Bibliothéque d'Elsamarie

Initiation à l'Economie par yocto

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:07

Cette initiation à l'économie est très largement inspirée des notes que j'ai pris pendant des cours dispensés par Harpège à l'Université de Belrupt.

Je vous recommande de les suivre si vous avez un peu de temps.

Table des matières.


1.1. rentabilité comparée des cultures - légumes
1.2. rentabilité comparée des cultures - le blé
1.3. rentabilité comparée des cultures - le maïs

2.... rentabilité blabla, les nouvelles cultures
2.1. rentabilité comparée des élevages - moutons
2.2. rentabilité comparée des élevages - les vaches
2.3 rentabilité comparée des élevages - les cochons

3. le marché
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:10

1.1. rentabilité comparée des cultures - légumes

Nous allons examiner la rentabilité des différentes cultures.

Nous allons supposer que vous maîtrisez l'aide de base, qui se trouve ici: http://www.lesroyaumes.com/aide/regles/fr/regles.html#Niveau1

On commence par les légumes.

les légumes

Vous avez certainement vu sur l'aide que la culture du légume est très simple: il suffit de les laisser pousser.
Au bout de 5 jours, on récolte (une embauche est conseillée, pas besoin de demander de l'intelligence, elle n'arrive pas à faire augmenter le rendement suffisamment pour avoir plus de légumes).
Veillez toutefois à respecter les règlementations locales liées à l'embauche de personnel affichées à la mairie.
Voici deux petits tableaux qui vous aideront à prévoir votre revenu par jour, selon le prix de vente des légumes et le salaire pour l'embauche, en premier et en second champ.

Premier champ :




second champ :



Sur le forum secondaire, vous trouverez la coopérative des maraîchers,n'hésitez pas à leur poser vos questions, ils sont très ouverts.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:14

1.2. rentabilité comparée des cultures - le blé

Examinons maintenant la culture du blé. Le blé se cultive sur 10 jours, de la façon suivante (extrait de l'aide):

La culture du blé se déroule sur 10 jours :
Le premier jour il faut labourer (travail lié à la force).
Le 2ème jour il faut semer (travail lié à l'intelligence). Attention : n'oubliez pas de garder un sac de blé dans l'inventaire de votre propriété, qui servira pour les semailles.
Du 3ème au 9ème jour le blé pousse normalement.
Le 10ème jour il faut récolter (travail lié à la force).
La Qualité :
"Au repos" le champ de blé a une qualité de 50%
Après les labours, vous pouvez porter la qualité à 55% maximum, si celui qui a travaillé possède au moins 20 points de force.
Après les semailles, vous pouvez porter la qualité à 60% maximum, si celui qui a travaillé possède au moins 20 points d'intelligence.
Après la récolte, vous pouvez porter la qualité à 65% maximum, si celui qui a travaillé possède au moins 20 points de force.
Au total pour avoir 65% de qualité vous devez recueillir 60 points, de force (40 maximum) et d'intelligence (20 maximum).
La qualité du champ est limitée à 65%. Les arrondis se font à l'entier inférieur.
Les rendements sont liés à la force et à l'intelligence des travailleurs (Points de Force (PF) Points d'Intelligence (PI) lors des 3 travaux sur le champ).
Sachant qu'il faut 4 points d'intelligence ou de force pour augmenter la qualité de 1%, le calcul du rendement est le suivant :
pour 50% : 16 x 0,50 (la qualité de base, soit 50%) = 8 sacs de blé
pour 55% : 16 x 0,55 (pour 20 points (PF ou PI), soit 55%) = 8 sacs de blé
pour 60% : 16 x 0,60 (pour 40 points (PF ou/et PI), soit 60%) = 9 sacs de blé
pour 65% : 16 x 0,65 (pour 60 points (PF et PI), soit 65%) = 10 sacs de blé


Le calcul du revenu journalier est simple:
- il faut compter le coût des embauches (3 embauches, une pour labourer, une autre pour semer, et une pour récolter)
- selon les caractéristiques demandées, le rendement est plus ou moins important.... ne pas oublier que la quantité de blé que l'on peut vendre est celle du rendement, moins 1 sac à conserver pour le semis suivant.
Sauf erreur de ma part, le revenu que l'on peut espérer de la culture du blé en premier champ est le suivant:


j'ai envie de vous poser une question : certaines personnes continuent à cultiver du blé en premier champ mais pas au rendement maximal. Savez-vous pourquoi ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:24

Oui certaines personnes demandent à embaucher avec peu de caractéristiques en espérant avoir un employé qui a plus d'intelligence ou de force que demandé.
L'employé qui prend l'offre accepte une forme d'esclavagisme, contre un salaire généralement supérieur à celui d'un mineur, et surtout versé en une seule fois.
Il peut y avoir plusieurs raisons à cette acceptation, nous verrons cela après les marchés (je vais lister les questions en suspens).

Kachalot soulève un autre point, on peut embaucher pour 19 points de force au maximum.
Si l'employé, qu'on espère embaucher pour 20 (en postant une offre à 19 ^^) n'a effectivement que 19 en force, le rendement ne sera pas celui escompté.
Attention aussi aux employés portés sur la bouteille : une bonne cuite après avoir pris une offre d'emploi diminue les caractéristiques ....

Continuons notre histoire de blé.
En second champ, le cout des embauches est le même qu'en premier champ, mais la production est diminuée de 25 %.
Dans ce cas, on peut produire 10 * 0.75 sacs, ce qui fait .... 7 sacs, merci les arrondis.
et avec 7 sacs, voici ce qu'on gagne:



Est-ce que quelqu'un dans la salle a du blé en second champ ? Si oui, pourrait-il (/elle ^^) expliquer pourquoi il (/elle) a choisi cette culture ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:28

1.3. rentabilité comparée des cultures - le maïs

Examinons maintenant la culture du maïs.
Le maïs: pop corn pour tout le monde ?



Ce qu'il faut pour réussir une culture de maïs:
- un débouché : connaitre un producteur de cochons ou prévoir de consommer son maïs
- un champ (si si) et la première fois un sac de maïs dans sa propriété

La production d'un champ de maïs:


Elle dépend des caractéristiques de la personne qui laboure et sème, puis de celle qui récolte. Seule la force compte, le rendement est augmenté si celui qui sème a 20 points de force. Il augmente également si celui qui récolte a 20 points de force:
Les rendements sont liés à la force des travailleurs. Sachant qu'il faut 4 points de force pour augmenter la qualité de 1%, le calcul de la qualité est le suivant :
pour 50% : 38 x 0,50 (avec 0 Point de Force) = 19 sacs de maïs
pour 55% : 38 x 0,55 (avec 20 Points de Force) = 20 sacs de maïs
Pour 60% : 38 x 0,60 (avec 40 Points de Force) = 22 sacs de maïs

Combien ça rapporte un champ de maïs ?
en premier champ

En premier champ, le maïs est vraiment la culture pour laquelle il faut faire un calcul en fonction du prix de vente : si le prix de vente est bas (en dessous de 3.35 écus le sac), on a intérêt à embaucher sans caractéristiques. Si le prix est élevé, c'est le contraire. Je vous livre mes calculs, ils sont vieux méfiez vous.

Embauche sans caractéristiques:

Embauche avec caractéristiques:

avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:30

cleo92 a écrit:Bon, si j'ai bien compris il faut :
1) calculer le PR (prix de revient) pour obtenir le(s) produit(s) à vendre sur le marché en tenant compte des frais = salaire(s) suivant les caractéristiques du(es) travailleur(s) et du rendement minimal + % du aux caractéristiques du(es) travailleur(s) = nb d'objets produits
2) calculer le bénéfice = PV - PR
soit le PV (prix de vente) définit + ou - par le marché
Donc pour chaque production( élevage, culture et échoppe) il faut connaitre les modalités de production. Dans le cas du maïs en premier champ, la production est d' au moins 38 sacs et a besoin d'être semé et récolté et donc on a:
1) PR pour 38 nb de sacs +% des 2 travailleurs = 2 salaires
2) bénef total =( (38nb de sacs +%des 2travailleurs) x PV d'1 sac) - PR
donc bénef total : (38nb de sac + % des 2 travailleurs) = bénef pour 1 sac
OK pour moi c'est clair

Très bien Cleo, bon raisonnement. Par contre, un champ de maïs (en premier champ) permet de récolter au maximum 22 sacs, pas 38.... Ca fait baisser le profit espéré ça.
donc, si on récapitule, on peut calculer de deux façon (et il vaut mieux faire les deux):
- le profit espéré, par jour = (ventes - dépenses)/ nombre de jours du cycle, lorsqu'on cherche à savoir quelle culture (ou élevage) sera la plus rentable. On a des écus par jour.
- le gain par sacs, ou quintal de viande, ou litre de lait, pour savoir combien on va gagner lorsqu'on vend sur le marché ou qu'on négocie avec un artisan (ou un MA). Ce gain s'estime de la façon suivante = dépenses/nombre de trucs récoltés. On a des écus par sac, par bouteille, par pelote de laine etc.
si on applique cela sur du maïs en premier champ, avec un prix moyen sur le marché de 3.20 écus par sac (c'est un exemple hein), le profit espéré sera de 3,94 écus par jour si on embauche à 15 écus, et de 3,89 écus par jour si on veut embaucher à 20 écus pour récolter 22 sacs (je ne compte la vente que de 21 sacs, il en reste un pour le cycle suivant).
par contre, le coût de production par sac sera de 1,67 écus (avec une embauche à 15 écus, on calcule comme cela : 2*15 écus / 18 sacs). Donc le gain par sac sera de 1,53 écus si vous arrivez à le vendre à 3,20.



avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:32

Voici les grilles avec plein de lignes et de colonnes comme vous aimez tant pour le revenu espéré par jour en second champ
(donc dans les cases c'est le revenu qu'on peut avoir, par jour, en fonction du salaire versé et du prix sur le marché).

Elles parlent d'elles même ces grilles non ?

En second champ, il vaut mieux embaucher sans caractéristiques.



Avez vous des questions sur le maïs ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:33

Horeykhlem a écrit:Ouais une question, Harpège, s'il te plait .. Une bête !! (Le premier qui dit comme d'hab' a droit à une fessée!!....)
Pourquoi on fait le distinguo entre premier champ et deuxième champ ? C'est pas les mêmes rendements ?
Merci de ta réponse brillante, comme d'habitude .... Wink


Ne pas rire, surtout ne pas rire. Pourtant elle l'attendait depuis un moment celle là de question.
Harpège tenta de dissimuler le fou rire qui la gagnait et répondit le plus dignement possible.

Le "rendement" (en fait il ne s'agit pas de rendement mais de production) du second champ est moindre que celui du premier champ.

Une culture en second champ produira 25 % de moins que la même culture en premier champ.

Et un élevage, de façon identique, produira 15 % de moins qu'en premier champ.

C'est donc en second champ que les calculs de rentabilité sont très importants.

Regardez, là avec le maïs, en second champ on peut gagner un peu plus d'un écu par jour... ça fait long pour rentabiliser l'achat du second champ non ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:41

Horeykhlem a écrit:J'ai encore une question, prof' Laughing (et elle est valable pour tous les types d'exploitation ..)
Est-ce que si je sème ou cultive moi-même mon champ, mes propres caractéristiques sont prises en compte dans le calcul du rendement ?.....


Ce sont les caractéristiques de celui qui effectue le travail qui compte.

Donc si vous travaillez chez vous, vos caractéristiques comptent.

Si vous travaillez chez le voisin, elles comptent de la même façon.

Attention aux cuites, si elles sont sévères elles diminuent les caractéristiques.

Les gens raisonnables prennent un travail avant d'entrer en taverne.

Les gens pas raisonnables comme moi, il leur arrive de prendre un travail, si possible chez quelqu'un qu'ils n'apprécient pas trop, de faire un tour en taverne, d'en ressortir à 4 pattes, et du coup ne plus avoir les caractéristiques requises pour faire le travail demandé.

D'où une baisse de rendement, parfaitement indépendant de ma volonté bien sûr Wink
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:49

2.... rentabilité blabla, les nouvelles cultures


On n'en sait pas grand chose pour le moment.

L'information compilée sur les nouvelles cultures est ici :

Mrgroar a écrit:


* Champ d'oliviers

o 14 jours
o Pas de semence nécessaire
o Étapes:
- Vos olives poussent tranquilou.
- Les olives sont mûres pour la cueillette
o Productions:
- Livres d'olives; à priori 4 livres par récolte; prix de vente: de 10,00 à 40,95 écus.
o Transformations:
- 1 Bouteille d'huile d'olive (avec Pressoir à olives; échoppe dès niveau 2) pour 4 livres d'olives
o Villes productrices:
- Nîmes (Comté du Languedoc)
- Béziers (Comté du Languedoc)
- Montpellier (Comté du Languedoc)
- Marseille (Comté de Provence)
- Aix (Comté de Provence)
- Brignoles (Comté de Provence)
- Arles (Comté de Provence)
- Draguignan (Comté de Provence)




* Vigne


o 30 jours

Pas de semence nécessaire

Étapes
:
- Votre vigne n'est pas plantée.
- Votre vigne n'est pas taillée.
- Votre vigne pousse tranquilou.
- La vigne est prête pour la vendange.
o Productions:
- Vin?
o Villes productrices:
- Bazas (Duché de Guyenne)
- Tonnerre (Duché de Bourgogne)
- Castillon (Comté du Périgord-Angoumois)




* Culture de l'orge

o 9 jours
o Étapes:
- Votre champ d'orge n'est pas labouré
- Votre champ d'orge n'est pas semé.
- Votre orge pousse tranquilou.
- Votre orge est prêt pour la moisson.
o Productions:
o Villes productrices:
- Cill Chainnigh (Laighearn)




* Élevage de chèvres

o Prix d'une chèvre: 45 écus
Coût pour le bailli: 11.25 sacs de maïs ou 3 sacs de blé
o Étapes:
- Traire les chèvres
- Abattre une chèvre
o Alimentation:
- De l'herbe, comme les moutons et les vaches
o Productions:
- Bouteilles de lait de chèvre ; prix de vente: de 5 à 20,95 écus; suppositions: ne peut être consommé que par les niveaux 4 ou bien doit être transformé (en fromage je suppose)
- Demi-quintaux de carcasse de chèvre (à transformer)
o Transformations possibles:
- 1 morceau de viande avec 1 demi quintal de carcasse de chèvre
o Villes productrices:
- Espalion (Comté de Rouergue)
- Villefranche de Rouergue (Comté de Rouergue)
- Rodez (Rouergue)
- Millau (Comté de Rouergue)



Une petite précision, le lait de chèvre se boit, mais seuls les N4 peuvent le boire.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:55

2.1. rentabilité comparée des élevages - moutons



De façon similaire à ce qui a été fait pour les cultures, voici un aperçu de la rentabilité des élevages.

Recette du mouton (sauce menthe ?)



* ce qu'il faut pour réussir un élevage de moutons:

- acheter 4 moutons d'un coup
- les nourrir tous les jours (bouton "nourrir")
- rencontrer un tisserand qui vous dira s'il a besoin de laines ou de peaux (ou des deux) et écoulera votre production. Personne ne veut se retrouver avec une vingtaine de pelotes de laine à 12 écus qui traînent sur le marché, non ?
- acheter un couteau et le mettre dans sa propriété

Sur un premier champ:
SI votre tisserand préféré a besoin de laines :
- tondre les moutons quand ils ont 3, 6 et 9 jours - attention tondre avec 20 d'intelligence
- abattre les moutons 1 par 1 aux jours 10, 11 et 12 en commençant par le plus gros

SI votre tisserand a plus besoin de peaux que de laines:
- tondre les moutons aux jours 4 et 8
- les abattre aux jours 9, 10, 11, 12 en commençant par le plus gros

Sur un second champ, la seule façon rentable consiste à tondre aux jours 3, 6 et 9 puis à abattre

* ce qu'ils produisent :
Premier champ
- à chaque tonte, 6 pelotes de laine (tondre avec 20 d'intelligence) aux jours 4, 7 et 10 (si tonte aux jours 3, 6 et 9)
- des peaux après chaque abattage, la quantité de peaux dépend de l'état du mouton
- donc sur un cycle avec 4 moutons, en comptant que de toute façon il y en a toujours un qui se débrouille pour mourir sans prévenir, on peut compter sur 18 pelotes de laine et 10 à 12 peaux avec une tonte dite "à trois jours"

- avec une tonte "à quatre jours", 8 pelotes à chaque tonte (soit 16 pelotes en tout), mais dans ce cas comme on abat plus tôt qu'avec une tonte à trois jours, on peut compter sur 14 à 16 peaux

Second champ
Il y a un calcul de probabilité super compliqué, mais qui hélas fonctionne à chaque fois, qui fait que si on tond à trois jours on obtient 5 pelotes et si on tond à quatre jours on obtient ... 5 pelotes. Donc il faut tondre à trois jours, et on peut compter sur 15 pelotes et 8 peaux (ils grossissent moins sur un second champ les moutons).

* ce que ça rapporte
- 18 pelotes de laine à 12,50 écus et 10 peaux à 16 écus ça donne 385 écus
- dépenses : 4 moutons à 35, 3 tontes à 20, 3 abattages à 15 et un couteau à 16 : 261 écus
- bénéfice : 124 écus, sur 12 jours soit 10 écus par jour, à peu près, si le couteau casse au bout de trois abattages et si un seul mouton meurt de causes naturelles
- sur un second champ, c'est moins glorieux et on peut espérer gagner entre 4 et 5 écus par jour.

* attention, le mouton est un animal fragile !

- il vit en moyenne 10 jours, mais peut mourir au bout de 7 jours
- si un mouton meurt prématurément, il faut changer de tactique
- exemple, j'ai tondu à 3 et 6 jours, mais un mouton meurt le 7ème jour, ce n'est pas rentable d'attendre le jour 9 pour ne tondre que 3 moutons, il vaut mieux dans ce cas abattre de suite les trois moutons restants (toujours un par un en commençant par le plus gros)



Vos questions, remarques, compléments, sont bienvenus.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:58

Cathycat a écrit:Cathy lu attentivement le document d'Harpège. Elle fronça les sourcils, se râcla la gorge et pris la parole non sans adresser un large sourire à Harpège au préalable.

"Alors il y a un endroit qui me chiffonne dans ce document, c'est celui-ci :

sur un premier champ:
SI votre tisserand préféré a besoin de laines :
- tondre les moutons quand ils ont 3, 6 et 9 jours - attention tondre avec 20 d'intelligence
- abattre les moutons 1 par 1 aux jours 10, 11 et 12 en commençant par le plus gros
SI votre tisserand a plus besoin de peaux que de laines:
- tondre les moutons aux jours 4 et 8
- les abattre aux jours 9, 10, 11, 12 en commençant par le plus gros


Ayant eut de nombreuse fois des moutons, j'ai constaté que c'était le contraire de ce qui est indiqué ici qui ce produisait.

Pour avoir plus de peaux il valait mieux opter pour la technique de tonte à trois jours à cause justement de la fragilité du mouton.

Voici d'ailleurs un calcul réalisé sur le sujet par un ami:


Ryo22 a écrit:Pour les moutons



Méthode 1
J0: achat de 4 moutons
J3: tonte --> 6 pelotes
J6: tonte --> 6 pelotes
J7: abattage d'un mouton --> 3.07 peaux
J8: abattage d'un mouton --> 3.04 peaux
J9: abattage d'un mouton --> 2.91 peaux
J10: abattage d'un mouton --> 2.59 peaux
Bilan: 12 pelotes et 11.61 peaux

J0: achat de 4 moutons
J4: tonte --> 8 pelotes
J8: tonte --> 6.64 pelotes
J9: abattage d'un mouton --> 2.91 peaux
J10: abattage d'un mouton --> 2.59 peaux
J11: abattage d'un mouton --> 2.09 peaux
J12: abattage d'un mouton --> 1.57 peaux
Bilan: 14.64 pelotes et 9.16 peaux


Le taux de probabilité que le mouton meurt à 9 jours augmentant au fur et à mesure le plus souvent en optant pour la technique de tonte à 4 jours on perd au moins une bête avant la fin du cycle.

De par mon expérience, je changeais de technique presque à chaque cycle.

En adaptation au grossissement des bêtes et en adaptation au marché des villes où j'étais.

Par exemple à une époque Nîmes débordait de laine mais manquait cruellement de peaux à cause du passage incessant des MA du Roy, j'avais donc opté pour le tonte à trois jours en minorant la production de laine.

J'en arrivais à avoir 12 pelotes par cycle et entre 13 et 16 peaux au maximum.

Du coup je pouvais me permettre de brader ma laine en vendant les peaux à un bon prix."
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 15:59

Kachalot de Brignoles a écrit:C'est un peu ce qu'il se passe avec les vaches aussi, mais avec une durèe de vie supplémentaire. Et les seaux qui fuient... Suspect
Quant à avoir un seul couteau, je dirais qu'il en faut au strict minimum 2, et nettement plud quand on voyage.


Bin, c'est ça le problème, c'est vite technique ces petites bêtes.

Tu as raison Cathy, en tonte à trois jours tu as plus de peaux, SI tu ne tonds que deux fois. Regarde avec attention, j'ai posé les calculs pour trois tontes, à 3 jours, donc un abattage des moutons à partir du 10 ème jour.

Dans ce cas là tu n'en abats que trois des moutons (si, allez d'accord, allez avec un cycle exceptionnel, on en abat 4, ça m'est arrivé une fois).

Là on a trois techniques déjà, sur un premier champ:
- tonte 3, 6, 9, abattage 10, 11,12 => 18 laines et 10-12 peaux
- tonte 3, 6, abattage 7, 8, 9, 10 => 12 laines et 12-16 peaux
- tonte 4, 8, abattage 9, 10, 11, 12 => 16 laines et 14-16 peaux

Je sais pas vous mais moi j'ai un faible pour le mouton, on peut vraiment varier la technique en fonction des besoins.

Et les aléas. Parce que si on veut abattre 4 moutons, on est quasi certain de le casser le couteau....
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:02

Vos questions mettent le doigt sur un point vraiment très important.

Je voulais bien dissocier les choses, mais tant, pis, on va les traiter en même temps.

Donc on a deux choses, j'insiste, qui sont très différentes:
- le calcul de rentabilité moyen d'un élevage. C'est ce qu'on peut espérer, sur un cycle moyen. On s'en sert pour choisir un élevage ou une culture en particulier, en premier ou second champ. Ou pour comparer des techniques différentes de conduite des élevages. Tu vois Araya, on utilise les graphiques fournis par Cathy, des calculs savants.
- et ensuite, une fois l'élevage choisi, il y a la stratégie au jour le jour. Là, on a moins de calculs savants, et beaucoup plus de possibilités pour que l'élevage qu'on avait supposé rentable fasse perdre de l'argent.

J'essaie de vous expliquer cela sur les moutons ?

Pfiou vous aimez la difficulté, c'est pas le plus simple, mais on va faire avec.

J'ai cherché partout, je crois que le plus simple c'est de partir d'un exemple.

C'est l'histoire d'un élevage de moutons, en premier champ, avec une technique, certes risquée (sourire) de tonte à 3, 6, 9 jours et abattage à 10, 11, 12 jours.

La rentabiité espérée, avec de la laine à 12.50 et des peaux à 15 est d'un peu plus de 11.75 écus par jour. Comment on calcule ça ? C'est tout bêêêête:
dépenses 264 écus:
- 4 moutons = 145 écus
- 3 tontes, avec un salaire à 20 écus = 60 écus
- 3 abattages, salaire à 16 écus = 48 écus
- 1 couteau = 16 écus
recettes 405 écus :
- 18 pelotes de laine à 12.50 écus = 225 écus
- 3 fois 4 peaux à 15 écus = 180 écus (stade dodu, me demandez pas, j'ai jamais compris, en pratique j'abat des moutons dodus qui font 4 peaux et des moutons dodus qui font 3 peaux).
bénéfice espéré : (405 - 264) /12 = 11.75 écus par jour

En voyant ça, on fonce, vite vite, tout le monde élève des moutons.

Bin nan. Ca ne marche pas comme ça. Je vous raconte deux cycles successifs.

premier cycle:
- tonte à 3, 6, 9 jours parfait
- à 10 jours l'état des moutons est dodu, charnu, normal et gras. Abattage du mouton gras, 6 peaux.
- à 11 jours, dodu, charnu, normal, abattage du charnu, 5 peaux
- à 12 jours, mort d'un mouton, abattage du normal, 2 peaux.
production totale sur 12 jours: 18 laines et 13 peaux. Le couteau n'a pas cassé, un vrai bonheur. Là où j'habite, les peaux on ne les vend pas bien, 15 écus c'est un prix disons courant. Si je compte les 13 peaux à 15 écus, le prix de revient de la pelote de laine est de (248 - 195)/18 = 2.93 écus. Les 248 c'est l'achat des moutons et les salaires (je ne compte pas le couteau il a pas cassé), les 195 représentent les 13 peaux à 15 écus.
Oui mais ... le second cycle a été moins glorieux.

second cycle :
- tonte à 3, 6, mais un mouton meurt à 8 jours, donc tonte à 9 jours de seulement 3 moutons et production de 6 6 4 = 14 pelotes
- à 10 jours l'état des moutons est normal, dodu, maigre, abattage du dodu, 3 peaux, casse du couteau
- à 11 jours, mort d'un autre mouton, abattage de celui qui reste, état normal, 2 peaux... recasse du couteau (enfin d'un autre ^^).
production totale sur 11 jours : 14 laines et 5 peaux. Pas de bol, d'accord. Mais là le prix de revient de la laine n'est plus du tout le même : (280 - 75)/14 = 14.64 écus...

Pourquoi se fatiguer à calculer le prix de la laine par cycle ?

Bin pour comparer avec le prix du marché, calculer le prix de vente des vêtements, se consoler en se disant que le prochain cycle sera meilleur.... bon, mais selon vous j'aurais du faire quoi lors de mon second cycle ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:05

2.2. Rentabilité comparée des élevages - les vaches


On continue ? Alors les vaches je n'en n'ai jamais élevées moi même, ce sera un peu théorique, sauf si un éleveur ajoute les éléments dont je ne dispose pas.

Ce qu'il faut pour réussir un élevage de vaches:
- prendre contact avec un forgeron et se mettre d'accord avec lui pour la fourniture des seaux et couteaux à prix négocié
- prendre contact avec un boucher car les carcasses ne sont pas faciles à vendre sur le marché
- bien regarder le prix du lait sur le marché. Si vous êtes dans un port, la vente du lait sera plus difficile (quoique poissons et vaches cohabitent assez bien en pratique).

Comment s'y prendre:
- acheter 4 vaches d'un coup
- acheter au moins un seau, au moins un couteau et mettre le tout dans sa propriété
- nourir ses vaches tous les jours (elles mangent de l'herbe)
- les traire, tous les trois jours, avec au moins 20 PI, elles produiront 2 bouteilles de lait par bête.
- à la fin du cycle les abattre, une par une, en commençant par la plus grosse. Chaque jour, une vache a une chance sur cinq de prendre du poids. Elles passent par les stades de: mourante (0 carcasse produite), décharnée (1), maigre (2), normale (3), dodue (4), charnue (5), grasse (6), pansue (7), american style (8 et plus).

Combien de temps dure un cycle ?
Il y a une grosse polémique là-dessus. Le graphique ci-dessous vous donne la probabilité de vie d'une vache en fonction de son âge:



On a deux sortes d'éleveurs: les prudents qui traient à 3, 6, 9 et abattent ensuite sur un cycle de 13 jours, et les audacieux qui traient à 3, 6, 9, 12 jours et abattent ce qui reste d'animaux.

Je vous fais les calculs de rentabilité dans la journée.

Si quelqu'un a les dernières infos sur la probabilité de fuite d'un seau, ça m'arrangerait, moi j'étais restée sur l'idée qu'un seau fuit en moyenne au bout de 24 traites (soit 6 traites avec 4 vaches), mais ça a peut être évolué ????
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:08

Cathycat a écrit:Cathy n'avait elle non plus jamais élevé de vaches, mais elle avaient fait de nombreuses recherches sur le sujet afin de renseigner les jeune paysans lorsqu'elle était Tribun.
Elle écouta attentivement les dires d'Harpège. Elle esquissa un sourire en reconnaissant le tableau de son ami Ryo.

"Alors en effet pour les vaches comme pour les moutons il y a plusieurs "techniques" d'élevage.

Voici un document fait par un ami à ce sujet avec les deux techniques les plus courantes.


Ryo a écrit:
Pour les vaches



Méthode 1 :
Jour 0 : achat de 4 vache
Jour 1- 2 : rien
Jour 3 : traite des 4 vaches --> 8 bouteilles
Jour 4-5 : rien
Jour 6 : traite --> 8 bouteilles
Jour 7-8 : rien
Jour 9 : traite --> 8 bouteilles
Jour 10 : 1er abattage --> 1.65
Jour11 : 2ème abattage --> 1.68
Jour 12 : 3ème abattage --> 1.69
Jour 13 : 4ème abattage --> 1.69
Jour 0 : rachat de 4 vaches, …
Bilan: 24 bouteilles et 6.71 carcasses.


Méthode 2
Jour 0 : achat de 4 vache
Jour 1- 2 : rien
Jour 3 : traite des 4 vaches --> 8 bouteilles
Jour 4-5 : rien
Jour 6 : traite --> 8 bouteilles
Jour 7-8 : rien
Jour 9 : traite --> 8 bouteilles
Jour 10-11 : rien
Jour 12 : traite --> 7.52 bouteilles
Jour 13 : abattage 1ère vache --> 1.69 carcasses
Jour 14 : abattage 2e vache --> 1.66 carcasses
Jour 15 : abattage 3e vache --> 1.58 carcasses
Jour 16 : abattage 4e vache --> 1.44 carcasses
Jour 17 : achat 4 vaches (on recommence = Jour 0)
Bilan: 31.52 bouteilles de lait et 6.37 carcasses.


On voit donc d'une part que les vaches sont moins fragiles que les moutons mais aussi qu'elles grossissent moins bien.

En ce qui concerne la probabilité de fuite d'un seaux elle est toujours la même.


Les probabilités officielles sont:
casse du couteau: 1 chance sur 4
casse du seau: 1 chance sur 12 (par vache traite)(un seau sert en moyenne pour traire 12 vaches (c'est à dire 3 traites si l'éleveur possède 4 vaches)


Les seaux comme les couteaux cassent toujours après l'action.

Ce qui veut dire qu'à la première utilisation le seau à une certaine probabilité de fuir ou non. Il ne fuit pas à la première traite miracle !

La traite suivant le probabilité que le seau fuit est exactement la même.

Les couteaux tout comme les seaux n'ont pas de "mémoire" d'utilisation.
"
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:09

Comme je n'ai jamais eu de vaches, je ne vous ferai pas de tableau plein de chiffres en fonction des prix des couteaux et des seaux, ou du cours du lait. On va se contenter d'un calcul simple de rentabilité des deux méthodes d'exploitation suggérées par Cathycat (merci Ryo ^^).

Méthode 1 : on trait trois fois et on abat les vaches une par une.
- production (dixit Ryo, j'ai pas vérifié) 24 bouteilles de lait et 6,71 carcasses (c'est une moyenne hein). Avec un prix du lait à 9,50 écus et de la carcasse de vache à 30 écus, on peu gagner 429,30 écus.
- mais pour cela, on doit :
acheter 4 vaches à 45 écus
embaucher trois fois pour traire à 20 écus
embaucher 4 fois pour abattre les vaches à 15 écus
on "consomme" 1 seau (sa durée de vie est de trois traites)
on "consomme" aussi 1 couteau (durée de vie 4 abattages)
Seau et couteau peuvent ne pas casser ou fuir, mais en moyenne ils fuiront ou casseront une fois par cycle
et tout ça vous fait une dépense moyenne de 361 écus, pour un bénéfice de 68,3 écus (et un bénéfice par jour de 5,25 écus).


Méthode 2 : on trait quatre fois et on abat les vaches une par une.
- production (dixit Ryo, j'ai pas vérifié) 31.52 bouteilles de lait et 6,37 carcasses (c'est une moyenne hein). Avec un prix du lait à 9,50 écus et de la carcasse de vache à 30 écus, on peu gagner 490,54 écus.
- mais pour cela, on doit :
acheter 4 vaches à 45 écus
embaucher quatre fois pour traire à 20 écus
embaucher 4 fois pour abattre les vaches à 15 écus
on "consomme" 1,33 seau (sa durée de vie est de trois traites et on trait quatre fois)
on "consomme" aussi 1 couteau (durée de vie 4 abattages)
Seau et couteau peuvent ne pas casser ou fuir, mais en moyenne ils fuiront ou casseront une fois par cycle
et tout ça vous fait une dépense moyenne de 395,85 écus, pour un bénéfice de 94,69 écus (et un bénéfice par jour de 5,26 écus car on a un cycle de 18 jours).


voilà, les deux méthodes rapportent en moyenne la même chose. Par contre, la première privilégie les carcasses (si elles se vendent bien dans votre ville c'est parfait), la seconde produit plus de lait.
Avec un gros soupir, Harpège s'assit pour attendre les questions.
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:10

Palogar a écrit:Eh bien pour des gens qui n'élèvent pas de vaches, c'est relativement complet !
Je suis moi même éleveur de vaches, mais je dois dire que je n'ai pas grand chose à rajouter à part quelques conseils en terme de gestion :
A l'usage, il est préférable de toujours disposer d'un seau et d'un couteau en réserve pour ne pas être bloqué en cas de fuite de l'un ou de casse de l'autre.
Personnellement, n'étant pas dans une ville côtière (donc pas de poissons sauf les imports éventuels), je ne rencontre pas trop de problème pour écouler le lait.
J'utilise donc la méthode 2.
Par contre, je suis surpris de la durée de vie annoncée pour un seau (12 traites). De mémoire c'est plutôt 24 traites et ça correspondrait un peu plus à ce que j'observe en tant qu'éleveur...
L'élevage de vaches est celui qui demande un plus grand investissement (c'est que ça coûte cher une vache à l'achat, sans compter les seaux et les couteaux).
C'est aussi contraignant (comme tous les élevages).


Horeykhlem a écrit:J'y connais rien en vaches (sauf une qui s'appelait Lys que j'avais rencontrée un fois, j'avais bien aimé ... surtout sa patronne .... mais c'est une autre histoire !!!!), mais je crois qu'il y a aussi, quand on parle de choix d'exploitation, un choix de vie... et les vaches, comme les autres élevages si j'ai bien compris (j'suis pas du tout éleveur, moi) , dans la pratique, çà empêche de voyager ...
HK se rassit, il pensa à Lys et à .... au bord du lac ....


Merci messire Palogar, j'attaque la rentabilité en second champ alors, dopée par vos encouragements.

Messire HK, qui vous a dit que ça empêchait de voyager les animaux ?

Regardez, j'ai des moutons, tranquilles sur leur champ à Espalion, et moi je vadrouille à Agen en ce moment.

Il suffit d'avoir assez de seaux (pour les vaches) dans sa propriété, des couteaux aussi, et emporter assez d'argent pour payer les embauches.

Au retour, on trouve sa propriété pleine de lait (on parle toujours de vaches) et de carcasses.

Il faut aussi avoir une belle somme sur soi pour racheter les animaux lorsqu'on a tout abattu.

Le seul élevage qui empêche de voyager, en fait ce sont les chèvres. Qui peut me dire pourquoi ?
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:12

Cathycat a écrit:

Palogar a écrit:
Par contre, je suis surpris de la durée de vie annoncée pour un seau (12 traites). De mémoire c'est plutôt 24 traites et ça correspondrait un peu plus à ce que j'observe en tant qu'éleveur...


"Non, non c'est pas 24 traites mais 24 vaches ...


Mon seau / couteau fuit / casse à chaque utilisation, l'ai-je acheté déjà usagé?
Les seaux et couteaux ont des probabilités de fuite / casse à chaque utilisation. Celles ci ne se cumulent pas!
Un seau sert en moyenne pour traire 24 vaches.
Un couteaux a une durée moyenne d'utilisation de 4 abattages.



"Sachant qu'un seau sert en moyenne pour traire 24 vaches (c'est à dire 6 traites si l'éleveur possède 4 vaches), mais que cette durée est variable, qu'un seau ne peut pas casser au milieu d'une action de traite"



[HRP] Dixit la FAQ et Le Guide du jeu. Mais en pratique c'est plus proche des 3 traites que des 6 ....[/HRP]
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:12

En fait, les animaux que l'on achète sont "fabriqués" dans le comté ou le duché où l'on se trouve, pas celui où est son champ.

Le Rouergue fait naitre des chèvres.

Les comtés d'à côté ne le font pas puisque c'est un élevage local.

Donc, dès que je sors du Rouergue, je ne peux plus acheter de chèvres.

Si je ne pars pas longtemps, je n'ai pas de souci. Mais si j'ai abattu mes biquettes, je ne peux plus en racheter... alors quand je voyage longtemps, je cultive des légumes....
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:20

2.3 rentabilité comparée des élevages - les cochons


Dans le cochon tout est bon




Ce qu'il faut pour réussir un élevage de cochons
- contacter un producteur de maïs si vous voulez les nourir au maïs
- se mettre en relation avec un boucher pour écouler les carcasses
- acheter un couteau et le mettre dans sa propriété

Comment s'y prendre

- il faut acheter les cochons un par un, c'est pratique on sort moins d'argent que pour les autres élevage chaque jour. Un cochon coûte 25 écus.
- il faut penser à nourrir les cochons tous les jours. Il y a deux façons de nourrir un cochon, vous pouvez soit :
le laisser déambuler dans sa bauge et manger ce qu'il désire. Dans ce cas, il a cinq chances sur dix-huit de grossir dans la journée,
Soit lui donner du maïs (acheté par exemple au marché). Dans ce cas, il a cinq chances sur neuf de grossir dans la journée. Un cochon consomme 1 sac de maïs par jour.
Ne jamais nourrir ses bêtes à leur Jour 0 (c‘est inutile, ils grossissent jamais). Si vous voulez acheter un cochon un jour, pensez donc à nourir ceux que vous avez AVANT d'acheter le cochon supplémentaire. Toujours nourrir ses bêtes le jour de leur abattage.
- regarder les cochons grossir : selon leur état ils produiront un nombre de carcasses différent.
Décharné => 1 carcasses
Maigre => 2 carcasses
Normal => 3 carcasses
Dodu => 4 carcasses
Charnu => 5 carcasses
Gras => 6 carcasses
Pansu => 7 carcasses
American Style => 8 et plus (jusqu' à 10) carcasses.
- lorsqu'ils sont assez gros, les abattre. Attention, plus le cochon vieillit, plus il grossit, mais aussi plus il a de chance de mourir.

Avant d'aller plus loin, je vais attendre Cathy et ses graphiques, hi hi
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:21

Cathycat a écrit:Cathy sourit.
"Vous voulez des graphiques ? Ben hop en voilà !

Ryo22 a écrit:Pour les cochons,



En champ 1 nourri au maïs et abattu à 11 jours, ça fait 6.76 carcasses en moyenne.
En champ 1 nourri normalement et abattu à 11 jours, ça fait 3.86 carcasses en moyenne.
En champ 2 nourri au maïs et abattu à 11 jours, ça fait 5.75 carcasses en moyenne.
En champ 2 nourri normalement et abattu à 11 jours, ça fait 2.84 carcasses en moyenne.


J'ai même un ami qui a des tableaux statistiques de grossissement des cochons avec et sans maïs.

Ca pourrait être intéressant non ?
"
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:22

Cathycat a écrit:"Et une carcartéristique est prise en compte ou pas pour le rendement ?"

" Il n'y a pas de rendement à proprement parlé. En fait le "rendement" ici c'est le nombre de carcasses donné à l'abattage.

Le nombre de carcasse est déterminé par la grosseur du cochon et non pas par les compétence de l'employé contrairement au lait ou à la laine.

Pour l'abattage il n'y a pas besoin de compétence.

Par contre pour avoir des plus gros cochons, il faut les nourrir au maïs alors que les moutons, vaches et chèvres eux broutent.
"
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:23

3. le marché


Bon, maintenant que vous avez choisi ce que vous vouliez produre, avec de savants calculs de rentabilité espérée (voir les points 1 et 2 du cours), que vous avez maîtrisé la technique, payé les embauches, vous avez récolté. Et voilà, vous vous retrouvez avec des marchandises sur les bras. Disons, du blé, pour faire simple.

C'est bien, du blé, c'est de la richesse, mais vous vous préféreriez des écus.

J'insiste sur ce point, dans tout ce cours nous allons distinguer la richesse, la masse monétaire et les flux vers l'économie locale.

J'explique:
- lorsque vous récoltez votre champ de blé, vous avez investi dedans 3 embauches et un sac de blé, vous vous retrouvez avec10 sacs de blé, quelquepart vous avez plus de richesse qu'avant, vous avez créé de la richesse.
- par contre, lorsque vous vendez ce blé, il n'y a qu'un échange d'écus entre une personne et vous, la masse monétaire (la quantité d'écus) reste identique.
- et troisième point, pour pouvoir récolter votre blé, vous avez embauché (ou vous vous êtes embauché vous même), et vous avez utilisé un sac de blé (de chez vous d'accord). Tout ça, c'est un flux, qui alimente l'économie du village.

Revenons à notre marché. Impatients que vous êtes, vous n'avez pas lu les premières lignes de mes petites fiches, qui recommandent de vous préoccuper des débouchés avant de commencer une culture, ou un élevage. Vous allez donc tenter de mettre votre blé sur le marché.

Et là, mystère, votre blé ne se vend pas. Pourtant vous le mettez à un prix raisonnable, mais rien à faire.

Comme vous semblez infatigables, je vais vous laisser me dire pourquoi ce blé ne se vend pas (enfin, chercher les raisons possibles de cette mévente), et me décrire ce que vous pourriez faire pour le vendre quand même.

Pendant ce temps, moi, j'ai une petite bouteille de liqueur de myrtilles....
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  elsamarie le Ven 20 Aoû - 16:25

Kachalot de Brignoles a écrit:

harpege a écrit:
et là, mystère, votre blé ne se vend pas. Pourtant vous le mettez à un prix raisonnable, mais rien à faire. Comme vous semblez infatigables, je vais vous laisser me dire pourquoi ce blé ne se vend pas (enfin, chercher les raisons possibles de cette mévente), et me décrire ce que vous pourriez faire pour le vendre quand même.
pendant ce temps, moi, j'ai une petite bouteille d eliqueur de myrtilles....


Ouf, il y a tant de raisons possibles....
Par exemple: surproduction de blé, de farine ou de pain (cest trois élements sont liés), prix trop haut d'un de ces trois items, voire des 3, peu de demande car il manque des meuniers ou des boulangers sur place.
Quant au meilleur moyen pour vendre à coup sûr: baisser le prix de vente,ou se mettre d'accord avec un meunier pour lui vendre notre production. Le fin du fin est encore de se mettre en accord avec un meunier qui ait lui aussi un accord avec un boulanger.
Mon exemple: J'achète toute la production de 5 paysans avec qui j'ai un accord (surtout des n1 frais éclos...) à 11 écus le sac, je mouds, et je vends toute ma farine à 13.50 à un boulanger qui vend ses miches à 5.90 la miche.
Prix minimum actuel du blé: 12.50 écus
Prix minimum actuel de la farine: 14 écus
Prix minimum actuel du pain: 6.15 écus
Total: tout le monde vend vite, fait des bénéfices, et toute la production de blé, farine et pain est écoulée sans difficultés.


Bonjour messire Kachalot.

Belle réponse, effectivement vendre vite est aussi un des objectifs, surtout pour les N1 frais émoulus.

Par contre, à 11 écus le sac de blé, ces N1 ont un revenu de 4.20 écus par jour ?

Whou, alors que meunier et boulanger dans votre exemple ont un salaire de 25 écus ?

D'accord, c'est un autre débat, le partage des profits au sein d'une filière, on met le point de côté ou on le traite tout de suite ?

Non, on le met de côté, on n'a pas encore vu toutes les causes de mévente sur un marché.

Je vous écoute donc, quelles sont les autre causes possibles de mauvaise vente de ce blé ?

Kachalot de Brignoles a écrit:La question est en fait bien plus simple: Les producteurs sont assurés de vendre à 11 écus le sac, à plus pas sur du tout, plus de 300 sacs sur le marché à cause de la surproduction et d'un ex maire débile mental....geek (il ne mettait jamais de bois, or le bois est monopole de la mairie. Et en sus il conseillait le blé à tous les nouveaux niveaux 1...à baffer, mais là on le brule sur un bûcher Wink ) et d'un village surpeuplé de producteurs de blé.
Donc CQFD, la plupart préfèrent vendre à 11!
avatar
elsamarie

Messages : 2195
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation à l'Economie par yocto

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum