Bibliothéque d'Elsamarie

[RP] Histoire du Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Histoire du Berry

Message  elsamarie le Mar 31 Aoû - 21:42

Comté du Berry.


Les Origines:


Il était une fois, au sein d'un Royaume de France composé alors de l'Artois, de la Normandie, de la Bretagne, De la Champagne et de la récente Bourgogne, l'annexion de la province du Berry.

Cette belle région fut alors colonisée avec seulement 3 villages, villages uniquement forestiers qui plus est. Sancerre, Châteauroux et St Aignan furent donc ainsi ouverts à la population.

Une foule bigarrée et assez hétéroclite vint alors s'installer au sein de cette belle mais rude région. Nous manquions cruellement d'artisans à l'époque. De nombreux appels à la main d'œuvres furent lancés de part et d'autre du Royaume afin de recruter alors essentiellement des charpentiers et des forgerons nécessaires à l'exploitation de nos forêts.

Je me rappelle bien de cette période, les marchés étaient peu remplis et les produits se vendaient à des prix qui nous paraitraient aujourd'hui démesurés. Le pain était aux alentours de 8 écus, les légumes à 14 et la viande alors tournait entre 22 à 25 écus le morceau. Et cela se vendait! Ce fut aussi l'époque où les spéculateurs se livraient à cœur joie à leur immonde travail, certains allant chercher de la marchandise dans de vieilles régions en grande quantité et à bas coût pour la revendre sur nos marchés avec une très légère démarque par rapport à nos coûts de vente moyens empochant ainsi des marges énormes (achat de pain à 7 écus et revente à 8 par exemple dans une région composée de nombreux vagabonds, je vous laisse calculer par vous même les profits). Valdy, dont je reparlerais plus tard, était évidemment un de ces tristes individus...

Le futur Roy de France, Levan III de Normandie (il n'était pas oint à l'époque), nomma un duc provisoire afin de diriger cette province en attendant que le peuple désigne son duc. Volpone de Médicis, membre du PARS et juriste reconnu et émérite au sein du Royaume s'assit donc le premier sur le trône ducal. Il choisit certains de ses
conseillers parmi ses amis politiques, mais pas seulement. Des gens nés en Berry également furent joints à ce
premier conseil ducal. Je pense à Arnvald et Manulascience entre autres...

Le Premier conseil ducal ou l'histoire des bâtisseurs du Berry:



1. Duc : Volpone
2. Commissaire au Commerce : Juju
3. Bailli : Bouboule
4. Capitaine : Le_wawa
5. Connétable : Yoyoletroll
6. Juge : Arnvald
7. Porte-parole : Shavadon (mort), puis Volpone
8. Prévôt des Maréchaux : Cesarion
9. Procureur : Viking
10. Suppléant : Levan (eh oui!),
11. Suppléant : Meth,
12. Suppléant : Michel



Furent les conseillers qui eurent la rude tache de "civiliser" cette région. Ils disposèrent pour cela uniquement de leurs envies et de leur intelligence. La présence de Levan III de Normandie était uniquement justifiée par la demande de Volpone qui ainsi faisait de ses Lois des réalités inaltérables, sauf en cas de contre-signature du Roy de France.

L'économie

Le trésor ducal partait de zéro, avec aucune marchandise en stock. Et les mairies qui elles n'eurent pas la chance
d'avoir un maire rapidement, furent toutes assaillies par les rachats automatiques et tournant aux alentours de -10 / -15 000 écus. Sancerre étant même allée jusqu'a -25 000 écus après plusieurs révoltes. Le jeune CAC de l'époque (et oui je n'ai pas toujours eu une barbe blanche) bien inexpérimentée débordait d'idées afin de remonter toute l'économie du duché. et cela tournait essentiellement autour de quatre lettres : "BOIS".

Plusieurs grandes campagnes de rachat des stocks de bois dormant sur les marchés furent lancées, suivies d'exportation vers les régions qui étaient alors en manque de cette denrée indispensable. Cela était l'accomplissement de la première étape de son programme économique. La seconde fut d'orienter les productions de l'artisanat vers le métier de charpentier et ainsi encourager la production de seaux, échelles, barques et autres dérivés boisicoles. Produits amenant de fortes marges à leur fabriquant (à l'époque on tournant autour de 30/40 écus de bénéfice par jour pour un lvl2). parallèlement à cela, ce CAC composa au duché un stocks de marchandises afin de petit à petit orienter les prix de vente et ainsi de tirer les prix vers le bas, afin de permettre une meilleure exportation des produits en surstock.

Le but

premier étant d'amener le Berry vers une autonomie financière forte. Le marché interne devait s'auto-suffire et les excédents étaient alors destinés à l'exportation grâce à des prix bas.

La justice ou la création du droit coutumier.


Nous étions à l'époque où le codex champenois venait de voir le jour. Recueil fort complet mais indigeste. les
autres provinces se lançant de façon effrénée dans de pâles copies de l'œuvre du Maître Caedes, tout en se gardant bien de revendiquer une quelconque parenté avec le codex. Le génie du Berry, vint de l'éminent Arnvald, avec la création d'un droit dit "coutumier". Le principe était d'une simplicité exceptionnelle ! Tout ce qui sortait de la morale de la trinité : de l'Église, de la vie communautaire et de l'éducation dispensée par un bon père de famille, étaient alors passibles de sanction. Sanction laissée libre à l'appréciation du juge. Juges qui dans leur grande sagesse et cela depuis la création du Berry, n'abusèrent jamais de ce pouvoir quasi illimité ! La Cour d'appel nous donnant d'ailleurs raison dans les quelques dossiers qui lui furent présentés.

Mais le droit coutumier est essentiellement dirigé vers les affaires de la vie quotidienne des berrichons. Pour tout ce qui sort de l'ordinaire, ce fut alors le Duc Volpone qui posa les bases de nos lois écrites. La quasi totalité de ces lois ont d'ailleurs traversé les années et sont toujours en vigueur. Preuve de leur puissance et de leur justesse.


La meilleur des défenses est ...d'inspirer la peur.


Les différents ducs qui se sont succédés ont toujours adhéré à cette politique sécuritaire. Le Berry est à l'époque le plus petit duché des Royaumes et pourrait donc représenter une proie facile. Une armée de métier fut alors mise en place, les effectifs étaient peu nombreux, mais suivant les règles de guerre en vigueur à Compiègne, les soldats par contre étaient extrêmement bien équipés ! Ils avaient chacun l'équivalent d'une épée et d'un bouclier. Des balistes et des murs de pierres défendaient nos villages et un énorme stock de fer brut était présent dans nos
réserves. Par ailleurs, l'information fut la clé de nos succès. De nombreuses amitiés disséminéesbun peu partout au sein du Royaume, permirent au Berry d'avoirbtoujours un temps d'avance sur les autres provinces.bCeci
conjugué à une volonté manifeste de neutralité, désignèrent le Berry comme un interlocuteur privilégié par les belligérants. Comme l'attestent les médiatiques "accord de Pouancé" conduit par le Duc Thierry, suite à la guerre : Poitou/Touraine contre l'Anjou. Une armée de métier parcourut également régulièrement les routes de notre province lors de l'apparition du brigandage. Les assassins et bandits de tout poils étaient alors capturés, rossés, puis passés en justice. Justice qui rendait un verdict sévère mais juste. Notre région fut rapidement réputée pour
ne pas être "une terre de chasse" pour les malfrats.

Quelques révoltes, bien trop nombreuses, éclatèrent le temps du premier mandat ducal. La situation fut rapidement maitrisée et depuis de nombreuses années le Berry est désormais une terre où il fait bon vivre.


Dernière édition par elsamarie le Mar 31 Aoû - 22:13, édité 1 fois
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Histoire du Berry

Message  elsamarie le Mar 31 Aoû - 22:11

Les ennemis de notre région ont racontés beaucoup d'histoire autour de la participation du Berry parmi les régions anti-royaliste. Il a ete dit A la fin de la régence de Volpone, deux listes totalement différentes
s'opposèrent aux élections ducales. Une liste regroupant les personnes issues du premier conseil rajoutés de quelques membres actifs du Berry. Face à une liste composée essentiellement d'arrivistes. Le triste sire
Valdy en était la tête de liste. (j'en parlerais un peu plus loin) Suite à une égalité presque parfaite aucune des deux listes n'euent vraiment l'avantage et les débats politiques de l'époque pourrirent l'ambiance et la sérénité naissante de la région. Suite à la traitrise de l'ignoble jujucast, (qu'il soit maudit lui et sa descendance sur 15
générations.) ce fut finalement Thierry, second de la liste de Valdy qui fut couronné Duc du Berry. Il eut deux mandats relativement calmes durant lesquelles il put se consacrer au développement de la Licorne. Laissant les affaires du Berry à son conseil. (Arnvald, Turenne, JuJu, Volpone, Awacks étant là pour cela.) Son action d'éclat
fut de présider les accords de Pouancé. Traité qui d'ailleurs fut la cause de la seconde guerre Anjou/ Poitou. Mais ça, c'est une autre histoire.

Le Duc JuJu, dit le père du Berry.


Difficile de parler de soi. Surtout lorsque l'on a eu la chance d'avoir une présence aussi longue au sein d'un duché. Voici le dossier qui fut transmis à la Pairie, il raconte une partie de ma vie et de mes actions pour cette région que j'aime tant.
Il est indéniable que la politique que j'ai mené fut paternaliste. Avec le recul, je peux dire aujourd'hui, que je ne regrette aucune des décisions que j'ai du prendre et que je ne regrette aucunes des actions que j'ai du faire, ou faire faire.

Le Cardinal Arnvald

Voici son hagiographie :

Le Marquis Turenne,

Le Marquis Turenne, Responsable hospitalier, conseiller en Berry, puis en Languedoc et enfin en Orléans. il est actuellement juge à la Haute cour de Justice du Royaume. C'est un personnage central de la haute diplomatie.
[center]
Le fourbe Valdy.
[/center]


Il faut bien un méchant dans chaque histoire et le Berry eut hélas le sien. Maire de Châteauroux peu scrupuleux, il préleva largement dans les caisses municipales. Sous ses hypocrites airs de personnage gentil et aimable, se cache en faite un fourbe. Il dut démissionner du conseil ducal ou il exerçait le poste de Capitaine, suite à une affaire de sac de blé volés. Il fuit rapidement en Poitou afin de se soustraire à la justice de notre région. Il démissionna du conseil du Poitou. Puis du conseil du Dauphiné lyonnais, Puis suite à un scandale contre le
Comte Dugesclin, il dut fuir avant la fin de son mandat la Provence, arrivé en Flandres il y fut élu Comte 24h. Le temps de dévaliser le marché d'Antwerp et de fuir à nouveau vers l'Angleterre afin de se réfugier dans les fripes de son coquin maître unijambiste. Au dernières nouvelles, après avoir pour la 15eme fois promis qu'il arrêtait la politique, il vient d'être élu Comte d'Aragon en Espagne. Au moins la France, elle, peut respirer. Comment un tel individu put exercer autant de charges ? Peut être car il faisait partie du partie politique VIENS, dont le fondateur était Biquette, l'ancien Grand Maître de France. Ou peut être car il savait parfaitement plaire aux plus bisounours d'entre vous ! "Je suis gentil, je t'aime, tu es mon copain" était ses mots doux qu'il s'avait susurrer aux oreilles
naïves. Pendant que sa main palpait les bourses de ses victimes... Lorsque on le mettait devant la liste de ses méfaits, la réponse était toujours la même. "Oui, mais était avant. j'ai bien changé depuis, je suis tellement désolé de ce que j'ai fait, que je veux aujourd'hui me rattraper et me faire pardonner en faisant le meilleur possible pour tout mes copains que j'aime, car je suis gentil." Et 15 jours après, il démissionnait après avoir trempé dans un coup fumant et foireux !

Y'a quand même une morale à tirer de cela, je vous laisse la rechercher.

Avrel15

Membre du premier conseil élu du Berry, il était un ami de Valdy à l'époque. Avant de lui tourner le dos lui aussi.
Il fut ensuite conseiller ducal en Bourgogne, puis duc de Savoie. Marié a la Divine Franc-Comtesse Tite kanaye, il mourut de la même façon qu'il vécut, stupidement, en Artois dans sa mairie d'Amiens.

On peut aussi citer Woozie ou Fal le Fossoyeur, ancien st aignanais et devenu membre du conseil ducal du Poitou. Truffian, actuel connétable d’Alençon. Kalewia, digne successeur de Valdy à Châteauroux, il fut le premier comte du Limousin et mourut dans une sordide affaire de détournement de fonds. Mitch, notre capitaine qui remporta la première coupe royale de soule avec l'équipe des prestigieux Remparts de Châteauroux. il fut ensuite, membre du conseil ducal sous mon règne.

Le double Morpheus.

Capable du meilleur comme du pire. Il fut maire de Sancerre, puis conseiller ducal sous Thierry et mon premier mandat. Fondateur de l'ordre du St Esprit et également ancien conseiller en Languedoc (je crois) et en Alençon...

L'abbaye de Noirlac

Ce n'est pas un personnage en lui même, mais pourtant bel et bien une entité tres importante dans notre région.
Je vous invite d'ailleurs à visiter les lieux Son histoire remonte au début même du Berry. Le Duc Volpone fit un don de terre à St Arnvald, le fondateur de l'ordre des Cistercien. Il aida meme a la pose symbolique de la première pierre de l'abbaye. Votre serviteur, fit d'ailleurs offrir le plus beau vitrail de l'ordre. Fait
sur mesure par un Maitre Italien. Le développement moral de cette ordre, connus rapidement un essor fulgurant. Proposant une contre partie aux deux principaux ordre existants alors. Grande réussite et lieu de paix, l'ordre survécut a son fondateur, ce qui est la meilleur des preuves de sa force.

Ainsi s'achève ce qui désormais fait partie de l'histoire de notre Royaume et plus précisément de cette
petite mais tellement belle région qu'est le Berry!
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout

Auteur : Juliano Di Juliani, Duc Du Berry-Champenois.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum