Bibliothéque d'Elsamarie

Plaies et point de suture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Plaies et point de suture

Message  elsalucie le Lun 20 Sep - 13:03

Je plaisante. Quoique… Tout ce que vous venez de m’énoncer est très juste. Donc pour résumer, en cas de point de suture (quand la plaie n’est pas délabrée) nous avons besoin :

* D’une aiguille, en bronze de préférence.
* Porte aiguille
* Une pince courbe de petite taille
* De fil
* D’un désinfectant
* Un ciseau. A moins que vous ayez de bonnes dents.
* Et un rasoir.



Deedee inscrivit au tableau les « ustensiles » utile pour les sutures et se retourna vers sa classe.

-Pour l’aiguille, comme je viens de vous le dire, mieux vaut utiliser une aiguille en bronze que vous aurez préalablement stérilisé en la passant dans une flamme ou a l’aide d’un fort désinfectant.
Pour le fils, vous avez le fil résorbable constitué entre autres de catgut (Le catgut est un terme anglophone qui désigne des cordes rigides fabriquées à partir d'intestins de mouton, parfois de cheval, de mulet ou d'âne) qui présente l'avantage de pouvoir être facilement résorbé car formée uniquement de substances organiques. Mais vous avez également la possibilité d’utilisé des fils végétaux comme le lin ou bien encore la soie.
Le crin de cheval, comme vous le faites remarquer Pegasine, peut s’utilisé aussi, mais si vraiment vous n’avez rien d’autre sous la main en pleine foret ou sur un champ de bataille…

Machinalement Deedee posa la main sur son flan, se souvenant d’une cautérisation au beau milieu de la forêt par manque de fils, d’aiguille et tout ce qui aurait fallu pour la soigner… Souvenir douloureux mais qui marquèrent le début d’une belle histoire… La jeune femme sourit dans le vide avant de regarder à nouveaux ses élèves.

-Les points de suture s'effectuent après une préparation destinée à nettoyer et à désinfecter une plaie (cutanée par exemple). Pour désinfecter, pour ma part je préfère utiliser une teinture d’ail, mais si votre patient est douillé, ou si la plaie n’est pas si « grave » que cela, une infusion de soucis est parfaite aussi.
Ensuite pour favorisé la cicatrisation après votre jolie « couture » vous pourrez appliquer sur la plaie des compresse de soucis, ou des cataplasmes de feuilles de plantain.

Voilà pour tout ce qu’il vous faudra pour pratiquer des points de suture.
Je vous laisse le temps de noter ce qu’il faut et nous continuerons rapidement la suite, et le plus intéressant, à savoir… Comment on procède.

Deedee s’arrêta un instant, laissant le temps à tout le monde de prendre des notes.

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaies et point de suture

Message  elsalucie le Ven 24 Sep - 16:59



-Pour commencer, il vous faut nettoyer le pourtour de la plaie, pour enlever toute saleté et surtout pour mieux voir l’étendu des dégâts. Pour cela nous l’avons vu précédemment, utilisé de la teinture d’ail ou un linge imbibé d’infusion de soucis.
Une fois que le pourtour de la plaie et propre, regarder s’il faut raser les poils ou cheveux alentour.




-Ensuite, vous devez explorez soigneusement – et avec douceur- la plaie afin de retirer d’éventuel corps étranger comme des petits cailloux ou autre. C’est une étape primordiale. Si par malheur vous laisser un corps étranger dans une plaie que vous refermez, vous pouvez être sur que votre patient reviendra vous voir dans peu de temps s’il ne se retrouve pas au cimetière avant.


-Et pour finir le nettoyage, vous devez regarder si les lèvres de la plaie de sont pas trop abimé et le cas échéant il faudra sans doute, comme le montre ce croquis, remettre les bords de la plaie à « neuf ».
Bien entendu, à votre niveau, vous ne pouvez pas anesthésier votre patient, si la plaie est trop grave je vous conseil de faire appel a un chirurgien qui pourra, si le cas le permet, endormir le patient, mais sinon, prenez votre mal en patiente, et garder à porte de main un bâton pour faire mordre au sujet.


Deedee s’arrêta et balaya du regard la classe.

-Nous allons voir maintenant comment se font les points de suture. Vous allez voir qu’il en existe de nombreuse sorte et que vous devrez choisir lequel faire en fonction de la localisation de la plaie, de sa forme et sa gravité.
Il va de soit qu’une plaie au visage ne nécessite pas des même point qu’une plaie à la jambe ou sur le ventre.



Point simple
:
Il débute par un point simple perpendiculaire à l'axe de la plaie. Les trajets sont cutanéo-dermiques et bien répartis. Ils peuvent être obliques par rapport à la tranche ou perpendiculaires. Le fil est serré modérément pour éviter une invagination des berges.
Les séquelles esthétiques ne sont pas négligeables, ce surjet est donc souvent utilisé en zone non-visible (cuir chevelu, zone rétro-auriculaire). Pour le retirer, il suffit de couper un fil sur deux, par exemple.







Surjet simple :

Ce sont les points les plus simples et ils sont réalisables pratiquement dans toutes les situations.
Leur inconvénient est la séquelle esthétique qu'ils laissent, à type d'"échelle de perroquet".
Pour limiter cette conséquence, il faut penser à ne pas trop serrer les noeuds et ne pas laisser les fils en place trop lontemps
.




-Voilà pour les deux points les plus simples et les plus courant.
Des questions avant de voir les autres points ?

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaies et point de suture

Message  elsalucie le Dim 3 Oct - 14:36

La suture intradermique ou surjet intradermique :

On peux la réalisé sur :

  • une plaie régulière
  • des lèvres éversées
  • l'absence de perte de substance
  • une tension minimale sur les berges
  • l'absence de risque important de suppuration collectée
  • l'absence de risque important d'hématome
Technique de réalisation:
Le fil pénètre à une extrémité de la plaie par un passage cutanéo-dermique et il ressort à la pointe par le derme. Ensuite tous les points sont intra-dermiques.
Le passage dermique doit être au même niveau sur les deux berges pour éviter tout chevauchement. La répartition des prises doit être symétrique pour réaliser un bon affrontement sur toute la longueur de la suture.

Ces surjets sont réalisés à l'aide de fils monofilaments d'assez gros calibre (0 ou 2/0) pour pouvoir les retirer sans les casser. Parfois les fils d'acier peuvent être utilisés. Certains surjets sont dits "enfouis" car faits avec du fil résorbable que l'on pourra laisser en place.
Si le surjet est fait avec du fil non-résorbable, on s'assurera régulièrement en cours de réalisation que le fil coulisse bien pour que son ablation puisse se faire sans le casser. Sur de longues plaies, pour les mêmes raisons, on réalisera des boucles superficielles tous les 5 à 7 cm.
En cas d'inégalité des deux berges à suturer, on "trichera"progressivement en prenant des boucles plus larges du côté le plus long, de façon à éviter la formation d'une "oreille" qui aura peu tendance à se résorber spontanément.
A la fin du surjet, l'aiguille pique le derme à la pointe de la plaie et ressort dans son axe par un trajet cutanéo-dermique à 1 cm environ. Le fil est alors arrêté à chaque extrémité par un noeud simple ou des bandelettes auto-adhésives. Il est également possible de nouer les deux extrémités ensemble de façon lâche. Si, à la fin du surjet, certaines petites zones restent désunies, l'affrontement correct peut être amélioré par des points séparés simples très superficiels (épidermiques) à l'aide d'un fil très fin ou même parfois par la réalisation d'un surjet intradermique plus superficiel.
Certains surjets peuvent être enlevés très précocemment (dès le 3ème jour pour les paupières, dès le 5ème jour pour les cicatrices péri-aréolaires). Il est possible ailleurs de laisser les fils en place longtemps (15 jours voire 3 semaines), du fait de l'absence de marque de fils sur la peau, lorsqu'il existe une certaine tension, pour que la cicatrice soit déjà solide à l'ablation du fil.





La suture sur bourdonnet
:
Ce terme qui ne possède pas la même signification que par le passé
(petit rouleau de charpie, de la taille d'une petite mandarine dont le but était d'absorber le pus provenant d'une plaie profonde)
Ce bourdonnet, par la suite est maintenu fixé grâce à série de points profonds qui sont noués sur eux-mêmes
c'est la raison pour laquelle on parle de suture sur bourdonnet.



La suture en bourse :
Il s'agit d'une suture effectuée en faisant passer le fil tout autour
d'une ouverture ayant la forme d'un ovale ou d'un cercle dont la périphérie est refermée quand les deux extrémités du fil sont attachées, nouées ensemble.



La suture inversant :
Elle retourne les deux berges de la plaie vers la surface formant de cette manière une saillie qui est visible.
Ce type de suture est utilisé en chirurgie.



La suture primitive
:
Elle correspond à la suture d'une plaie pratiquée dans les premières heures.
Une "réparation" dans l'urgence comme sur un champ de bataille. Elle doit souvent être reprise plus tard.



La suture à bords affrontés :
Elle consiste à accoler précisément les deux berges de la plaie.



La suture de rapprochement :
Elle correspond à une suture effectuée à l'aide de points profonds émergeant
à distance des lèvres d'une plaie. Ce type de suture est destiné à éviter qu'il y ait trop de tension au niveau de la suture de la plaie elle-même. La suture de rapprochement est également utilisée pour obtenir une coaptation (correspondance de vis-à-vis) large des tissus.



La suture primitive retardée :
C'est la mise en place de fils d'attente après une intervention chirurgicale
portant sur une plaie et visant à la nettoyer. Au cours de son évolution immédiate si la cicatrisation se fait convenablement,
les fils sont ensuite serrés vers le 5e jour.



La suture secondaire
:
C'est une suture obtenue après avivement et remobilisation des bords de la plaie
qui vont cicatriser en quelque sorte proprement après ce réajustement (épluchagechirurgicale)



Le point matelassé:




Point du surjet barré:


elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaies et point de suture

Message  elsalucie le Dim 9 Jan - 14:30

Devoir corrigé par le professeur Deedee:

Citation:
Je reçois donc un patient qui s'est blessé au genoux.

- Bonjour monsieur, je vois que vous vous étes blessé au genoux. Asseyez vous, je vais recoudre votre blessure. Etes vous allergique à un produit.

M. X. s'assoit.

- Bonjour madame, non je ne suis pas allergique à quoi que se soit.

- Bon je vais d'abords stériliser mon aiguille. Ne vous stressez pas.

Elsalucie stérilise son aiguille en la passant à la flamme. Puis elle prépare son fil de catgut qu'elle passe dans le chat de l'aiguille.

- Je vais maintenant vous raser à coter la plaie, puis la nettoyer, puis je vais enlever tout les cailloux qu'il y a dans la plaie, ensuite je vais vous recoudre la plaie.

Elsalucie prend un rasoir et commence à raser tout les poils sur une surface d'emviron 5 cm autour de la plaie. Puis elle nettoye la plaie et le coutour de la plaie avec de la teinture d'ail. Ensuite elle prend un stylet qu'elle a préalablement stérilisé.

-Monsieur je vous présise je vais voir si la plaie est propre à l'intérieur. Cela peut faire mal mais je vous demande d'essayer de ne pas bouger.

-D'accord merci de me prévenir.

Elsalucie commence à explorer la plaie. Elle trouve quelques cailloux qu'elle enléve de la plaie. Aprés une nouvelle vérification elle pose le stylet sur la table à coté d'elle. Puis elle prend l'aiguille en essayant de la garder le plus possible stérile, trouvant que les berges sont en bon états.

-Monsieur je vais recoudre votre plaie je vous précise que ca risque de faire mal. Vous avez un baton pour mordre dedans si le besoin s'en fait sentir. Mais surtout ne bougez pas.

Elsalucie commence à faire des points de surjet simple. Elle veille à ne pas trop les serrer. Aprés elle place sur la plaie un cataplasme de feuille de plantrain.

-Je vous ai mis du cataplasme pour favoriser la cicatrisation de votre plaie. Je vous demanderais de revenir me voir dans 3 jours pour que je puisse vérifier que la cicatrisation suit son cours et que tout ce passe bien. De plus à ce moment la je regarderai si je peut commencer à retirer vos points ou pas. Reposez vous un moment ici. Bonne journée monsieur.

-Bonne journée madame.


Note : A Bon devoir tout y est.[/quote]

elsalucie

Messages : 55
Date d'inscription : 19/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaies et point de suture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum