites vous des lavages fréquents avec une infusion de feuilles de Noyer, puis poudrez vos mains avec de la poudre de lycopode (soufre végétal).

Si vous voulez éviter les piqûres d'insectes et d'abeilles, frottez vous le visage et les mains avec des feuilles de Noyer. Vous pouvez aussi utiliser les feuilles comme cataplasme pour soulager les douleurs de la goutte. Et bouillies dans un peu d'eau ces mêmes feuilles forment un excellent cataplasme contre les ulcères atones, la gale et la teigne.

Enfin contre l'eczéma suintant, faites bouillir un mélange de feuilles de Noyer et d'écorce de Chêne (25g de chaque pour 2 litres d'eau), et exposez la zone touchée à la vapeur de ce mélange.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 19:54

O




Oignon
Allium cepa
Liliacées

Description :
L'Oignon fait partie de la même famille que l'Ail, et il lui ressemble beaucoup. Ses bulbes groupés portent de longues feuilles tubulaires vertes, qui apparaissent en automne. Celles-ci, dont la base est blanche, peuvent servir de ciboulette, et les bulbes sont bien connus de nos cuisines. L'Oignon fleurit rarement, mais ses bulbes sont renouvelés constamment. Il contient plusieurs vitamines (A, B1, B2, B, C et E), et ses pelures permettent de fabriquer un colorant naturel couleur jaune-ocre, qui peut servir à teinter les tissus.

Propriétés Médicinales :
L'Oignon est utilisé pour les mêmes usages que l'Ail. On utilise principalement le bulbe et son suc.

Usage Interne :

En usage interne, l'Oignon est utilisé contre l'asthénie, le surmenage physique et intellectuel, les oliguries, les parasites intestinaux, les rétentions liquidiennes (telles que les oedèmes, les ascites, les pleurésies, et les péricardites), l'hydropisie, la lithiase biliaire, les fermentations intestinales, l'atonie digestive, les infections génito-urinaires, les affections respiratoires, la grippe, les déséquilibres glandulaires, et l'arthériosclérose. On l'utilise aussi dans la prévention des thromboses, et de la sénescence, et contre l'azotémie, la chlorurémie, les rhumatismes, l'arthritisme, le prostatisme, le diabète, les adénites, le lymphatisme, et le rachitisme.

Pour tout cela on peut consommer l'Oignon cru ou après macération pendant quelques heures dans de l'huile d'Olive, comme condiment dans les salades, les potages, les hors d'oeuvres, etc .... On peut aussi prendre de l'Oignon haché fin pris dans du lait ou du bouillon, ou étalé sur une tartine beurrée ou huilée, ou prendre une macération faite d'un Oignon haché mis à macérer quelques heures dans de l'eau chaude, à prendre le matin à jeun avec quelques gouttes de Citron.

On peut aussi le prendre sous forme d'une alcoolature faite d'une macération d'Oignon frais dans son poids d'alcool à 90° pendant 10 jours, à prendre à raison de 3 à 5 cuillerées à café par jour (chaque cuillerée équivalant à 5 g d'Oignon). Ou sous forme d'alcool à 20 % à raison de 5 à 10 g par jour, pendant les repas, dans de l'eau sucrée, ou enfin sous forme de vin, constitué de 300 g d'Oignon haché finement, et de 100 g de miel blanc liquide que vous laisserez macérer pendant 48 heures dans 600 g de vin blanc avant de filtrer le tout, à raison de 2 à 4 cuillerées à soupe par jour.

Contre la grippe, laissez macérer 2 Oignons émincés dans un demi litre d'eau, et buvez 1 verre de cette macération entre les repas plus un au coucher, et ce pendant 15 jours. Contre les diarrhées et fermentations intestinales, faites vous une décoction constituée d'une poignée de pelures que vous laisserez bouillir 10 minutes dans un litre d'eau. Cette décoction est à prendre à raison d'un demi litre par jour. Contre la diarrhée des nourrissons, faites infuser 3 Oignons coupés dans un litre d'eau bouillante pendant 2 h, et sucrez l'infusion avant de la faire boire par petites quantités.

Contre les parasites intestinaux laissez macérer un gros Oignon émincé dans un litre de vin blanc pendant 6 jours, et buvez un verre de cette macération chaque matin au lever, pendant une semaine, durant la lune descendante. Ce traitement est à appliquer pendant 2 à 3 mois.

Contre la lithiase biliaire faites revenir un gros Oignon coupé fin dans 4 cuillerées à soupe d'huile d'Olive. Ajoutez 150 g d'eau et 40 g de saindoux non salé et laissez bouillir le tout 10 minutes. Cette préparation est à boire très chaude plusieurs soirs d'affilée, puis deux heures après, au moment du coucher, prenez une tasse de décoction de Bourdaine, constituée de 2 à 5 g d'écorce séchée pour une tasse à laisser infuser à froid pendant 4 à 6 heures, après ébullition. Ce traitement est à faire une fois par an.

Usage Externe :


En usage externe on utilise l'Oignon pour soigner les abcès, les panaris, les plaies, les brûlures, les ulcères, les furoncles, les piqûres de guêpes, les crevasses, les engelures, les verrues, les migraines, la congestion cérébrale, et les névralgies dentaires. On l'utilise aussi contre la surdité, les bourdonnements, les tâches de rousseur, et pour éloigner les moustiques.

Contre les plaies, ulcères, coupures et brûlures, utilisez la fine pellicule qui sépare chaque couche de l'Oignon comme pansement aseptique directement sur la lésion, recouvrez la d'une gaze et terminez le pansement. Contre les engelures, les crevasses et les écorchures appliquez des compresses de jus d'Oignon.

Contre les piqûres de guêpes et autres insectes, frottez la zone de la piqûre pendant 1 à 2 minutes avec un morceau d'Oignon après extraction du dard. Contre les abcès, et furoncles faites vous des cataplasmes d'Oignon cuit, et sachez qu'un Oignon chaud, cuit au four, aide à faire mûrir abcès, furoncles et phlegmons. Si vous avez un panaris, entourez le avec une pellicule d'Oignon.

Contre les verrues, faites vous un mélange d'Oignon, de sel marin et d'argile à parts égales, ou encore creusez une cavité dans un Oignon que vous remplirez de gros sel, et frottez la verrue avec le liquide obtenu, ou bien encore frottez la verrue avec une moitié d'Oignon rouge.

Contre les tâches de rousseur, faites vous des frictions avec un vinaigre dans lequel vous aurez fait macérer des Oignons broyés, ou avec du jus d'Oignon. Contre la rétention d'urine et l'oligurie vous pouvez vous faire des cataplasmes d'Oignons crus sur le bas ventre.

Contre les rhumatismes, vous pouvez vous faire des sinapismes avec des Oignons crus (comme avec l'Ail). Contre la congestion cérébrale, vous pouvez vous faire un traitement d'appoint en vous frottant les tempes avec un Oignon, et en emballant vos pieds dans 1 à 2 kg d'Oignons hachés pendant 8 à 10 h. Contre les migraines, vous pouvez vous faire des cataplasmes d'Oignons crus sur le front.

Contre les bourdonnements placez dans votre oreille un coton imbibé de jus d'Oignon, et contre la surdité faites chauffer un mélange de 30 g de suc d'Oignon et 30 g d'eau de vie, à appliquer à raison de 3 à 4 gouttes dans l'oreille, 3 fois par jour, dont une fois au coucher.

Contre les névralgies dentaires, placez dans la cavité douloureuse un tampon de coton imbibé de jus d'Oignon. Enfin un Oignon coupé en deux placé à coté du lit éloignera les moustiques.

----------



Oliban
Boswellia carterii

Description :
L'Oliban est la résine issue du Boswellia carterii (on l'obtient en incisant l'écorce pendant les jours très chauds). Le Boswellia a des feuilles semblables à celles du Poirier. La résine est utilisée depuis la Haute Antiquité par nombre de peuples et de cultures de l'Afrique à l'Europe en passant par le Moyen orient.

Propriétés Médicinales :
L'huile essentielle issue de la résine d'Oliban est réputée pour soigner les infections respiratoires, pour stimuler les défenses immunitaires, pour aider à l'expectoration, pour combattre l'inflammation et la douleur, et aiderait à cicatriser les plaies et à stopper les saignements. Elle serait aussi indiquée pour soulager les rhumatismes et l'arthrite.

Les fumigations de l'Oliban purifient et respiré il a un effet sédatif, mais attention à fortes doses il peut devenir légèrement psychotrope.

----------



Olivier
Olea europoea
Oléacées

Description :
L'Olivier est un arbre semper virens, pouvant atteindre 7 à 15 m de haut, à feuilles vert sombre, étroites et opposées. D'une grande longévité, résistant à la sécheresse, il pousse sur tout le pourtour méditerranéen. Ses fleurs de couleur crème sont odorantes. Il est cultivé depuis plus de 4000 ans pour son fruit huileux bien connu : l'Olive. L'huile d'Olive est obtenue par pression de l'Olive noire.

Propriétés Médicinales :
On utilise l'Olivier uniquement en usage interne, et on utilise principalement les feuilles et l'écorce.

L'Olivier est utilisé contre l'hypertension et ses troubles, contre l'athérosclérose, le diabète, la pléthore, l'excès d'urée dans le sang, la lithiase urinaire et l'angine de poitrine (en traitement de longue durée). Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion de 30 à 80 g de feuilles d'Olivier par litre d'eau que vous ferez bouillir puis que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre chaude à raison de 3 tasses ou plus par jour avant les repas. En cas d'hypertension alternez les cures de feuilles d'Olivier et de fleurs d'Aubépine.

Vous pouvez aussi prendre de l'extrait hydroglycérique total de feuilles fraîches à raison de 30 à 40 gouttes, 3 fois par jour, de la teinture à raison de 60 gouttes par jour avant les repas, de l'extrait mou aqueux à raison de 0,50 à 0,80 g par jour, ou de l'extrait fluide à raison de 3 à 5 g par jour.

Enfin n'hésitez pas à prendre de l'huile d'Olive vierge pressée à froid dans vos repas, elle fait partie du régime Crétois si réputé pour la santé (elle contient des antioxydants en grande quantité).

----------



Oranger
Citrus aurantium, dulcis, amara
Rutacées

Description :
L'Oranger est un arbre à feuilles coriaces, pouvant atteindre 10 m de haut, qui vit sous nos latitudes dans les zones chaudes. Les feuilles lancéolées et brillantes sont vert foncé, et les fleurs blanches très parfumées laissent la place à un fruit d'abord vert puis orange lorsqu'il est mûr : la fameuse Orange que tout le monde connaît. Les fleurs, les rameaux, les fruits et les pépins donnent une huile grasse et la fameuse eau de fleurs d'oranger.

Propriétés Médicinales :
On utilise l'Oranger uniquement en usage interne, et on utilise principalement les feuilles, les fleurs et l'écorce du fruit.

L'Oranger est utilisé contre les palpitations, le nervosisme, les maladies nerveuses, l'aérophagie, les insomnies, l'agitation nocturne, les migraines et la toux nerveuse. Pour tout cela vous pouvez le prendre sous forme d'une infusion d'une cuillerée à soupe de fleurs que vous laisserez infuser 10 minutes dans une tasse d'eau bouillante, à boire à raison de 2 ou 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre une infusion de 10 à 20 gr de feuilles par litre d'eau ou 3 à 4 feuilles par tasse d'eau bouillante que vous laisserez infuser 15 min. Cette infusion est à prendre à raison de 2 ou 3 tasses par jour, et on peut y ajouter une cuillerée à café d'eau de fleurs d'Oranger.

Vous pouvez aussi le prendre sous forme d'hydrolat de fleurs à raison de 20 à 40 gr par jour, ou enfin sous forme de potion des "trois hydrolats". Cette potion constituée de 50 g d'hydrolat de fleurs d'Oranger, et de 25 g à parts égales d'hydrolat de Tilleul et d'hydrolat de Laitue, est à prendre à raison de 2 à 4 cuillerées à café au coucher.

Enfin l'écorce d'Orange amère est un excellent remède contre l'acidité gastrique, que vous pouvez prendre sous la forme d'une infusion d'une cuillerée à café d'écorce coupée que vous laisserez bouillir et infuser pendant 20 min dans une tasse d'eau à prendre avant les repas.

----------



Origan
Origanum vulgare
Labiées

Description :
L'Origan est une plante aromatique bien connue des adeptes de la pizza. C'est une plante vivace ligneuse, pouvant atteindre 90 cm de haut, qui porte des feuilles ovales pétiolées vert foncé au goût piquant et des bouquets de fleurs de couleur blanche à pourpre à la fin de l'été. Les fleurs sont disposées en épis courts eux mêmes réunis en pannicules. Comme la Menthe et le Serpolet, c'est une plante qui pousse un peu partout et qui est donc facile à trouver. Ses fleurs permettent de fabriquer un colorant naturel rougeâtre.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les sommités fleuries et l'essence d'Origan.

Usage Interne :

En usage interne l'Origan est utilisé pour soigner les syndromes infectieux, l'atonie gastrique et l'inappétence, l'aérophagie, les ballonnements, l'absence de règles, les bronchites chroniques, la toux d'irritation, l'asthme, la tuberculose pulmonaire, les rhumatismes aigus ou chroniques et les rhumatismes musculaires.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion d'une cuillerée à dessert de sommités fleuries que vous laisserez infuser 10 min dans une tasse d'eau bouillante, à boire avant, pendant ou après chaque repas. Vous pouvez prendre aussi de l'essence d'Origan à raison de 3 à 5 gouttes dans du miel 2 à 4 fois par jour pour un adulte, et à raison d'une à 2 gouttes 2 à 3 fois par jour pour un enfant. Enfin vous pouvez prendre de l'extrait fluide à raison de 3 à 5 g par jour en plusieurs prises.

Attention : à fortes doses l'Origan est un excitant, à manier donc avec précaution pour les cardiaques et les nerveux.

Usage Externe :


En usage externe, l'Origan est utilisé pour traiter la pédiculose, les rhumatismes musculaires et articulaires et la cellulite.

Pour les rhumatismes et algies rhumatismales vous pouvez vous faire un cataplasme d'Origan recouvert d'un cataplasme chaud de Son ou de farine de Lin. Vous pouvez aussi vous faire un liniment antirhumatismal constitué de 5 g d'essence d'Origan et de 95 g d'alcoolat de Romarin, à utiliser en frictions sur les zones douloureuses.

Contre la cellulite vous pouvez utiliser une pommade constituée de 5 g d'alcoolature ou d'extrait fluide de Lierre grimpant, de 20 gouttes d'essence d'Origan, de 20 g de Lanoline, et de 40 g d'axonge ou de vaseline. Contre la pédiculose vous pouvez utilisez une pommade constituée 5 g de cire blanche fondue, de 85 g de vaseline et de 15 gouttes d'un mélange à parts égales d'essence d'Origan, d'essence de Verveine, d'essence de Thym et d'essence de Géranium.

Enfin mâcher des feuilles d'Origan ou appliquer un coton imbibé de jus frais sur une dent cariée soulage la douleur.

----------



Ortie
Urtica dioica
Urticacées

Description :

Il y a deux Orties principales : Urtica dioica ou Grande Ortie et Urtica urens ou Petite Ortie. La Grande Ortie peut atteindre les 1 mètre 50 de haut, alors que la Petite Ortie ne dépasse pas les 50 cm (il s'agit de l'Ortie des jardins). De façon générale l'Ortie possède un rhizome (une racine) vigoureux rampant, et sa tige verte porte des feuilles dentées couvertes de poils urticants (qui ne s'est pas déjà frotté douloureusement à ces feuilles piquantes). En été la tige porte aussi de petites fleurs. La tige fournit une fibre textile, et la plante entière peut être utilisée en cuisine (on fait de la bière et de la soupe d'Ortie, la cuisson ou le séchage détruisant les poils urticants).

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, la racine, les graines, et la plante entière.

Usage Interne :

En usage interne l'Ortie est utilisée pour traiter les hémorragies (hémoptysies, hématémèses, métrorragies, hématuries, épistaxis), l'hémophilie, l'anémie, le rachitisme, l'asthénie, la tuberculose, les dermatoses, les urticaires, les brûlures, les symptômes de la ménopause, le rhumatisme goutteux et chronique, et la néphrite. Elle sert aussi à soigner les ulcères gastriques et intestinaux (en traitement de fond), la lithiase biliaire, l'ictère, les diarrhées, les flatulences, l'entérite muco-membraneuse et l'énurésie des enfants.

Pour tout cela vous pouvez prendre de l'extrait fluide d'Ortie à raison de 2 à 4 cuillerées à café par jour. Vous pouvez aussi prendre un sirop d'Ortie constitué de 250 g de suc ajoutés à 250 g de sucre, à raison de 30 à 60 g par jour. Contre les rhumatismes, les diarrhées et la lithiase vous pouvez prendre une infusion constituée de 50 g de feuilles et de racines pour 1 litre d'eau à faire bouillir 2 à 3 minutes, puis à laisser infuser 20 minutes. Cette infusion est à boire à volonté. Contre les rhumatismes vous pouvez aussi prendre une décoction constituée de 50 g de racine coupée ou de la plante entière par litre d'eau à faire bouillir pendant 10 minutes. Cette décoction est à prendre en 48 h entre les repas.

Contre les hémorragies, et l'hémophilie, vous pouvez prendre le suc fraîchement exprimé de l'Ortie à raison de 100 à 125 g par jour à prendre en 3 fois. Contre l'ulcère gastrique et intestinal, et les affections du tube digestif et respiratoire vous pouvez prendre la racine ou la plante entière sous forme d'une décoction constituée d'un mélange de racines d'Ortie, de Plantain, de Genièvre et de Thym à boire chaud plusieurs fois par jour (boire 1 à gorgées à la fois). Enfin contre l'énurésie vous pouvez faire une pâte constituée de 15 g de semences d'Ortie pilées, de 60 g de farine de Seigle, d'eau et de miel, confectionnez 6 gâteaux avec que vous cuirez au four. Faites prendre à l'enfant un gâteau chaque soir pendant 15 à 20 jours.

Usage Externe :
En usage externe, l'Ortie est utilisée pour traiter les cancers, les tumeurs, le muguet, les aphtes, les infections bucco-pharyngées, et les hémorragies externes (saignement de nez par exemple). Elle sert aussi à soigner le cuir chevelu.

Pour tonifier le cuir chevelu vous pouvez faire bouillir les racines d'Ortie dans du vinaigre que vous appliquerez sur les cheveux. Pour activer la pousse des cheveux vous pouvez vous frictionner le cuir chevelu avec une macération constituée de 50 g d'un mélange à parts égales de racine d'Ortie et de Romarin pour un litre d'eau de vie. Contre la chute des cheveux, vous pouvez utiliser en applications une décoction de feuilles et de racines d'Orties auxquelles vous ajouterez de la racine de Bardane et du Thym. Vous pouvez aussi pour stimuler la repousse utiliser le suc d'Ortie mélanger avec les graines vertes de la Capucine à appliquer en friction sur les zones dénudées.

Contre les épistaxis vous pouvez utiliser du suc d'Ortie mis sur un tampon de coton. Enfin contre le Muguet, les aphtes, et les infection bucco-pharyngées, vous pouvez utiliser en gargarismes et en lavages de bouche une poignée de plante entière pour un demi litre d'eau que vous laisserez bouillir 30 minutes. Contre les saignements externes vous pouvez utiliser le suc frais sur un tampon de coton que vous appliquerez sur la zone qui saigne.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 20:43

R




Romarin
Rosmarinus officinalis
Labiées

Description :
Le Romarin est un condiment aromatique bien connu dans nos cuisines. C'est un arbuste dense, semper virens, pouvant atteindre 2 m de haut, à feuilles résineuses en forme d'aiguille. Ses branches se couvrent au printemps de délicates fleurs bleues, riches en pollens, et appréciées des abeilles.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, les fleurs, et l'huile essentielle.

Usage Interne :

En usage interne, le Romarin est utilisé pour soigner l'asthénie, le surmenage physique et intellectuel, l'hypotension, l'impuissance, la chlorose, les adénites, le lymphatisme, l'asthme, les bronchites chroniques, la coqueluche, et la grippe. On l'utilise aussi pour traiter les infections intestinales, les colites, les diarrhées, les flatulences, l'hépatisme, les cholécystites, les ictères par hépatite et par obstruction, les cirrhoses, la lithiase biliaire, l'hypercholestérolémie, les dyspepsies atoniques, les douleurs gastriques. Enfin on l'utilise aussi contre les rhumatismes, la goutte, les dysménorrhées, les leucorrhées, les migraines, les affections du système nerveux (hystérie, épilepsie, séquelles de paralysies, faiblesse des membres), les troubles cardiaques nerveux, les vertiges et les syncopes.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à dessert de feuilles ou de fleurs de Romarin par tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison d'une tasse avant ou après les repas. Vous pouvez aussi prendre 3 à 5 g d'extrait fluide de Romarin par jour, ou encore 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle de Romarin, à raison de 2 à 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel.

Usage Externe :

En usage externe, le Romarin est utilisé pour soigner les plaies, les brûlures, les rhumatismes, les douleurs musculaires, les pertes blanches, la pédiculose, la gale, la fatigue générale, la débilité des enfants, et la faiblesse de la vue.

Contre les rhumatismes, vous pouvez vous faire des compresses d'une décoction constituée d'une poignée de Romarin par litre d'eau, que vous laisserez bouillir 10 minutes. Cette décoction peut être utilisée en injections vaginales contre les leucorrhées, et en lotion pour désinfecter les plaies. Contre les rhumatismes vous pouvez aussi vous faire des frictions avec une solution alcoolique d'essence de Romarin à 2 %, ou avec un liniment constituée de 40 g de teinture de Gingembre, 2 g d'essence d'Origan, et de 60 g d'alcoolat de Romarin.

Contre les douleurs musculaires, vous pouvez vous faire des frictions avec un mélange d'essence de Romarin et d'huile d'Olive. Contre l'asthénie, la faiblesse de la vue, et les rhumatismes vous pouvez mettre du Romarin dans vos bains.

Attention : l'essence de Romarin à doses exagérées est fortement épileptisante. Veillez donc à ne pas en abuser


----------



Rose
Rosa gallica 'officinalis'
Rosacées

Description :
La Rose Rouge officinale ou Rose de Provins pousse sur le Rosier : un arbuste épineux pouvant atteindre 5,50 m de haut. Ses branches portent des feuilles caduques lancéolées finement dentées, et se couvrent de fleurs parfumées aux pétales d'un rose profond en été (on en extrait l'eau de Rose). Ces fleurs laissent la place en automne à des fruits riches en vitamines : les cynorhodons.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les pétales et les boutons.

Usage Interne :

En usage interne, la Rose est utilisée pour traiter les hémorragies, les leucorrhées, les diarrhées (y compris celles des enfants), la tuberculose pulmonaire et l'asthme.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée de 20 g de pétales de Rose par litre d'eau à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour avant les repas. Vous pouvez aussi prendre de la poudre de Rose à raison de 5 à 10 g par jour dans un liquide quelconque ou dans du miel.

Enfin contre la tuberculose pulmonaire, ou pour vous assurer au beau teint, vous pouvez consommer 50 à 100 g par jour de conserves de Roses. Vous les obtiendrez en mélangeant 750 g de sucre et 250 g de pétales frais de boutons de Rose. Ajoutez de l'eau de Rose afin d'obtenir une pâte de consistance égale au miel.

Usage Externe :

En usage externe, la Rose est utilisée pour traiter les aphtes, les leucorrhées, les plaies fongueuses et les inflammations des paupières.

Pour tout cela vous pouvez utiliser en lavages oculaires, injections vaginales ou compresses sur les plaies atones et ulcères, et en bains de bouche pour les aphtes et angines, une infusion constituée de 2 à 3 pincées de pétales de Rose pour une tasse d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 min. Pour les inflammations des paupières vous pouvez aussi appliquer directement des pétales frais.

Contre les angines, les aphtes et les leucorrhées, vous pouvez utiliser respectivement sous forme de gargarismes, ou sous forme d'injections vaginales du vinaigre rosat. Ce vinaigre est constituée de 60 g de pétales secs de Roses rouges, et de 750 g de vinaigre rouge fort, que vous laisserez macérer 1 semaine en agitant de temps en temps. Passez et filtrez. Pour les gargarismes diluez 1 à 2 cuillerées à soupe de ce vinaigre dans un verre d'eau chaude, et pour les injections vaginales diluez 1 cuillerée à soupe de ce vinaigre pour 1 litre d'eau tiède.

----------



Rue
Ruta graveolens
Rutacées
Toxique

Description :

La Rue est un sous-arbrisseau semper virens, pouvant atteindre 60 cm de haut. Ses branches portent des feuilles profondément lobées, de couleur bleu-vert, couvertes de glandes exsudant une huile essentielle fortement odorante. En été elles se couvrent aussi de fleurs jaunes.

Attention: la sève peut provoquer des éruptions cutanées, et la Rue est connue pour être abortive et toxique à fortes doses. A ne pas prendre donc sans suivi médical sérieux, et à éviter absolument en cas de grossesse.

Propriétés Médicinales :
On utilise la plante entière.

Usage Interne :

En usage interne, la Rue est utilisée pour soigner l'absence ou l'insuffisance de règles, les hystéries, les convulsions, la mélancolie et l'ascaris.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée de 1 g de feuilles de Rue pour une tasse d'eau bouillante, à prendre à raison de 2 tasses par jour. Vous pouvez prendre aussi de la poudre de Rue, sous forme de cachets ou de pilules à 0,05 g à raison de 5 à 10 par jour, ou de l'essence de Rue à raison de 2 à 6 gouttez dans une potion. Pour le traitement de l'absence de règle celui-ci n'est à prendre qu'au moment où les règles devraient avoir normalement lieu.

Usage Externe :

En usage externe, la Rue est utilisée pour soigner les ulcérations des gencives, la constipation et la pédiculose. Elle sert aussi à tenir éloignés les parasites, les bêtes venimeuses et les serpents.

Contre les ulcérations gingivales vous pouvez vous faire des bains de bouche avec l'infusion donnée plus haut. Contre la constipation, vous pouvez vous faire des lavements avec cette même infusion. Enfin pour détruire les poux, et la vermine, vous pouvez utiliser une décoction constituée de 30 à 340 g de Rue par litre d'eau.

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 20:53



Safran
Crocus sativus
Iridacées

Description :

Le Safran est une plante vivace à bulbe, pouvant atteindre 20 cm. Sa tige porte des feuilles ressemblant à des brins d'herbe. A l'automne une fleur mauve à 3 stigmates vermillons saillants apparaît à l'extrémité de la tige. Les stigmates sont récoltés et séchés. Ce sont eux qui forment le Safran utilisé en cuisine. Il faut 5000 stigmates (soit 1700 fleurs) pour faire 25 g de Safran, ce qui explique le prix exorbitant de ce condiment. Les stigmates peuvent aussi servir pour teindre les tissus en jaune or.

Attention : à forte dose le Safran peut devenir narcotique.


Propriétés Médicinales :
On utilise uniquement les stigmates.

Usage Interne :

En usage interne, le Safran est utilisé pour traiter les règles douloureuses et toutes les douleurs lombaires concomitantes, les dyspepsies atoniques, les toux quinteuses, les spasmes bronchiques, et l'asthme.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée de 15 g de Safran pour un litre d'eau, à faire bouillir et à laisser infuser 15 min. Cette infusion est à prendre à raison d'1 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre de la poudre de Safran sous forme de cachets à 0,25 g, à raison de 2 à 4 cachets par jour, ou de la teinture à raison de 2 à 5 g par prise de 10 à 20 gouttes toutes les 2 heures.

Usage Externe :

En usage externe, le Safran est utilisé pour soigner les troubles de la dentition (lors de la pousse des dents chez le bébé entre autre). Pour cela vous pouvez faire des frictions gingivales avec de la teinture de Safran coupée d'eau, de la poudre de safran pur mélangé dans du miel, ou du sirop du docteur Delabarre (vendu en pharmacie) qui contient du Safran.

----------



Sang de Dragon
Daemonorops draco
Arecacées

Description :

Le Sang de Dragon (Sanguis Draconis) est une résine obtenue à partir de plusieurs arbres : le Dracaena cinnabari (utilisé dans l'antiquité par les Romains), le Dracaena draco, et le Deamonorops draco. C'est ce dernier qui est actuellement la source principale du Sang de Dragon. On l'obtient en secouant les fruits (recouverts de résine) dans un sac en jute ou en les passant à la vapeur d'eau. Le Daemonorops draco est un palmier grimpant originaire d'Asie du Sud-Est. Les jeunes plants qui ressemblent à de petits palmiers sont dressés et poussent seuls. Puis la plante en grandissant devient grimpante, et elle s'accroche alors à un arbre proche pour continuer sa croissance. Sa tige est couverte de nombreuses épines souples et aplaties, de couleur sombre, qui se rejoignent à la base. Elle porte des feuilles pennées alternes, qui font de 30 à 45 cm de long. Les fleurs se présentent sous la forme d'un spadice hermaphrodite, qui laisse ensuite la place à de petites baies arrondies couvertes d'écailles, de couleur rouge et grosses comme des cerises. Le Sang de Dragon est utilisé comme teinture et comme pigment pour la fabrication de vernis et d'encres. Il sert entre autre à vernir les violons.

Propriétés Médicinales :

Les Chinois utilisent le Sang de Dragon dans leur médecine traditionnelle pour contrôler les saignements et la douleur, pour soigner les blessures et les contusions et pour activer la circulation sanguine.

----------



Sauge
Salvia officinalis
Labiées

Description :
La Sauge est une plante à feuilles persistantes texturées, de couleur gris-vert, pouvant atteindre 80 cm de hauteur. Ses tiges se couvrent en été de fleurs le plus souvent bleu-mauve, mais parfois roses ou blanches.

Attention : évitez absolument l'auto-médication avec la Sauge, car sur certains terrains un mauvais usage de la Sauge peut provoquer des cancers du sein. Elle est à proscrire totalement pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, les fleurs, et l'huile essentielle (Attention : elle est toxique et épileptisante, même à faibles doses. Elle est deux fois plus toxique que celle de l'Absinthe).
Usage Interne :

En usage interne, la Sauge est utilisée pour traiter toutes les faiblesses organiques, l'asthénie, la neurasthénie, les dyspepsies par atonie gastro-intestinale, les digestions lentes, l'inappétence, les affections nerveuses (tremblements, vertiges, paralysies), l'apoplexie, les bronchites chroniques et l'asthme. On s'en sert aussi pour soigner les sueurs nocturnes des tuberculeux et des convalescents, les sueurs profuses des mains et des aisselles, les adénites, le lymphatisme, les fièvres intermittentes, la diurèse insuffisante, l'hypotension, les dysménorrhées, les règles insuffisantes, la stérilité, les symptômes de la ménopause, les diarrhées des tuberculeux et des nourrissons, la cancérose. Enfin on s'en sert pour faire tarir la lactation.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée de 20 g de feuilles et de fleurs pour un litre d'eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre 30 à 40 gouttes de teinture de Sauge, 2 fois par jour dans un peu d'eau chaude, ou de l'essence de Sauge à raison de 2 à 4 gouttes, 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel, ou de la poudre de Sauge à raison d'1 à 4 g par jour.

Contre les troubles nerveux et contre les sueurs, vous pouvez prendre de l'extrait fluide de Sauge stabilisée à raison d'une cuillerée à café dans une infusion de Mélisse, à prendre le soir. Contre l'asthénie, la fatigue intellectuelle et physique, la neurasthénie, la dystonie neuro-végétative, et en cas de convalescence, vous pouvez prendre un vin stimulant constitué de 80 g de feuilles de Sauge que vous laisserez macérer pendant une semaine dans un litre de vin rouge ou blanc. Ce vin est à prendre à raison d'1 à 3 cuillerées à soupe après les repas. Ce vin peut aussi être utilisé en application locale sur les aphtes.

Enfin contre les sueurs de la ménopause et de la tuberculose, vous pouvez prendre une potion constituée de 50 g d'extrait fluide de Sauge stabilisée, de 30 g de sirop de fleurs d'Oranger et dune quantité d'eau suffisante pour 150 cc. Cette potion est à prendre à raison d'une cuillerée à soupe au coucher.

Usage Externe :

En usage externe, la Sauge est utilisée pour soigner les leucorrhées, les aphtes, les stomatites, les angines, les laryngites, les névralgies dentaires, l'asthme, les plaies atones, les ulcères, les dermatoses, la débilité infantile, le rachitisme, la scrofulose, l'alopécie et les piqûres de guêpes et d'insectes. Enfin elle sert aussi à désinfecter les habitations.

Contre les aménorrhées, les dysménorrhées, et la stérilité, vous pouvez prendre des suppositoires constitués de 0,25 g d'extrait fluide de Sauge stabilisée, d'1 g d'onguent populeum, de 3 g de beurre de cacao, et d'une quantité suffisante de cire blanche pour un suppositoire. Ces suppositoires sont à prendre à raison d'1 à 2 par jour.

Contre les aphtes, les stomatites, les ulcérations de la bouche, les leucorrhées, les ulcères de jambe, les plaies atones, les dermatoses et les eczémas, vous pouvez vous faire respectivement des bains de bouche, des injections vaginales, ou des compresses avec une décoction constituée d'une poignée de fleurs et de feuilles de Sauge pour un litre d'eau, à laisser bouillir 10 min.

Contre les alopécies vous pouvez vous faire des frictions avec un mélange à parts égales de teinture de Sauge et de rhum. Contre les piqûres d'insectes et de guêpes vous pouvez appliquer des feuilles de Sauge froissées sur la piqûre.

Sur les plaies atones, les ulcères et les contusions vous pouvez appliquer une pommade constituée de 30 g de feuilles de Sauge, 30 g de feuilles de Lierre terrestre, 250 g d'axonge et 45 g de cire blanche. Faites cuire le tout ensemble et retirez les plantes.

Contre l'asthme vous pouvez fumer les feuilles séchées, et pour traiter les enfants affaiblis, les rachitiques, les scrofuleux et les rhumatisants, vous pouvez ajouter de l'infusion de Sauge à leur bain.

----------



Saule blanc
Salix alba
Salicacées

Description :
Le Saule Blanc est un arbre à feuilles caduques, poussant près de l'eau, qui peut atteindre 25 m de haut. Ses branches portent des feuilles lancéolées vertes sur le dessus, et argentées et velues sur le dessous, et des chatons jaunâtre au printemps. Son écorce de couleur gris foncé se reconnaît à ses profondes fissures. Celle ci contient de l'acide salicylique, qui est à l'origine de l'aspirine.

Propriétés Médicinales :

On utilise principalement les feuilles, les chatons et surtout l'écorce.

Usage Interne:

En usage interne, le Saule blanc est utilisé pour traiter l'excitation génitale (nymphomanie, spermatorrhée, priapisme), les névralgies rhumatismales, les douleurs des règles, l'angoisse, l'anxiété, les insomnies des neurasthéniques, la lithiase biliaire, l'hyperacidité gastrique, l'arthritisme et les états fébriles.

Pour tout cela vous pouvez prendre une décoction de 20 à 35 g d'écorce sèche et concassée pour un litre d'eau, que vous laisserez bouillir 5 min, puis infuser 10 min. Cette décoction est à prendre à raison de 2 ou 3 tasses par jour.

Contre l'angoisse, l'anxiété, les insomnies, et les douleurs des règles, vous pouvez prendre une infusion d'une cuillerée à dessert de chatons ou de feuilles pour une tasse d'eau bouillante, à laisser infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour avant ou entre les repas.

Contre les douleurs des règles et l'excitation génitale vous pouvez prendre de l'extrait fluide de chatons à raison d'une cuillerée à café dans une infusion, 1 à 3 fois par jour. Contre les douleurs des règles vous pouvez prendre de l'extrait fluide à raison de 5 à 10 g par jour.

Contre la lithiase biliaire, l'hyperacidité gastrique, et les état fébriles vous pouvez prendre de l'extrait hydro-alcoolique à raison de 2 à 3 g pour les problèmes digestifs, et de 4 à 8 g pour la fièvre. Vous pouvez aussi prendre de la poudre d'écorce à raison de 5 à 10 g dans du sirop ou du miel.

Enfin contre la fièvre vous pouvez prendre une macération constituée de 50 g de poudre d'écorce, que vous laisserez macérer 15 j dans un litre de vin rouge. Cette macération vineuse est à prendre à raison d'un verre à Bordeaux avant les deux repas principaux.

Usage Externe:

En usage externe, le Saule blanc est utilisé pour soigner les plaies, les ulcères, les cors et les verrues.

Sur les plaies et les ulcères vous pouvez faire des lavages avec une décoction prolongée de 30 à 60 g d'écorce par litre d'eau. Sur les cors et les verrues vous pouvez faire des emplâtres avec un mélange de vinaigre et de cendre de saule ou des feuilles pilées.

----------



Sorbier des oiseleurs
Sorbus aucuparia
Rosacées

Description :

Le Sorbier des oiseleurs est un arbre à feuilles caduques pouvant atteindre 15 m de haut. Ses feuilles opposées sont lancéolées et dentées. Ses branches se couvrent au printemps de corymbes de fleurs couleur crème, et en automne de baies rouges vif en grappes. Celles-ci riches en vitamine C, sont trop acides pour être mangées crues, par contre elles font une excellente gelée.

Attention : Si vous voulez utiliser les fruits pour faire de la gelée ou de l'eau de vie, veillez à retirer les graines, celles-ci contiennent de l'acide cyanhydrique.


Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les baies, et uniquement en usage interne.

Le Sorbier des oiseleurs est utilisé pour soigner les diarrhées des vieillards et des tuberculeux, les dysenteries chroniques, les maux de gorge, les hémorroïdes, et les pertes blanches (ou leucorrhées).

Pour tout cela vous pouvez utiliser une décoction de 50 g de baies de Sorbier par litre d'eau, à laisser bouillir 30 min, sucrez et buvez ou utilisez la en gargarisme (contre les maux de gorge), en lavements (contre les hémorroïdes) ou en douches vaginales (contre les pertes blanches).

Contre les diarrhées et la dysenterie, vous pouvez prendre de l'extrait fluide à raison d'1 à 2 g par jour, ou une potion constituée de 3 g à parts égales d'extrait fluide de Pimprenelle et d'extrait fluide de baies de Sorbier, de 20 gouttes de Morelle, de 80 g de sirop de Coing et d'une quantité d'hydrolat de Tilleul suffisante pour 150 ml. Cette potion est à prendre à raison d'une cuillerée à soupe toutes les deux heures.

Contre les maux de gorge, vous pouvez prendre un sirop constitué d'un litre de jus de baies fraîchement exprimé et de 1900 g de sucre, faites bouillir et passez le tout. Ce sirop est à prendre à raison de 5 à 6 cuillerées à café par jour.

----------



Souci
Calendula officinalis
Composées

Description :

Le Souci est une plante annuelle pouvant atteindre 70 de haut. Sa tige charnue porte des feuilles obovales pubescentes et des fleurs composées simples ou doubles de couleur orange. Les pétales servent à produire une teinture jaune, qui peut colorer aussi bien le riz et les poissons, que les fibres et les tissus.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles et les fleurs, surtout fraîches.

Usage Interne :

En usage interne, le Souci est utilisé pour traiter l'insuffisance et les douleurs des règles (principalement chez les névropathes et les anémiées), la congestion hépatique, la scrofulose, les oliguries, les ulcères gastriques et intestinaux, et les cancers de l'utérus et de l'estomac.

Pour tout cela, vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à dessert à laisser infuser 10 min dans une tasse d'eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison d'une tasse avant chaque repas. Pour les problèmes menstruels, il faut commencer à prendre cette infusion une semaine avant les règles. Vous pouvez prendre aussi de la teinture de Souci, à raison de 2 à 4 g par jour, ou de l'extrait mou à raison de 0,30 à 0,50 g par jour.

Contre les problèmes menstruels vous pouvez prendre une potion constituée de 10 g d'extrait de Souci, 3 g de teinture de Morelle, 5 g d'alcoolat de Mélisse et d'une quantité de sirop simple suffisante pour 200 ml. Cette potion est à prendre à raison de 2 à 4 cuillerée à dessert par jour. Contre le cancer de l'utérus et de l'estomac vous pouvez prendre une décoction de 30 g de Souci par litre d'eau. Cette décoction est à prendre à raison de 5 tasses par jour.

Usage Externe :

En usage externe, le Souci est utilisé pour soigner tumeurs ulcérées, les verrues, les ulcères, les crevasses, les engelures ulcérées, les plaies de toute sorte y compris les cancéreuses, les adénites, les mammites, la furonculose, les abcès, l'eczéma, les dartres, l'acné, l'impétigo, les brûlures et les irritations cutanées.

Pour tout cela vous pouvez vous faire des compresses avec un mélange constitué de 2 cuillerées à caféde teinture mère de Souci pour un bol d'eau. Vous pouvez aussi appliquer de l'alcoolature de Souci à 10 % dans de l'eau, ou de la pommade de Calendula.

Pour soigner les plaies, les brûlures, les engelures ulcérées, l'impétigo, les tumeurs ulcérées, les furoncles et l'acné, vous pouvez vous faire des bains, des lavages et des compresses avec une décoction constituée de 2 poignées de Souci par litre, à laisser bouillir 10 min.

Contre l'impétigo, l'ecthyma, et les eczémas squameux ou lichénoïdes vous pouvez appliquer une pâte constituée de 5 g de teinture de Souci, et de 10 g à parts égales d'oxyde de zinc, de lanoline et de vaseline. Contre les verrues et les cors, vous pouvez appliquer sur la zone à traiter des feuilles de Souci fraîches écrasées

----------



Sureau noir
Sambucus nigra
Caprifoliacées

Description :

Le Sureau noir est un arbre commun buissonnant, à feuilles caduques, pouvant atteindre 10 m de haut. Ses branches portent des feuilles lancéolées dentées, et se couvrent au début de l'été de corymbes de fleurs en étoiles couleur crème. Son bois et ses feuilles dégagent une odeur forte, assez désagréable, alors que les fleurs ont une odeur de muscat, qui en fait un bon condiment. En automne, ses fleurs laissent place à des grappes de baies noires. Le Sureau permet d'obtenir des teintures vertes, violettes ou noires.

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement la seconde écorce (celle de branches d'un ou deux ans), les fleurs et les baies.

Usage Interne :

En usage interne, les baies de Sureau sont utilisée pour soigner la constipation et les névralgies. La seconde écorce est utilisée pour traiter le rhumatisme, la goutte, l'hydropisie, les néphrites, la lithiase urinaire, la rétention liquidienne (quelle qu'elle soit), et l'épilepsie essentielle. Les fleurs quant à elles sont utilisées pour traiter les rhumes, les bronchites, l'asthme, le rhumatisme, les fièvres éruptives (rougeole, scarlatine), les affections rénales, les cystites, et la tuberculose.

Pour tout ce que soigne la seconde écorce vous pouvez prendre de l'extrait aqueux de seconde écorce de Sureau à raison de 0,20 à 1 g par jour.

Contre la constipation et les névralgies, vous pouvez prendre 20 à 30 g de suc de baies de Sureau le matin, ou 20 à 30 g d'extrait. Contre les rhumatismes, la goutte et les rétentions liquidiennes, vous pouvez prendre une décoction constituée de 2 poignées de seconde écorce de Sureau par litre, à faire réduire de moitié. Cette décoction est à prendre dans la journée.

Contre les bronchites, les rhumatismes et les fièvres éruptives, vous pouvez prendre une infusion constituée d'une poignée de fleurs par litre d'eau bouillante, à laisser infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à volonté.

Contre les affection rénales et les cystites vous pouvez prendre une tisane constituée de 10 g à parts égales de fleurs de Sureau, de fleurs de Bourrache et de fleurs de Souci, de 20 g de Pariétaire, et de 600 g d'eau bouillante à laisser infuser 1 h. Passez en exprimant et ajoutez 100 g de sirop de Menthe. Cette tisane est à prendre à raison d'un verre toutes les 24 h.

Contre l'ascite et la néphrite, vous pouvez prendre un apozème diurétique, constitué de 10 g d'écorce de Sureau et de 400 g d'eau à laisser bouillir 2 min, et à laisser infuser 10 min. Ajoutez ensuite 3 g d'extrait de Genièvre. Cet apozème est à prendre à raison d'une cuillerée à soupe toutes les 2 heures. Vous pouvez aussi prendre un vin diurétique constitué de 10 g d'écorce moyenne de Sureau à laisser macérer pendant 2 j dans un litre de vin blanc. Ce vin est à prendre à raison de 100 à 150 g par jour.

Contre l'épilepsie essentielle vous pouvez prendre une infusion constituée de 50 g de seconde écorce de Sureau dans 150 g d'eau chaude, à laisser infuser 48 h. Cette infusion est à prendre le matin, à jeun, moitié par moitié à un quart d'heure d'intervalle. Ce traitement est à prendre chaque semaine pendant 2 mois.

Usage Externe :


En usage externe, les fleurs de Sureau sont utilisées pour traiter les dermatoses, les furoncles, les engelures et les affection oculaires.

Pour tout cela vous pouvez vous faire des compresses, des bains chauds ou des bains d'yeux avec une infusion constituée de 2 poignées de fleurs à laisser infuser 10 min dans un litre d'eau.


Dernière édition par elsamarie le Ven 1 Oct - 20:58, édité 1 fois
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 20:54

T




Tabac
Nicotiana tabacum
Solanacées

Description :

Le Tabac est une plante annuelle ou bisannuelle, pouvant atteindre 1,20 m de haut, à grandes feuilles alternes, ovales et allongées. Sa tige rigide porte en été des fleurs tubuleuses de couleur blanc-vert à rose, au sommet aplati.

Propriétés Médicinales :

Les Amérindiens utilisent les feuilles en cataplasmes pour soigner les entorses, les coupures, les morsures infectées ou les peaux à problèmes. Ils utilisent aussi le jus issu des feuilles en application externe pour soulager les névralgies faciales. Enfin les feuilles mouillées soignent les hémorroïdes. Le Tabac est aussi utilisé en homéopathie.

Attention : les feuilles sont narcotiques si on les fume ou si on boit leur jus, et la fumée du Tabac contient de nombreux composés chimiques toxiques et cancérigènes.


----------



Thym
Thymus vulgaris
Labiées

Description :

Le Thym, condiment bien connu de la cuisine méditerranéenne, est un sous-arbrisseau ramifié à tiges ligneuses, qui ne dépasse pas les 40 cm de haut, et qui pousse un peu partout sur le pourtour Ouest du bassin méditerranéen. Ses tiges portent de nombreuses petites feuilles pointues, très aromatiques, et se couvent en été de petites fleurs bilabiées couleur lilas. Ses racines de couleur brun-grisâtre forment une touffe dense (c'est ce qui permet à la plante de pousser presque n'importe où y compris sur des falaises).

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, les fleurs, et l'huile essentielle rectifiée (on en enlève les substances irritantes).

Usage interne :


En usage interne, le Thym est utilisé pour soigner l'asthénie physique et psychique, les angoisses, la neurasthénie, les déficiences nerveuses, l'anémie des enfants, l'hypotension, la chlorose, les toux convulsives, les affections pulmonaires (emphysèmes, mycose, bronchites), la tuberculose et l'asthme. On s'en sert aussi pour traiter l'atonie digestive, les parasites intestinaux (ascaris, oxyures, ankylostomes, ténia), les infections intestinales (typhoïde) et urinaires, les affections dues au froid (rhume, grippe, courbatures, frissons, angines), les maladies infectieuses, la furonculose, la suppression accidentelle des règles, les leucorrhées, les rhumatismes, les insomnies et les troubles circulatoires.

Pour tout cela vous pouvez prendre régulièrement du Thym comme condiment dans vos potages, viandes, et autres plats. Vous pouvez aussi prendre une infusion constituée d'une branche de Thym par tasse, que vous ferez bouillir pendant 2 à 3 secondes, et que vous laisserez infuser 10 min. Vous pouvez la sucrer ou non (au miel de préférence). Cette infusion est à prendre à raison de 3 à 4 tasses par jour entre ou après les repas. Vous pouvez aussi prendre de l'huile essentielle de Thym, à raison de 3 à 5 gouttes par jour, 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel, ou prendre des pilules constituées chacune d'un mélange de 0,10 g à parts égales d'essence de Thym, de savon amygdalin et de poudre de Guimauve. Ces pilules sont à prendre à raison de 4 à 6 pilules par jour après les repas.

Contre les toux spasmodiques (coqueluche), vous pouvez associer l'essence de Thym avec celle de l'Eucalyptus et du Cyprès. Enfin contre l'angine vous pouvez mâcher du Thym.

Usage externe :


En usage externe, le Thym est utilisé pour soigner les dermatoses, les furoncles, les plaies, les leucorrhées, la fatigue générale, le rhume, la grippe, l'angine, les rhumatismes articulaires et musculaires, la goutte, l'arthritisme, la chute des cheveux, les plaies, la pédiculose et la gale. Le Thym sert aussi dans les soins buccaux et dentaires.

Contre les rhumatismes, les dermatoses, les myalgies, vous pouvez utiliser de la pommade de Thym. Contre les rhumatismes vous pouvez aussi hacher du Thym, le faire chauffer, le mettre dans une gaze et l'appliquer chaud. Vous pouvez aussi vous faire un bain aromatique constitué de 500 g de Thym bouillis dans 4 litres d'eau que vous ajouterez à votre bain (efficace aussi pour l'arthritisme, la goutte et l'asthénie). Pour les arthritiques vous pouvez aussi faire un grand bain auquel vous ajouterez 2 g d'essence de Thym, 0,50 g d'essence d'Origan, 1 g d'essence de Romarin, 1 g d'essence de Lavande, et 350 g de sous-carbonate de soude.

Pour soigner les plaies vous pouvez faire des compresses avec une décoction de Thym, et pour traiter les piqûres d'insectes et les morsures de serpent, vous pouvez faire un traitement d'appoint en appliquant de l'essence de Thym, ou la plante froissée.

Contre le rhume, la grippe et l'angine, vous pouvez vous faire des inhalations avec un mélange de 0,25 g de menthol, 5 g de baume du Pérou, 10 g d'essence de Thym et 80 g d'alcool à 90°. Mettez une cuillerée à café de ce mélange dans un bol d'eau très chaude, et faites vous 2 à 3 inhalations par jour.

Contre la chute des cheveux, vous pouvez appliquer sur le cuir chevelu une décoction constituée d'une poignée de Thym pour un litre d'eau. Laissez bouillir jusqu'à ce que le mélange ait réduit de moitié.

----------



Tilleul
Tilia europoea
Tiliacées

Description :
Le Tilleul est un arbre, à très petites fleurs odorantes de couleur crème, pouvant atteindre 40 m de haut. Ses branches portent des feuilles rondes, pointues à leur extrémité, et finement dentées, portant sur le dessus des touffes de poils pâles. Les aphidiens des feuillent produisent du miellat. Les fleurs laissent ensuite la place à des fruits accrochés à ce qui ressemble à une feuille séchée (les enfants s'amusent à les faire voler).

Propriétés Médicinales :
On utilise le Tilleul quasi exclusivement en usage interne. On utilise principalement les feuilles et les fleurs.

Le Tilleul est utiliser pour traiter les spasmes, les indigestions, les insomnies, les névroses, l'hystérie, l'hypochondrie, l'athérosclérose, la pléthore, les migraines, et les états fébriles.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une pincée de fleurs par tasse d'eau bouillante (soit 15 à 30 g par litre), à laisser infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 4 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre de l'hydrolat de fleurs de Tilleul à volonté, ou de l'extrait fluide à raison de 10 à 20 g par jour.

Contre les affections nerveuses, l'asthme, la toux spasmodique, les convulsions, les migraines et les vomissements nerveux, vous pouvez ajouter des feuilles d'Oranger à l'infusion de fleurs de Tilleul. Contre les convulsions infantiles et la fatigue nerveuses, vous pouvez prendre un bain dans lequel vous aurez mis des fleurs de Tilleul (seul cas d'usage externe).

Contre la pléthore, vous pouvez prendre une mixture constituée de 50 g d'extrait fluide de Tilleul, 450 g d'hydrolat de Tilleul et 500 g de sirop des 5 racines. Cette mixture est à prendre à raison de 2 à 3 verres de bordeaux par jour.



avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  elsamarie le Ven 1 Oct - 21:24

V




Valériane
Valeriana officinalis
Valérianacées

Description :
La Valériane est une plante pouvant atteindre 1,50 m de haut. Ses tiges portent des feuilles composées qui sentent la cosse de pois, et en été des bouquet de fleurs rose pâle sentant le miel. Sa racine stimule la production de phosphate des plantes voisines. On l'appelle aussi herbe aux chats, car elle les attire irrésistiblement (les chats en sont fous).

Propriétés Médicinales :
On utilise la Valériane exclusivement en usage interne. On utilise principalement la racine et la plante entière.

La Valériane est utilisée pour soigner la neurasthénie, les névroses, l'hystérie, l'hyperexcitabilité psychique et sensorielle (spasmophilie), les convulsions infantiles, l'insomnie, la tachycardie, les bouffées de chaleur et l'asthme nerveux. Elle sert aussi d'adjuvant dans le traitement contre l'épilepsie.

Attention : la Valériane n'est pas à utiliser à forte doses, ni pendant trop longtemps, sinon elle peut entraîner une toxicomanie.
Pour tout cela vous pouvez utiliser en cure de 8 à 10 jours, séparées par des intervalles de 15 j à 3 semaines. Vous pouvez prendre une macération constituée de 100 g de racine de Valériane pour un litre d'eau tiède, que vous laisserez macérer 12 heures. Cette macération est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour entre les repas (elle n'a pas bon goût). Vous pouvez aussi faire vos cures avec de l'alcoolature de Valériane à raison de 2 à 10 g par jour en potion, ou de l'intrait en solution à 2 %, à raison d'1 à 3 cuillerées à café par jour. Vous pouvez prendre aussi 1 à3 g d'extrait mou sous forme de pilule ou de sirop, de l'extrait fluide à raison de 10 à 15 g par jour, ou de l'hydrolat à raison de 20 à 40 g par jour.

Contre l'épilepsie, les convulsions et la polydipsie, vous pouvez prendre de la poudre de racine, sous forme de cachets, à raison de 2 à 10 g par jour. Pour les enfants, la dose à réduire à 0,20 à 0,40 g par année d'âge et par jour. Contre l'insomnie, vous pouvez prendre un hydrolat sédatif constitué de 25 g d'hydrolat de Valériane, 50 g d'hydrolat de Marjolaine, et 25 g d'hydrolat de Laitue. Ce mélange est à prendre à raison d'1 à 3 cuillerées à soupe au coucher.

----------



Verveine
Verbena officinalis
Verbénacées

Description :
La Verveine officinale est une plante vivace pouvant atteindre 80 cm de haut. Sa tige ramifiée porte des feuilles inférieures profondément découpées et des feuilles supérieures glabres. Elle se couvre au milieu de l'été d'épis denses de petites fleurs tubulées rose-lilas pâle. On l'appelle aussi Herbe sacrée (ce surnom vient du fait qu'elle était hautement sacrée dans les cultures de l'antiquité).

Propriétés Médicinales :
On utilise la plante une fois fleurie.

Usage interne :


En usage interne, la Verveine est utilisée pour traiter les douleurs gastriques, les rhumatismes, les névralgies, les migraines, le paludisme et les cellulites douloureuses. Elle sert aussi à préparer l'accouchement, et à traiter l'insuffisance lactée des nourrices.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à dessert de plante coupée pour une tasse d'eau. Faites bouillir et laissez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre de l'extrait fluide de la fleur stabilisée à raison d'1 à 2 cuillerées à café par jour.

Usage externe :


En usage externe, la Verveine est utilisée pour soigner les contusions, les entorses, les plaies et les névralgies.

Pour cela on applique en compresses chaudes sur la zone à traiter une décoction constituée d'une poignée de plante pour un litre d'eau, de vinaigre ou de vin, que vous ferez bouillir pendant 10 minutes.

----------



Vétiver
Vetiveria zizanoides
Poacées

Description :

Le Vétiver est une plante vivace, originaire d'Asie tropicale, dont la hauteur peut atteindre 1,80 m. Ses tiges dressées et ses longues feuilles étroites forment des touffes denses aisément reconnaissables. Son rhizome et ses racines sont aromatiques. La distillation de cette racine produit une essence dont l'odeur ressemble à celle de la fougère, utilisée en parfumerie comme note de fond dans des parfums aussi bien masculins que féminins. En Inde et en Asie du Sud-Est, le Vétiver est planté sous forme de haies afin d'éviter l'érosion des sols.

Propriétés Médicinales :
En Indonésie, on utilise le Vétiver pour soigner les rhumatismes, et en aromathérapie, l'essence de Vétiver sert à faire baisser la tension artérielle. La poudre de racines est utile pour éloigner les insectes (dont les mites) des vêtements.

----------



Violette
Viola odorata
Violacées

Description :
La Violette est une plante sans tiges, à feuilles festonnées en forme de coeur. Elle se couvre au printemps de fleurs violettes ou blanches, à 5 pétales, avec une marque jaune, et délicatement parfumées. Ses racines horizontales produisent des stolons. Elle est utilisée en confiserie et patisserie (les fleurs de Violette cristallisées sont délicieuses).

Propriétés Médicinales :
On utilise principalement les feuilles, les fleurs, et la racine.

Usage interne :


En usage interne, la Violette est utilisée pour soigner les bronchites, les stases bronchiques, la toux, les inflammations du tube digestif et des voies urinaires, la constipation, les fièvres éruptives, l'ulcère gastrique ou duodénal, et les angines.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à dessert de fleurs par tasse d'eau. Faîtes bouillir et laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 à 4 tasses par jour. Ou un sirop constitué de 100 g de fleurs de Violette, 500 g de sucre et 300 g d'eau. Faîtes cuire jusqu'à obtenir la consistance d'un sirop. Ce sirop est à prendre à raison de 30 à 50 g par jour.

Contre la bronchite vous pouvez prendre une décoction constituée de d'une cuillerée de racine de Violette par tasse, que vous ferez bouillir 5 minutes. Pour obtenir un effet vomitif, poussez la dose à 3 à 4 cuillerées à café de racine par tasse. Pour obtenir l'effet vomitif vous pouvez aussi prendre 1 à 5 g de poudre de racine.

Contre la bronchite vous pouvez aussi prendre une potion expectorante constituée de 5 g de racine de Violette pour 150 g d'eau, que vous ferez bouillir pendant 15 minutes. Passez et ajoutez 50 g de sirop de fleurs de Violette. Cette potion est à prendre à raison d'une cuillerée à soupe toutes les 2 h.

Contre la constipation, vous pouvez prendre le suc issu des fleurs fraîchement broyées avec leur calice, ou décorer vos salade, l'été, avec des fleurs de Violette fraîches. Enfin pour "purger" le corps vous pouvez prendre 50 g de suc des feuilles.

Usage externe :


En usage externe, la Violette est utilisée pour soigner les gerçures des seins, et les inflammations ophtalmiques.

Pour cela appliquez sur les gerçures des feuilles Violettes cuites dans de l'eau ou des feuilles fraîches finement broyées. Pour les inflammations des yeux vous pouvez vous faire des bains oculaires avec une décoction de fleurs de Violette.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes et leurs propriétés médicales par Loupameth

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum